Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 mai 2007 4 10 /05 /mai /2007 13:34
 
 


 
 
Quand nous sommes revenus de vacances en août 2006, nous avons rapporté un tee shirt à chacun de nos petits enfants. Les deux mêmes, d’une marque connue.
Quand notre petit fils vient regarder ce que je sorts du paquet, j’annonce que ce sont des vêtements, il demande : c’est du Zidane ?
Non, c’est un souvenir de vacances… Le reste de mes paroles tombent dans le vide, l’enfant est parti sans regarder ce que j’ai posé devant moi.
 
J’aurai mieux fait d’acheter ce pull dont j’avais tant envie et dont je me suis privée.
 
Mais j’ai bien compris, les mois suivants j’achète exclusivement des vêtements de marque Zidane.
Cet effort à pour effet de retenir sur moi l’attention de mon petit fils pendant environ une minute. Il sort les vêtements, les regarde rapidement, sourit et les jette en vrac sur un meuble. Ses parents sont obligés de le rappeler pour qu’il remercie. Il remplit cette corvée formalité le plus rapidement possible : un baiser dans le vide, le regard fixé loin devant lui, les bras le long du corps et sans se laisser embrasser il s’échappe en jetant un « merci » poli.
Frustrant ! mais c’est toujours ça !





 
 
En février 2007, invitée pour les 2 ans de la petite pour qui nous avons acheté une plaque d’identité en or, ne voulant pas venir sans rien pour son frère, j’ai apporté quelques vêtements « ordinaires ».
Il a fêté ses six ans la semaine précédente, nous lui avons offert une console de jeux dont le prix a fortement grevé notre budget.
 
L’enfant vient vers moi, demande quel est le cadeau que nous avons apporté pour sa sœur, sous-titré ; avez-vous apporté quelque chose pour moi ? Heureuse d’avoir prévu son attente, je sorts le sachet. Ne reconnaissant pas l’emballage, l’enfant a un mouvement de recul et fait un pas pour partir. Pris d’un doute, il demande  : C’est du Zidane ? Je dis « non », il tourne les talons et part auprès des autres invités glaner un cadeau plus intéressant.
 
Mon cœur saigne. Un instant je regrette de ne pas avoir acheté du Zidane. Ce n’étais pourtant pas possible pour cause de budget vraiment trop serré. La console et le bracelet un mois après Noël, c’était trop.
J’ai aussi participé à l’achat d’un lave vaisselle. Je ne suis pas loin d’avoir dépensé tout un salaire pour eux. Je sais que cela ne représente rien comparé à leurs revenus, d’ailleurs ma belle-fille m’a dit « le lave vaisselle, on pouvait se le payer ».
 
Samedi, je suis allée chez eux. Comme je n’avais pas acheté de Zidane, j’ai simplement laissé mon paquet sur une chaise sans rien dire. Ma belle-fille a laissé un message sur mon téléphone pour signaler que nous avions oublié « les affaires du chien ».
L’enfant m’a appelée dimanche matin pour remercier de lui avoir apporté un pyjama. Il y avait aussi des chaussons et une robe pour sa sœur mais il se peut que cela soit resté au fond du sac.
 
Un cadeau qui ne fait plaisir ni à celui qui reçoit ni à celui qui donne, n’a aucune raison d’être.
 
 
 
 
 


 
 
  
 

Nos petits enfants à Noël

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Camomille - dans 2007
commenter cet article

commentaires

mortia 15/10/2007 14:45

en voilà des enfants bien mal élevés.... c'est les parents les presponsables en aucun cas les mômes ! perso.... le jour de l'anniversaire de l'un d'eux, je n'aurais pas apporter de cadeau à l'autre.... les enfants doivent apprendre ce que cadeau d'anniversaire veut dire..... si pour un oui ou un non on leur donne des cadeaux, ils ne savent plus apprécier.... les parents doivent apprendre le sens des valeurs aux enfants.... mortia

Camomille 25/10/2007 14:44

Je suis bien d'accord mais si on n'apporte pas de cadeau pour "l'autre" mon fils va chercher dans sa réserve un cadeau prévu pour le cas où une personne viendrait sans apporter pour les deux.Et en effet les enfants se moquent bien des cadeaux apportés, ils en ont tellement !

Moâ 20/05/2007 16:43

                    A toâ camomille, pa sun long fleuve tranquille la vie...                    Bises du soir et à bientôt .

Camomille 22/05/2007 16:29

A bientôt, non ce n'est pas un long fleuve tranquille...

malicelasouris 19/05/2007 12:30

Coucou, par rapport à ton blog, je suis dans la même démarche que toi, çc'est parfois difficile, mais partager nous rend plus forts. Bises.

Camomille 20/05/2007 07:11

Beaucoup plus forts en effet. On se sent moins seul....

lionel 19/05/2007 11:32

:0004: très joli ton message d'espoir , je suis d'accord avec toi amitiéLionel

Camomille 20/05/2007 07:10

En fait il n'y a pas beaucoup d'espoir dans mon message....

Sifranc le correcteur 18/05/2007 07:58

Quel beau boulot tu as fait, bravo. Amitiés de Sifranc

Camomille 20/05/2007 07:12

A propos du nouveau designe ? Je n'ai fait qu'appuyer sur un bouton.....

Présentation

  • : MA VIE EN PATCHWORK
  • MA VIE EN PATCHWORK
  • : C'est l'histoire d'une vie mouvementée, la mienne avec des joies et des peines. Le poids du silence devenait trop lourd, j'ai souhaité partager mes souvenirs avec d'autres pour qu'ensemble nous apportions des réponses à certaines de mes questions.
  • Contact

Pourquoi ce blog ?

 
 

Pour parler ! pour dire enfin ce que tout le monde me conseille de taire.

« c’est du passé, tout cela, il faut tourner la page, regarder vers l’avenir, etc… » s’il suffisait de dire « c’est fini », je l’aurais fait. Malheureusement ça ne se passe pas comme ça. Parler fait du bien. Rencontrer d’autres personnes qui souffrent aide à guérir. Si vous voulez lire mon histoire, cliquez sur le lien suivant :

 

 


J'ai créé une catégorie supplémentaire :

La médecine et moi 

Une rubrique indépendante dans laquelle je parle de mes relations conflictuelles avec la médecine et de ma façon personnelle de me soigner.


 

Recherche

Référencements

Articles Récents

Catégories