Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 mai 2007 3 30 /05 /mai /2007 12:40

 

 

 

Ma sœur est fâchée contre moi. Comme la première audience du Tribunal est ajournée en raison d’une erreur du greffier, je n’ai pas l’occasion d’approcher Anaïs. Je suis d’ailleurs trop bouleversée par les événements pour remarquer qu’on fait tout pour nous empêcher de parler.
Entre les deux audiences, comme je suis « assignée à résidence » chez elle, ma sœur dit sans cesse qu’il ne faut pas qu’Anaïs témoigne. Croyant me convaincre, elle dit que même si elle ne témoigne pas contre moi, elle va demander l’indemnisation de sa journée de travail perdue.
Bah ! Je suis même prête à payer toute une semaine de travail pour ne pas aller en prison ! Je me demande si un seul instant ma sœur a réellement pensé à ce qui m’attendait si j’allais en prison ou si elle n’a fait que penser à Elle.
 
Pour la seconde audience comme je me présente libre, Anaïs et son époux attendent avec moi l’heure du procès. Nous échangeons quelques banalités, mon avocate nous a interdit de parler du témoignage. Ma sœur ne me lâche pas une seconde, je pense naïvement que c’est pour me soutenir.
 
Le témoignage d’Anaïs est accablant pour mon ex. Tellement accablant que l’avocate adverse n’attend pas la fin de l’audience, elle quitte la salle en criant au mensonge.
 
Je suis dehors, LIBRE devant le Palais de Justice. Mon cœur déborde de reconnaissance envers Anaïs et je souhaite lui dire. A ce moment je m’étonne de la froideur de ma sœur et de mon beau-frère à l’égard de celle qui vient de me sauver. C’est d’autant plus étrange qu’ils m’encadrent sans jamais nous laisser seules.
Anaïs m’embrasse, refusant tout dédommagement pour ses journées de travail perdues et s’éloigne. Je la regarde partir cherchant un moyen de la remercier quand elle revient en courant, m’embrasse encore une fois et me glisse sa carte discrètement dans la main.

Mon impression était donc juste. Ma sœur ne voulait pas que nous nous parlions.

 

 

petite fille

 

 
Quelques semaines plus tard, j’ai eu l’explication. La raison était encore plus nulle que tout ce que j’avais pu imaginer.
Anaïs travaillait pour un diamantaire et avait fourni à mon beau-frère une très belle pierre. Craignant probablement que je me laisse aller à l’envie de dépendre de leur fortune, ils faisaient tout pour que j’ignore cet achat.
Il ne voyaient aucun inconvénient à ce que je sois incarcérée pendant un an ou plus pour que je ne sache pas l’évidence : qu’ils étaient riches.
C’est incroyable non ?
 
 
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Camomille - dans 2007
commenter cet article

commentaires

Julima 06/06/2007 10:07

Tout à fait déplorable.... c'est d'une bassesse infinie...

Camomille 08/06/2007 16:54

Bien d'accord avec toi.Amitiés

flo-h 02/06/2007 10:24

bonjour camomille! cela fait longtemps que je ne suis pas passée par ici, c'est toujours aussi poignant.Je te souhaite beaucoup de bonheur pour ton présent et ton avenir ^_^

Camomille 02/06/2007 16:50

Merci Flo, je suis allée plusieurs fois chez toi mais tu faisais une pose....Amitiés

Brigitte 01/06/2007 21:58

Délirant, oui, tu veux dire !!! On est au-delà de l'égoïsme là ! Je ne sais même pas comment le qualifier !

Camomille 01/06/2007 23:08

Le pire est que je n'ai vraiment compris qu'il y a 2 ou 3 ans. J'ai tout pardonné au point d'en perdre conscience de la réalité.

Présentation

  • : MA VIE EN PATCHWORK
  • MA VIE EN PATCHWORK
  • : C'est l'histoire d'une vie mouvementée, la mienne avec des joies et des peines. Le poids du silence devenait trop lourd, j'ai souhaité partager mes souvenirs avec d'autres pour qu'ensemble nous apportions des réponses à certaines de mes questions.
  • Contact

Pourquoi ce blog ?

 
 

Pour parler ! pour dire enfin ce que tout le monde me conseille de taire.

« c’est du passé, tout cela, il faut tourner la page, regarder vers l’avenir, etc… » s’il suffisait de dire « c’est fini », je l’aurais fait. Malheureusement ça ne se passe pas comme ça. Parler fait du bien. Rencontrer d’autres personnes qui souffrent aide à guérir. Si vous voulez lire mon histoire, cliquez sur le lien suivant :

 

 


J'ai créé une catégorie supplémentaire :

La médecine et moi 

Une rubrique indépendante dans laquelle je parle de mes relations conflictuelles avec la médecine et de ma façon personnelle de me soigner.


 

Recherche

Référencements

Articles Récents

Catégories