Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 mai 2006 3 10 /05 /mai /2006 22:51
 
 
Dès le lendemain des épreuves du BAC, " Papa " dépose les sacs de Rosalie dans la cour et part avant même que j’ai pu protester.
Avant qu’elle ne s’installe. Boris met les choses au point. Elle ne fait plus partie de la famille. Nous l’avons pleurée, maintenant c’est fini.
Nous ne l’acceptons que parce qu’elle est dans l’attente de partir chez sa mère. A la moindre agressivité envers qui que ce soit, manigance auprès de nos amis, ou même bouderie, elle retourne vivre chez sa tante.
Elle tente plusieurs petits boulots sans succès. Elle n’est pas fiable dans son travail, les employeurs ne se contentent pas de pleurnicheries.
A la moindre velléité nous lui rappelons nos conventions. Elle continue à se plaindre mais les gens sont moins enclins à la croire. Elle a vingt ans et on commence à la juger. Le billet d’avion tant attendu arrive, la mère a versé la caution sur un compte en France, nous avons refusé de payer.
Elle part joyeuse, pleine d’espoir.
Ses autres Papa et Maman l’accompagnent aussi, leurs adieux sont chaleureux. Ils ont pris notre place.


Elle nous envoie quelques lettres. Elle est déçue, l’appartement de sa mère est tout petit, tout est triste, le temps, les gens… les magasins sont magnifiques mais quand on a pas d’argent ils ne sont que des tentations inutiles.
Elle n’est pas partie depuis deux mois qu’elle nous demande de lui envoyer un billet d’avion pour les vacances de Noël… elle demande comme s’il s’agissait d’un ticket de métro.
Elle sait pourtant que Boris a encore perdu son travail et que le billet coûte une fortune…
Même " Papa et Maman " viennent nous demander la raison pour laquelle nous n’envoyons pas ce billet…
Un long silence suit notre refus. Quand les lettres reprennent, elles ne sont que des plaintes, rien ne va, elle est malheureuse…
Elle rend visite à ma mère qui est en maison de retraite et se plaint tellement que la pauvre femme bouleversée lui donne le peu d’argent qu’elle possède. Soeur n° 3 ordonne à Rosalie de cesser ses visites déprimantes et intéressées.


Maintenant qu’elle est loin, notre plaie se referme doucement.

 

fille adoptive



Page suivante
- Page précédente

Partager cet article

Repost 0
Published by Camomille - dans 1977 - 1991
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : MA VIE EN PATCHWORK
  • MA VIE EN PATCHWORK
  • : C'est l'histoire d'une vie mouvementée, la mienne avec des joies et des peines. Le poids du silence devenait trop lourd, j'ai souhaité partager mes souvenirs avec d'autres pour qu'ensemble nous apportions des réponses à certaines de mes questions.
  • Contact

Pourquoi ce blog ?

 
 

Pour parler ! pour dire enfin ce que tout le monde me conseille de taire.

« c’est du passé, tout cela, il faut tourner la page, regarder vers l’avenir, etc… » s’il suffisait de dire « c’est fini », je l’aurais fait. Malheureusement ça ne se passe pas comme ça. Parler fait du bien. Rencontrer d’autres personnes qui souffrent aide à guérir. Si vous voulez lire mon histoire, cliquez sur le lien suivant :

 

 


J'ai créé une catégorie supplémentaire :

La médecine et moi 

Une rubrique indépendante dans laquelle je parle de mes relations conflictuelles avec la médecine et de ma façon personnelle de me soigner.


 

Recherche

Référencements

Articles Récents

Catégories