Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 février 2008 2 05 /02 /février /2008 12:17

Je remercie les personnes qui tentent de m’aider par leurs conseils. Je suis prête à les écouter et même à tester différentes méthodes.

J’ai déjà pensé à la pose d’un anneau gastrique. J’ai cherché sur le Net et  trouvé une foule de témoignages criant au miracle. 

Méfiante, j’ai approfondi la question, je vous livre le fruit de mon enquête  : 

La pose d’un anneau gastrique n’est pas une opération aussi banale qu’on le laisse entendre. A en croire certains (peut-être ceux qui n’en ont pas besoin) cela serait aussi banal que l’épilation « du maillot » ! 

En fouillant sur le Net, j’ai lu les petits mots de gens déçus et frustrés. Meurtris par l’échec, ces personnes ne s’expriment pas facilement et se contentent souvent de laisser quelque message aigre au milieu d’une discussion. 

Eclairée par ces interventions, j’ai relu attentivement les mises en garde médicales afin de vérifier si les échecs étaient prévisibles ou totalement imputables au comportement irrationnel (voir stupide) des patients.   

Les causes principales d’échec sont donc : 

- Les problèmes « techniques » : anneau mal posé, anneau trop ou pas assez serré, perforation du diaphragme au cours de l’intervention, blocage des aliments pas suffisamment mâchés donc avalés trop gros, vomissements continuels… 

- L’échec du à la nature même de la personne. Un mangeur compulsif qui se jette sur la nourriture dès qu’il rencontre une situation de frustration en est l’exemple parfait. Toutes les personnes qui adoptent un comportement boulimique lors de crises d’angoisse ne peuvent en aucun cas envisager la pose d’un anneau (sauf si elles parviennent à corriger ce comportement à l’aide d’une psychothérapie). 

La pose « miraculeuse » de l’anneau n’efface pas les difficultés de la vie. L’obésité est souvent le symptôme d’une perturbation psychoaffective : quand on ressent une frustration ou un vide existentiel, on compense en mangeant. 

- Une autre cause d’échec est que la pose d’un anneau gastrique engendre un suivi très contraignant et un régime très stricte. On pourrait croire qu’il suffit de se faire poser un anneau pour maigrir, ce n’est pas le cas. 

- Enfin un dernier point, il faut accepter de porter en soi un boîtier qui peut s’avérer très gênant et même douloureux quand il se positionne mal.

 


J’ai donc abandonné l'idée de la pose d’un anneau gastrique pour les raisons suivantes :
 

Il est toujours question de régime. C’est même un régime plus stricte que tous ceux que j’ai jamais entrepris !

Je suis « une mangeuse compulsive… anneau ou pas, je craquerais ! 

Enfin, le suivi médical (diététicien, radiologue, chirurgien) est trop contraigant pour moi. Je tiendrais trois mois au plus.





Anneau gastrique


 





Partager cet article

Repost 0
Published by Camomille - dans La médecine et moi
commenter cet article

commentaires

YVELINE 22/11/2008 10:19

Bonjour,
Je souhaite laisser mon témoignage par rapport à la pose de mon anneau gastrique, je l'ai fait posé il y a maintenant quartre ans, et je dois dire que c'est un échec. En quartre ans, je n'ai perdu que 24kg , je pensais 127 kg. Je n'ai pas été suivie par un psy après l'opération, impossible de voir régulièrement la diététicienne. Après quoi, je suis entrée en clinique pour un suivi nutritionnel, j'ai perdu 10kg parceque j'étais suivi au niveau médical et sportif. Ce séjour en clinique de réadaptation nutritionnel, j'ai pris conscience de beaucoup de choses et surtout que je n'avais pas besoin de faire cette opération. Biensûr, j'ai rencontré un spy avant de me faire opérer mais il n'a pas remarquer que j'étais en souffrance, il suffit de leur racontrer ce qu'ils veulent entendre pour que l'on soit apte à subir ce genre d'opération. Je dois dire que je regrette de l'avoir fait et bientôt rdv avec mon chirugien pour qu'il me l'enlève. Il y a un mois , je me suis fait resserrer l'anneau après deux semaines impossible de manger et limite de boire, je me suis fait dégonfler l'anneau hier, mais je ne peeux plus continuer comme ça. L'anneau n'est pas une solution miracle, si on est seule avec toutes les contraintes qui vont avec. Il faut être suivi médicalement et moralement, et avoir la force et la volonté de tenir pour réussir, avant pendant et après la pose de l'anneau et même après l'avoir enlevé.
Pour ceux qui veulent se faire poser l'anneau réfléchissé bien, ne soyez pas seul dans cette épreuve, ayez un soutien et suivie médicale sérieux et régulier et le soutien de votre entourage. Sinon, ce n'est pas la peine.
Voilà, bonne journée à toutes et à tous.

Camomille 24/11/2008 10:43



Merci pour ton témoignage. Il rejoint exactement mon point de vue.


Bon courage à toi et toute mon amitié


Camomille



x 12/08/2008 16:58

 SI ON N'ESSAIE PAS, ON NE SAIT PAS !J'ai un anneau depuis avril 08. Le résultat est positif. Même au niveau psychique, c'est un tranquillisant. On sait qu'on ne va pas se"jeter sur la bouffe".Il ne faut pas attendre d'être pire, il faut le faire.

Camomille 05/09/2008 14:51


Je ne pense pas que cela "s'essaie" ! Ce n'est pas comme un vulgaire régime ! 
A mon avis tu n'as pas assez de recul (4 mois) pour être aussi affirmative. Il faut voir avec le temps...
Toute personne qui a fait un régime a au moins tenu 4 mois...

Donnes nous de tes nouvelles dans un an ou deux, ce sera plus significatif.
 


régine 27/07/2008 10:47

bonjour je viens de lire et pour moi qui es l'anneau depuis 2 ans maintenant tous se passe tres bien j'ai perdu  70 kg et je regrette pas du tout de l'avoir fais poser, c vrai que des personnes on eu des problémes mais tous le monde se ressemble pas . j'ai 40 ans et j'ai 3 enfants . bisous

Camomille 29/07/2008 15:51


Bravo ! Ta réussite est due en grande partie à ta motivation. Tu es jeune et tu devais faire cela pour tes enfants. C'est bien.
Ton expérience prouve que c'était bien cela qu'il te fallait !
Je t'embrasse et te félicite pour ton courage !


jean-paul allonsius 10/06/2008 13:25

encore une visite à faire sur le site de notre association : www.boldnet.be.- La chirurgie sans accompagnement n'est pas efficace... il convient de voir la chirurgie que comme outil facilitant la perte de poids des obèses morbides (imc >40 ou 35 avec 2 comorbidité). Donc bien comprendre ce qui suit permet de réussir sa chirurgie...l'aide conjointe d'un psychologue spécialisé dans l'obésité, d'un ou une diététicienne, sous couvert d'évaluations médicales pour modifier DURABLEMENT son mode de vie reste la pierre angulaire et la seule réponse scientifiquement reconnue pour perdre durablement son exces de poids.sans cet accompagnement pluridisciplinaire, en belgique, 27 % de ré-opérations avec complications.De plus, la chirurgie reste le dernier rempart de lutte, après cela , il n'y a plus rien.voilà, si vous souhaitez nous contacter, vous disposez de notre E-mail sinon, venez blogger sur notre site.

Camomille 14/06/2008 23:25


Voilà qui confirme ce que je pensais.
Merci pour ce témoignage.


SANDRINE 03/06/2008 13:54

BONJOUR JE M APPELL SANDRINE J AI 30 ANS JE PESE 95 KILOS J AI 3 ENFANTS ET JE SUI TRES MAL DANS MA PEAU APRES CE QUE TU AS MARQUER PAR RAPPORT A L ANNO JE E PLUS CAR JE TROUVAIS QUECELA ETAIS UNE BONN OPTION POUR MOI MAIS J AI PEUR JE SUIS TRES INDECISE C EST BIEN QUE TU AI PERDU SAN L ANNEAU MAIS MOI JE FE REGIME SUR REGIME JE PERD JE REPREND ET JESUIS DECOURAGER BIZ A TOUTES

Camomille 03/06/2008 23:06


Sandrine, d'abord sur le Net, écrire en majuscules signifie que tu es en colère ou que tu cries.
Je vais te dire, sincèrement, si j'étais à ta place : 30 ans, 3 enfants, des échecs répétés avec les régimes, et bien, si mon médecin me le proposait, je crois que j'accepterais.
La charge de 3 enfants ne te permettra pas de trouver suffisamment de force pour maigrir seule. Il faut que tu se sentes belle et désirable, surtout tu n'es pas bien dans ta peau contrairement à la
jeune fille à qui je viens de répondre.
Tu n'as plus de joie de vivre alors tu ne risques que de la retrouver...

Chaque cas est particulier de toute manière c'est le médecin qui tranchera en dernier.

J'attends de tes nouvelles



Présentation

  • : MA VIE EN PATCHWORK
  • MA VIE EN PATCHWORK
  • : C'est l'histoire d'une vie mouvementée, la mienne avec des joies et des peines. Le poids du silence devenait trop lourd, j'ai souhaité partager mes souvenirs avec d'autres pour qu'ensemble nous apportions des réponses à certaines de mes questions.
  • Contact

Pourquoi ce blog ?

 
 

Pour parler ! pour dire enfin ce que tout le monde me conseille de taire.

« c’est du passé, tout cela, il faut tourner la page, regarder vers l’avenir, etc… » s’il suffisait de dire « c’est fini », je l’aurais fait. Malheureusement ça ne se passe pas comme ça. Parler fait du bien. Rencontrer d’autres personnes qui souffrent aide à guérir. Si vous voulez lire mon histoire, cliquez sur le lien suivant :

 

 


J'ai créé une catégorie supplémentaire :

La médecine et moi 

Une rubrique indépendante dans laquelle je parle de mes relations conflictuelles avec la médecine et de ma façon personnelle de me soigner.


 

Recherche

Référencements

Articles Récents

Catégories