Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 janvier 2006 5 27 /01 /janvier /2006 14:04
 





Quelques mois avant mon arrivée au village une autre jeune fille est venue s’installer. Elle habitait aussi en région parisienne. 

 

Elle est belle, les jeunes souhaitent l’intégrer au groupe. Elle s’ennuie et annonce qu’elle va organiser une " boum " chez elle pour faire connaissance.

Dans ce village, les activités sont plutôt : randonnées en vélo, soirée saucisses autour d’un feu de bois, ramassage de bouteilles au profit d’œuvres de bienfaisance…

Elle entreprend de préparer l’événement. Elle commence par les filles, les jupes sont raccourcies, les cheveux frisés et comme son père travaille dans une usine de produits cosmétiques, elle distribue le maquillage et montre comment l’utiliser.

La pression des parents mécontents est forte, cette fille est venue dévergonder leurs enfants et leur mettre de mauvaises pensées en tête.

Elle fait circuler des photos de ses boums passées où l’on voit des jeunes qui s’embrassent à pleine bouche affalés sur des banquettes, des danseurs aux mains baladeuses et des jeunes gens ivres.

Elle est allée trop loin. La boum est un fiasco, seulement une dizaine de personnes répondent à l’invitation. Tout le monde se détourne de " la parigote ".
 
Pour mon arrivée, mon ex-boyfriend m’a fait une publicité en règle : il dit que je suis comme la parigote, qu’il est inutile de s’intéresser à moi. Il agit dans l’ombre déguerpissant dès qu’il m’aperçoit.

Il échoue dans sa tentative car je suis presque une fille du village, j’ai déjà pas mal d’amis. Je ne me pince pas le nez en passant devant les fermes, je ne me sens pas supérieure aux gens d’ici, je ne parle pas du métro et des magasins parisiens en roulant des yeux…

Je vais aider mes amis dans les champs, je cultive les légumes, je m’occupe des volailles et des lapins, je repeins la grille du jardin, je dis que le métro pue et que Paris n’est pas que merveilles…

La parigote tente sans succès de se lier d’amitié avec moi ; nous n’avons pas de goûts communs et surtout sa beauté en fait une rivale.

Le surnom de " parisienne " est vite abandonné, mon intégration est réussie. 



 

parisienne



Page suivante   Page précédente

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Camomille - dans 1948 - 1969
commenter cet article

commentaires

Coco 31/01/2006 14:46

Tu connais le dicton : parisien tête de chien ? lol ! Et dire que je suis parisienne, franchement ça ne me fait ni chaud ni froid. J'ai fini par ne plus aimer la capitale et je pense que d'autres savent pourquoi !
bisous ma douce amie

Camomille 31/01/2006 23:45

C'est le coeur qui choisit d'être parisien ou non...

mel 28/01/2006 16:34

coucou camomille...tu as dit sur mon poème la solitude : "J'ai le sentiment que ce texte est une réponse à ma demande..." de quelle demande s'agit t'il ? excuse moi, mais parfois j'ai du mal à suivre...bisous et a bientôt !

Camomille 28/01/2006 22:50

Quand je te demandais de t'exprimer davantage... mais je me suis surement trompée. Bises

MarieLH 28/01/2006 09:41

Bonjour merci de ton passage, j'ai ajouté le lien dans la catégorie Vous m'avez laissé un commentaire.
Je reviendrais, il y a beaucoup à découvrir.
Marie

Camomille 28/01/2006 22:49

Merci Marie, c'est un compliment.

Sifranc 28/01/2006 02:33

je repeints la grille du jardin, (je repeins)
J'ai aimé tes textes, amitiés de Sifranc le correcteur

Camomille 28/01/2006 08:20

Merci Sifranc. Je corrige tout de suite. Tu es le bienvenu chez moi.

line 27/01/2006 19:07

bien camomille tu avais plus de choses à partager avec eux qu'avec la parigote et des choses plus passionnantes
bizz
Line

Camomille 27/01/2006 22:45

Il n'y a pas grand chose à partager avec les gens superficiels...

Présentation

  • : MA VIE EN PATCHWORK
  • MA VIE EN PATCHWORK
  • : C'est l'histoire d'une vie mouvementée, la mienne avec des joies et des peines. Le poids du silence devenait trop lourd, j'ai souhaité partager mes souvenirs avec d'autres pour qu'ensemble nous apportions des réponses à certaines de mes questions.
  • Contact

Pourquoi ce blog ?

 
 

Pour parler ! pour dire enfin ce que tout le monde me conseille de taire.

« c’est du passé, tout cela, il faut tourner la page, regarder vers l’avenir, etc… » s’il suffisait de dire « c’est fini », je l’aurais fait. Malheureusement ça ne se passe pas comme ça. Parler fait du bien. Rencontrer d’autres personnes qui souffrent aide à guérir. Si vous voulez lire mon histoire, cliquez sur le lien suivant :

 

 


J'ai créé une catégorie supplémentaire :

La médecine et moi 

Une rubrique indépendante dans laquelle je parle de mes relations conflictuelles avec la médecine et de ma façon personnelle de me soigner.


 

Recherche

Référencements

Articles Récents

Catégories