Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 février 2006 5 03 /02 /février /2006 09:07



Je ne veux pas avoir un enfant de James ! Il n'en est pas question! 

Sauter à la corde pendant des heures n’est pas plus efficace que les comprimés que j’avale toutes les deux heures et qui me font uriner bleu…
Je parle de mon état à James. Nous allons chez le médecin qui me fait une piqûre, il y en a deux autres à faire. James m’en fait une : j’ai la fesse transformée en passoire sanguinolente… La 3ème est faite par une copine. Les piqûres sont sans effet.
La copine accepterait de me fournir un médicament pour " faire passer " mais si ça ne marche pas, le fœtus peut être endommagé. Je refuse.


Je dois avouer mon état à ma mère. Je demande à mes sœurs de venir. J’ai bien fait car en apprenant la nouvelle, elle fait une syncope.
Il y a trois solutions : l’avortement en Angleterre (en France c’est interdit), rester " fille-mère " comme on dit à l’époque ou me marier.
J’ai pris conscience que le fœtus n’est pas un furoncle dont il faut se débarrasser mais un enfant, un petit être vivant… Je ne veux plus avorter. 
Rester fille-mère serait une honte pour moi et pour ma famille.
Il ne reste que la dernière solution : le mariage.

Ma famille est persuadée que je vais être heureuse avec James car il a su se faire apprécier. Il est serviable, attentionné, prévenant et il m’aime tant … Il est bien un peu excité mais c’est parce qu’il est jeune et tellement malheureux avec des parents qui le battent… 
James se joint au conseil de famille. Il a tout avoué à ses parents et leur a annoncé qu’il voulait m’épouser. Les parents débarquent à grand fracas, m’insultent, insultent ma famille, disent que l’enfant n’est pas de leur fils, je me suis faite engrosser par un espagnol et si j’avorte ils nous dénonceront… ma mère les met dehors.
Quelques jours après, ils reviennent sur leur position et acceptent le mariage. Les formalités sont accélérées il est important de cacher " aux gens " que je suis enceinte.


Le frère de ma future belle-mère est prêtre. Il me fait passer un " examen " afin d’évaluer si je suis suffisamment croyante. Bien que je sois croyante, il déclare que je ne peux me marier à l’église. Ma mère m’a déjà acheté une robe, elle tente de s’expliquer avec le curé du village : je viens régulièrement à la messe, je fais même partie de la chorale, comment peut-il refuser de me marier? Le curé est gêné mais son collègue a pris contact avec lui et il ne peut aller contre son avis… il est évident que c’est surtout qu’il ne peut risquer de perdre les enveloppes que ma future belle-mère lui remet . La machination a fonctionné.


Le mariage civil est triste et vite expédié, nous n’avons même pas d’alliances. Le repas très ordinaire organisé chez mes beaux-parents est morne, l’ambiance tendue, les deux familles ne se parlent pas.
Nous allons passer notre nuit de noce dans un Hôtel de la ville proche. Je pleure beaucoup sur cette journée ratée, sur mes rêves perdus de mariage joyeux et sur la tristesse de ma famille.


Je suis mariée à un type que je n’aime pas, j’attends un enfant de lui, il n’a pas de travail et pour couronner le tout depuis quelques jours je travaille dans une Perception où règne un climat détestable.

 



mariage par dépit

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Camomille - dans 1948 - 1969
commenter cet article

commentaires

sandrine 07/02/2006 21:45

salut je découvre trés symppas je mettrais pas mon opinion sur le mariage car j'ai un mauvais gout a présent . mais je reviendrai bise

Camomille 07/02/2006 23:06

Il ne faut jamais généraliser... courage.

eva 04/02/2006 00:47

...comme toujours quand je te lis...j'aurais tellement envie de te prendre chaleureusement dans mes bras...voilà...merci pour ta reponse à mon comm, ellei m'émue beaucoup...

:)

Camomille 04/02/2006 08:29

Bises et encore bises pour toi...

eva 03/02/2006 17:15

ouf, pauvre fleur qui a du tant souffrir et vivre des moments difficiles...encore merci pour ton courage, pour ton envie d'en parler et de te délivrer de ce poids..:( :)

quelle dureté, quelle solitude...je t'envoie un gran bisous chaleureux et à +!

Camomille 03/02/2006 23:28

Merci eva tu me donnes les larmes aux yeux car on ne s'est pas souvent appitoyé sur moi. Je trouve en vous enfin un peu de chaleur. Merci à tous ceux et celles qui me lisent vous ne pouvez imaginer le bien que vous me faites même si parfois jous me faites pleurer.

line 03/02/2006 16:53

bonsoir,
heureusement pour les générations suivantes les choses ont évolué, mais combien sont passés par des situations identiques ! on a envie de les baffer ta belle famille et les deux curés avec!!!!
bizzz

Camomille 03/02/2006 23:22

J'ai gardé une dent contre les gens d'église et les rats d'église. Ils sont tellement méchants qu'ils ont besoin de demander pardon souvent.... Comme ils sont pardonnés ils peuvent recommencer....

mel 03/02/2006 11:38

c'est dur quand la maternité et la naissance d'un enfant, source de joie, devient source de larmes et de douleurs..j'espère pr toi que malgré tout c'est la vie qui a été plus forte ....courage et bisous !

Camomille 03/02/2006 23:19

Je regrette seulement que ces instants n'aient pas généré de bonheur mais pour ce qui est d'être mère je n'ai rien manqué.

Présentation

  • : MA VIE EN PATCHWORK
  • MA VIE EN PATCHWORK
  • : C'est l'histoire d'une vie mouvementée, la mienne avec des joies et des peines. Le poids du silence devenait trop lourd, j'ai souhaité partager mes souvenirs avec d'autres pour qu'ensemble nous apportions des réponses à certaines de mes questions.
  • Contact

Pourquoi ce blog ?

 
 

Pour parler ! pour dire enfin ce que tout le monde me conseille de taire.

« c’est du passé, tout cela, il faut tourner la page, regarder vers l’avenir, etc… » s’il suffisait de dire « c’est fini », je l’aurais fait. Malheureusement ça ne se passe pas comme ça. Parler fait du bien. Rencontrer d’autres personnes qui souffrent aide à guérir. Si vous voulez lire mon histoire, cliquez sur le lien suivant :

 

 


J'ai créé une catégorie supplémentaire :

La médecine et moi 

Une rubrique indépendante dans laquelle je parle de mes relations conflictuelles avec la médecine et de ma façon personnelle de me soigner.


 

Recherche

Référencements

Articles Récents

Catégories