Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 février 2006 5 10 /02 /février /2006 11:12

 


 

J’arrive à la clinique au milieu de la nuit. La sage-femme m’examine, je peux revenir demain. Je parts, au moment où je monte dans la voiture, on m’appelle, on vient de consulter mon dossier, je dois rester.
Je dors. Le lendemain matin on me fait des radios, étrange, à l’époque on évite d’en faire aux femmes enceintes…on me dit que dans certains cas il faut en faire quand même…
Les contractions commencent. Je me suis jurée de ne pas crier. J’arrive en salle de travail, je ne me plaints pas. Arrive le moment crucial de " pousser " ça fait mal, je n’y arrive pas… les larmes coulent mais je ne crie toujours pas. On me prépare pour une césarienne. J’ai de plus en plus mal. Le gynéco vient, regarde et repart… Mon corps n’est plus que DOULEUR. Le personnel tourne autour de moi, tout le monde attend…
Je perds conscience, quand je reviens à moi je supplie que l’on fasse quelque chose : c’est insupportable. Le personnel est consterné. On me caresse, on me tient la main, on me dit des paroles apaisantes…Une infirmière prend l’initiative d’aller avertir l’autre gynéco qui est en consultations.

Il arrive à grand fracas, écarte tout le monde, m’ausculte, ausculte mon ventre : " ils sont en train de mourir tous les deux ! "
Je suis mise sur un chariot, les couloirs sont traversés au pas de charge, les portes claquent, les gens s’agitent, arrêt devant la porte d’ascenseur : la voix de James " où emmenez-vous ma femme? " " elle est en train de mourir et l’enfant aussi ", James crie : " sauvez la mère !".
L’énorme lampe au dessus de moi, les yeux bleus de l’anesthésiste, des gens là-haut dans la mezzanine, ce sont des élèves, on me demande si j’accepte qu’ils regardent l’opération, j’accepte.
Tout à coup le silence, plus personne ne bouge, les yeux bleus me disent de compter, je compte… le bistouri froid sur mon ventre, " attendez! je ne dors pas…je… "

De nouveau les yeux bleus, " c’est un garçon, il pèse 3k800 ", je dis " c’est bien " et me rendors.
Les yeux bleus me secouent, je vois le visage maintenant qu’elle n’a plus de masque. Je suis dans une chambre, elle me questionne pour savoir si je suis consciente. 
Tiens, l’enfant n’est pas là ? Il est en couveuse, il va bien mais il a beaucoup souffert. L’anesthésiste est énervée, elle est là depuis plus de 12 heures car elle n’arrive pas à me réveiller, je suis cohérente, elle part.
On amène mon bébé. Qu’il est laid ! tout rouge, sa bouche semble aller d’une oreille à l’autre, il a comme des cernes qui lui mangent la moitié du visage. Ce n’est pas mon enfant…je n’en veux pas…
L’infirmière dit qu’il a beaucoup souffert, il faudra plusieurs semaines avant que son visage perdent ces marques… Il se met à pleurer, je n’ai pas la force de m’en occuper, on l’emmène à la nurserie.
Des rires, des tintements de verres, c’est ma voisine de chambre qui fête la naissance de son bébé. La chambre est pleine de monde.
J’entrevois mes sœurs. Elles me parlent, je ne comprend pas ce qu’elles disent. On me change de chambre. Elle m’embrassent, leurs visages sont graves. Je reste seule, je dors.






naissance par cesarienne



Page suivante   Page précédente

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Camomille - dans 1970
commenter cet article

commentaires

eva 11/02/2006 00:20

bonsoir Camomille..:)

oh..quel moment..j'ai frèmi avec toi...pendant cette expérience qui est la plus fascinante..et la plus effrayante pour tous, surtout pour une femme ... et enfin ton bébé dans tes bras...vous avez vraiment souffert les deux pour qu'il vienne à la lumière :)

et cette ouverture à la fin de ton article...sur une continuation...inquiétante ?

gros bis et passe une bonne nuit!

ciao

Camomille 11/02/2006 06:46

La naissance d'un enfant reste un miracle dont on ne se lasse pas. Bises

mel 10/02/2006 19:02

enfin la naissance..un rayon de soleil dans l'obscurité de la vie...l'amour maternel n'est pas un coup de foudre mais une relation qui se construit jour après jour...j'espère que tout ira mieux désormais ! Gros bisous !!

Camomille 10/02/2006 23:37

Mon fils est la plus belle chose qui me soit arrivée même si pour lui j'ai faire abstraction de mon existence.

Grenouille de Bénitier 10/02/2006 17:24

Je viens de lire la suite de ta vie (qui est un roman). Tu n'as vraiment pas eu de chance. J'espère que maintenant ça va mieux !

Camomille 10/02/2006 23:34

En effet ça va mieux maintenant mais le chemin a été difficile. Cela aide à se contenter de peu.

Coco 10/02/2006 11:22

c'était un beau bébé avec 3.800 kg. Maintenant il est beau comme un coeur non ? Bisous

Camomille 10/02/2006 23:32

Il a beaucoup grandi et grossi aussi... car il va avoir 36 ans!!!!!!

Présentation

  • : MA VIE EN PATCHWORK
  • MA VIE EN PATCHWORK
  • : C'est l'histoire d'une vie mouvementée, la mienne avec des joies et des peines. Le poids du silence devenait trop lourd, j'ai souhaité partager mes souvenirs avec d'autres pour qu'ensemble nous apportions des réponses à certaines de mes questions.
  • Contact

Pourquoi ce blog ?

 
 

Pour parler ! pour dire enfin ce que tout le monde me conseille de taire.

« c’est du passé, tout cela, il faut tourner la page, regarder vers l’avenir, etc… » s’il suffisait de dire « c’est fini », je l’aurais fait. Malheureusement ça ne se passe pas comme ça. Parler fait du bien. Rencontrer d’autres personnes qui souffrent aide à guérir. Si vous voulez lire mon histoire, cliquez sur le lien suivant :

 

 


J'ai créé une catégorie supplémentaire :

La médecine et moi 

Une rubrique indépendante dans laquelle je parle de mes relations conflictuelles avec la médecine et de ma façon personnelle de me soigner.


 

Recherche

Référencements

Articles Récents

Catégories