Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 février 2006 5 17 /02 /février /2006 17:11

 

 

Pour se rendre chaque jour à l’IMP, James a acheté une voiture, l’ancienne était une véritable épave.
Il n’a plus de salaire, et je débute dans mon nouvel emploi. Après avoir payé le loyer et remboursé l’emprunt pour la voiture, il ne reste pratiquement plus rien. Je dois payer la nourrice et manger… Ma mère m’envoie de l’argent.

Mes conditions de travail sont terribles. Je suis au service courrier. Il y a un siège pour deux personnes car nous sommes debout tout le temps. Après avoir ouvert et trié le courrier nous sommes à la disposition des décompteurs pour chercher les dossiers. La recherche s’effectue sur trois étages et les fiches de remplacement sont mal tenues, il faut chercher partout ! C’est épuisant physiquement et nerveusement, nous sommes malmenés par tout le monde et considérés comme des esclaves.
Je suis éreintée. A la maison je dois m’occuper de mon petit et du chien qui a besoin de se dépenser et ne se contente pas de faire le tour du pâté de maison…
Au bord de la rupture, je trouve une solution. Une collègue facturière va partir en congé maternité. Je propose de la remplacer pendant son absence. Ma demande est acceptée. Je suis enfin assise !
Mon soulagement est de courte durée : le rythme est infernal. Comme je ne suis pas rapide je travaille avant l’heure et pendant mes heures de repas pour faire mon quota.


Après " ses classes " James rentre tous les soirs. L’avantage c’est qu’il peut s’occuper du chien, l’inconvénient c’est qu’il faut le nourrir et assurer la consommation et l’entretien de la voiture. Il n’a pas eu l’habitude de se priver. Il utilise la voiture pour faire 300 mètres, laisse la lumière allumée, gaspille la nourriture, enfin il achète de nombreux accessoires automobiles.
Quand ma paye est virée sur le compte, il ne reste déjà plus rien… cette fois ma mère n’est plus d’accord pour m’aider. Je demande de l’aide à mes beaux-parents. Avec eux, rien n’est gratuit, ils deviennent très envahissants. Ma belle-mère lit le courrier qu’elle prend dans un tiroir, mon beau-père intervient dans mon travail auprès de mon chef de service…

Je mets les choses au point : le fait de nous aider ponctuellement ne leur donne pas le droit de s’immiscer dans ma vie privée et professionnelle, même si leurs intentions sont bonnes.



securite sociale

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Camomille - dans 1970
commenter cet article

commentaires

Syven 20/02/2006 16:23

ça n'a vraiment pas dû etre facile. Je l'aurai étripé moi le J (c'est facile à dire, je sais.)

Camomille 20/02/2006 23:06

Il était un peu plus costaud que moi. Je peux te dire qu'il a fait peur à plus d'une personne...

eva 17/02/2006 22:27

quel climat tendu....comme dit si bien Mel, mère de trois enfants insoucieux, tu as du te battre parmi plein de difficultés...et les grand-parents qui parfois ne comprendent rien...ou font semblant de ne pas comprendre ce que c'est dur de commencer sa vie!

surtout si jeune...

gros bis et à plus ;)

Camomille 18/02/2006 00:04

En ce qui concerne les beaux-parents il y a des choses bien plus graves qu'ils ont refusé de voir, c'est tellement pratique.Mais c'est toujours l'entre-acte, le climat est tendu mais c'est vivable...Bises mes amies

mel 17/02/2006 20:02

coucou ma camomille ! j'ai l'impression qu'en plus de ton travail déjà pénible..tu dois t'occuper non d'un seul enfant...mais de trois !! dont un à quatre pate et un autre capricieux et colérique..c'est le "vrai enfant" qui pose le moins de difficultés il me semble..gros bisous et à bientôt pr la suite..:)

Camomille 18/02/2006 00:01

Oui mais c'est quand même J. qui me causait le + de problèmes car je devais toujours faire attention que l'enfant ne provoque pas sa colère. Les enfants comme les animaux "sentent" les choses. Quand son père était là il ne faisait pas de bruit alors que lorsqu'il était avec moi il se comportait comme un enfant normal : bruyant et joyeux.

Présentation

  • : MA VIE EN PATCHWORK
  • MA VIE EN PATCHWORK
  • : C'est l'histoire d'une vie mouvementée, la mienne avec des joies et des peines. Le poids du silence devenait trop lourd, j'ai souhaité partager mes souvenirs avec d'autres pour qu'ensemble nous apportions des réponses à certaines de mes questions.
  • Contact

Pourquoi ce blog ?

 
 

Pour parler ! pour dire enfin ce que tout le monde me conseille de taire.

« c’est du passé, tout cela, il faut tourner la page, regarder vers l’avenir, etc… » s’il suffisait de dire « c’est fini », je l’aurais fait. Malheureusement ça ne se passe pas comme ça. Parler fait du bien. Rencontrer d’autres personnes qui souffrent aide à guérir. Si vous voulez lire mon histoire, cliquez sur le lien suivant :

 

 


J'ai créé une catégorie supplémentaire :

La médecine et moi 

Une rubrique indépendante dans laquelle je parle de mes relations conflictuelles avec la médecine et de ma façon personnelle de me soigner.


 

Recherche

Référencements

Articles Récents

Catégories