Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mars 2006 3 01 /03 /mars /2006 11:08

 

 


Nous ne nous parlons presque plus. Je pense naïvement que pour me séduire il s’occupe du petit. Il joue, court avec le gamin sur les épaules, le fait tourner dans ses bras… la famille est ravie. En réalité il se construit une image.

Mon stage est un échec. Au bureau tout le monde sait que j’ai de gros problèmes familiaux car il m’arrive souvent de fondre en larmes sans aucun motif. A titre exceptionnel, on m’accorde une seconde chance. Il faut que j’y arrive !

On est en septembre, James est en vacances. Je dépose le petit chez la nounou le matin, il va le chercher le soir.
Un soir, chez la Nounou, l’enfant ne vient pas assez vite, il l’attrape par le dos et le jette dans sa voiture comme un sac de linge. Miguel va s’écraser contre l’arceau de sécurité et se casse le nez… malheureusement je ne sais pas que c’est aussi grave.

James me dit qu’il a failli avoir un accident et que lorsqu’il a pilé, Miguel s’est écrasé contre l’arceau. A l’époque les fauteuils enfants non seulement n’étaient pas obligatoires mais je ne sais même pas s’ils existaient… L’histoire de l’arrêt brutal me semble plausible… Pendant plusieurs jours l’enfant a le visage bleu.

Exceptionnellement James propose d’amener et rechercher le petit chez la Nounou car il doit partir tôt le matin. Ce n’est qu’une fois que les traces ont disparues qu’il me laisse rencontrer la nourrice qui me dit ce qu’il s’est réellement passé. Comme je ne sais pas que le nez est cassé, je crois qu’il n’y a plus de preuves.

James reprend les cours. Un soir en arrivant à la maison, je trouve une femme installée dans le séjour. Elle a un problème de transport et James doit l’amener à la gare. Elle est arrogante et me traite comme si j’étais l’intruse. Je sens immédiatement qu’il y a quelque chose entre elle et mon mari.
L’attitude de James confirme : il prend soin de lui tout-à-coup et s’absente de plus en plus souvent. Ce n’est pas fait pour me déplaire, après tout, s’il part, ça m’évitera de le faire…

Mon indifférence le déçoit certainement car il multiplie les provocations. Il empeste le parfum, exhibes des suçons, " oublie " des lettres sur les meubles et enfin une note d’hôtel (l’hôtel où nous avons passé notre nuit de noce)… C’est cette note qui me fait réagir, il est allé trop loin, il ne respecte rien, c’est méprisable… nous avons une violente dispute, il tente de m’étrangler. Le petit hurle tellement que les voisins sonnent et menacent d’appeler la police. Je crois que sans leur intervention, il m’aurait tuée.



il a une maitresse


Page suivante   Page précédente



 

Partager cet article

Repost 0
Published by Camomille - dans 1971 - 1972
commenter cet article

commentaires

mel 02/03/2006 12:14

salut douce camomille...dans ce long cheminement sur les routes douloureuses du passé...tu te pose bcp de questions pour comprendre ce qui s'est passé et si tu aurais pu faire qlq chose pr  éviter cette situation et cette escalade infernale...cette spirale qui te détruit et brise tout autour de toi....surtout que durant des années, tu as subi en plus de toute cette violence physique, la violence psychologique qui te martelait à longueur de temps que si les choses vont mal..et bien c'est Ta faute en plus de ton  sentiment  d'impuissance  à pouvoir changer les choses ....et c'est cela je crois le plus difficile..sortir de ce jeu de la culpabilité forçée..cette manipulation que les personne comme lui savent utiliser à la perfection...et surtout être convaincue que dans la situation ou tu étais, à l'époque ou tu vivais, malgré  tout ce que tu as vécu et subi...tu as toujours essayé de faire tout ce qui etait humainement possible..pour t'en sortir avec ton enfant..et c'est pour cela que tu es là aujourd'hui pour partager ton vécu avec tant d'autres qui sont dans la meme situation ...et c'est avec bcp d'emotion et de respect que je te rend hommage...gros bisous et a tres vite !

Camomille 02/03/2006 22:44

Merci Mel tes mots sont comme une main fraîche sur un front brûlant. Mon sentiment de culpabilité est surtout vis-à vis de mon fils. C'est moi qui lui ai donné ce monstre comme père. En le mettant au monde j'en ai pris la responsabilité que j'assumerai jusqu'à mon dernier jour. C'est de ça que je suis coupable.

line 02/03/2006 10:27

Dans cette histoire lui c'est un sale type , toi tu es adorable à essayer de concilier et d'espérer, tu n'étais pas armée pour lui faire face, mais tu étais  sympathique   et tu le restes!!!! C'est le plus important !
tu n y es pour rien c est lui et sa folie qui a tout déclenché

Camomille 02/03/2006 22:38

Je ne suis pas un ange je le répète et la suite de mon histoire va le démontrer. Je crois que dans la vie il y a des moments où l'on subit et d'autres où on se rebiffe, du moins c'est mon cas.

Hello 02/03/2006 10:05

Syven 02/03/2006 09:59

C'est épouvantable. Ne te torture pas Camomille, ce mec était gravement atteint. Cinglé. Gérer une telle situation, sans compter la belle-famille derrière, ça relevait de l'impossible.

Camomille 02/03/2006 22:35

Je ne suis pas de nature à abandonner mais là...

Danet 02/03/2006 09:51

Bonjour, je te remercie de ta visite, comment peut-on agir de cette manière, j'espère que l'écriture te fais du bien, c'est une forme de thérapie. Gros bisous et bonne journée Danet.

Camomille 02/03/2006 22:33

Je l'espère Danet mais le moment de ma vie que je raconte en ce moment est très douloureux et je souffre pour des choses que j'avais enfouies très profondément car dès que les images revenaient je les chassais.

Présentation

  • : MA VIE EN PATCHWORK
  • MA VIE EN PATCHWORK
  • : C'est l'histoire d'une vie mouvementée, la mienne avec des joies et des peines. Le poids du silence devenait trop lourd, j'ai souhaité partager mes souvenirs avec d'autres pour qu'ensemble nous apportions des réponses à certaines de mes questions.
  • Contact

Pourquoi ce blog ?

 
 

Pour parler ! pour dire enfin ce que tout le monde me conseille de taire.

« c’est du passé, tout cela, il faut tourner la page, regarder vers l’avenir, etc… » s’il suffisait de dire « c’est fini », je l’aurais fait. Malheureusement ça ne se passe pas comme ça. Parler fait du bien. Rencontrer d’autres personnes qui souffrent aide à guérir. Si vous voulez lire mon histoire, cliquez sur le lien suivant :

 

 


J'ai créé une catégorie supplémentaire :

La médecine et moi 

Une rubrique indépendante dans laquelle je parle de mes relations conflictuelles avec la médecine et de ma façon personnelle de me soigner.


 

Recherche

Référencements

Articles Récents

Catégories