Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mars 2006 3 08 /03 /mars /2006 18:35


 

Je vais chez ma mère tous les quinze jours pour voir mon petit bout. Il est en pleine forme, il s’amuse beaucoup avec les deux petites filles que ma mère garde. Elles sont un peu plus âgées que lui et le traite comme un petit frère.
Bien entendu quand je parts, il pleure et reste longtemps à la fenêtre en espérant mon retour.
Je ne peux continuer à cohabiter avec James, c’est trop risqué. Je vais prendre une chambre en attendant ma mutation.
Je prépare mes cartons, ma sœur va venir me chercher. C’est mon beau-père qui arrive accompagné d’un huissier, pour faire un état des lieux.
Je laisse entrer l’huissier, pas le beau-père qui veut forcer la porte. L’huissier l’avertit que s’il continue, la violation de domicile sera consignée dans l’acte qu’il va rédiger…
C’est un homme charmant qui avoue ne pas comprendre la raison de son déplacement. Il inscrit ce qu’il voit sans vouloir entrer dans le détail. Il dit qu’il n’y a pas de vol entre époux. Je peux tout enlever mais il me conseille de laisser un minimum de choses (une table, un lit, une chaise, etc).
Ma sœur loue une camionnette, nous enlevons tout ce que nous pouvons. Ce n’était pas mon intention mais puisque le beau-père a fait venir un huissier, je vais lui montrer que je ne me laisse pas impressionner.
Je laisse les gros meubles – la chambre et le séjour sont encore sous crédit, j’enlève la vaisselle et tout ce qui m’appartient en propre.
Nous allons décharger tout cela dans la cave d’une voisine. Cette précaution était utile car la semaine suivante, la police vient chez ma mère : elle est accusée de vol et de recel.
Ma mère ouvre la porte, laisse visiter son appartement et sa cave où il n’y a rien. Elle dit que c’est moi qui a enlevé les affaires et pas elle. Les policiers s’excusent.



je quitte le domicile conjugal

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Camomille - dans 1971 - 1972
commenter cet article

commentaires

eva 09/03/2006 09:13

eh, J. à face a soi un puissant adversaire....que je pense il a sous-évalué!bis petit fleur! ;)à plus

Camomille 09/03/2006 23:32

Tu as raison, il ne pensait pas que j'étais aussi forte mais le combat est difficile car il est déloyal, une personne normalement constituée ne pense pas à tuer simplement parcequ'une personne la gêne... alors que pour lui oui...

eva 08/03/2006 22:39

bonsoir Camomille,oh, les choses deviennent dures, c'est vraiment la guerre...et tous les moyens sont bons pour toucher son adversaire...ouf!heureusement que vous avez su prendre les bonnes décisions au bon moment!!!!à la prochaine ma Camomille :)baisers

Camomille 09/03/2006 00:19

C'est vraiment la guerre qui est déclarée, éva, mais je suis un valeureux soldat.

Présentation

  • : MA VIE EN PATCHWORK
  • MA VIE EN PATCHWORK
  • : C'est l'histoire d'une vie mouvementée, la mienne avec des joies et des peines. Le poids du silence devenait trop lourd, j'ai souhaité partager mes souvenirs avec d'autres pour qu'ensemble nous apportions des réponses à certaines de mes questions.
  • Contact

Pourquoi ce blog ?

 
 

Pour parler ! pour dire enfin ce que tout le monde me conseille de taire.

« c’est du passé, tout cela, il faut tourner la page, regarder vers l’avenir, etc… » s’il suffisait de dire « c’est fini », je l’aurais fait. Malheureusement ça ne se passe pas comme ça. Parler fait du bien. Rencontrer d’autres personnes qui souffrent aide à guérir. Si vous voulez lire mon histoire, cliquez sur le lien suivant :

 

 


J'ai créé une catégorie supplémentaire :

La médecine et moi 

Une rubrique indépendante dans laquelle je parle de mes relations conflictuelles avec la médecine et de ma façon personnelle de me soigner.


 

Recherche

Référencements

Articles Récents

Catégories