Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mars 2006 1 13 /03 /mars /2006 14:28

 


Mon mari n’est pas venu au tribunal pour " la conciliation ". Une autre convocation est faite, cette fois je n’ai pas à me présenter. Il obtient un droit de visite et doit verser une pension alimentaire pour l’enfant. La somme est ridicule, elle correspondrait à 70 € à notre époque. C’est incompréhensible, je ne gagne pourtant pas plus que lui. Mon avocat dit que ce n’est pas grave, ce montant est provisoire, il ne faut pas énerver mon mari sur ce sujet, la vraie lutte concerne le droit de garde.   
 
James prétend verser l’argent sur un compte épargne au nom de son fils pour que je n’en profite pas. Evidemment, ce n’est pas possible, la pension est destinée à nourrir son enfant, pas à lui constituer une épargne.

Je passe sur le détail de toutes les polémiques soulevées par James et sa famille tout au long des années, il ne se passe jamais un mois sans qu’il soit nécessaire de s’expliquer par avocats interposés.
 
J’ai enfin obtenu ma mutation. Je dis enfin, c’est injuste, en réalité elle est intervenue très vite mais cela m’a semblé être une éternité.
Je vais habiter chez ma mère en attendant de trouver un appartement. Elle n’a qu’un deux pièces mais il est assez spacieux.
C’est à ce moment que je prends conscience de mon échec. Je suis revenue au point de départ, chez ma mère, mais avec un enfant et des ennuis en plus… J’ai 24 ans et j’ai tout raté.

Ma prise de fonction à Paris n’est pas facile. Je suis " la provinciale ", on me demande s’il y avait l’électricité là d’où je viens, si j’étais déjà venue à Paris, si je ne suis pas trop perdue dans le métro… c’est tellement stupide que ces questions devraient me faire rire mais elles sont posées avec beaucoup de méchanceté au moment où je m’y attend le moins.
Les proies fragilisées attirent les prédateurs.



venir a paris

Page suivante   Page précédente

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Camomille - dans 1973 - 1977
commenter cet article

commentaires

Corinne 26/04/2007 19:28

A 24 ans, tu avais déjà vécu tout ça, et ben !!!!!!!!!!!

Camomille 28/04/2007 23:15

Autant te dire qu'à 58 ans je me sents très très vieille ! j'ai l'impression que cette vie n'en finit pas...

fiorinette 17/03/2006 12:36

JE cherche du patchwork et pas des histoires de vie conjugale.... tout le monde a ses problemes s'il fallait toujours le crier sur les toits ou irions nous ????????

Camomille 18/03/2006 06:39

Je comprends le désarroi de fiorinette qui a un problème aussi crucial que  "le patchwork". Je compatis grandement......Il est bien regrettable qu'elle n'ait pas laissé ses coordonnées car sur ce site où vous êtes beaucoup à me soutenir, nous aurions pu l'aider et très certainement la sortir de  son angoisse...

Caroline 14/03/2006 01:22

Bonjour Camomille,Suite à ton commentaire, je suis venue ici... j'ai commencé à lire et puis j'ai voulu en lire plus, savoir qui était J. etc... Bref j'ai tout lu ! Janvier, février, mars... page après page, article après article dans l'ordre chronologique. Je ne sais pas trop quoi dire après tout ce que j'ai lu. C'est bien écrit et j'ai dévoré tous tes récits comme un livre.Mais quelle vie ! Je suis admirative de ta détermination et de ton courage. J'ai très envie de connaitre la suite et de savoir ce qu'est devenu M. qui est un grand "garçon" maintenant je pense :)Et bien sur tu peux mettre mon blog dans tes liens, merci pour cet honneur. Je vais en faire de même avec toi car je vais revenir lire la suite... Je comprends mieux ton texte en introduction.A bientôt,Caroline

Camomille 15/03/2006 00:22

Bonjour Caroline, bienvenue chez moi. Quand j'étais enceinte nous avions fait des démarches pour aller au Canada. A l'époque les Français étaient très sollicités. C'était ok mais je devais accoucher avant en France car la naissance était trop proche. Après je n'ai plus voulu partir (après qu'il  ait essayer d'étouffer le bébé).  J'ai été bien inspirée!

eva 13/03/2006 19:31

oui, c'est tout à fait vrai ce que tu dis à la fin...et on est particulièrement fragiles quand on sort d'une lutte pareille, où tout doit etre reorganisé dans la vie...et dans la tete...et dans le coeur!bien sur, tu es revenue au début, mais pour mieux recommencer...mais je comprends tout à fait la pesanteur du regard social, le sentiment de perte et de tristesse...pourtant 24 ans est encore un age bien jeune...!!! (mince, j'en ai 26 et pas encore d'enfant....dois-je commencer à m'inquiéter ? ;P..non, je sais, les temps ont changés...)n'importe quel age, se trouver et se retrouver est une bataille difficile, presque quotidienne ;)en tous cas, encore BRAVO pour t'etre sortie de cette situation...! une nouvelle vie commence, plus dure pour certaines choses, bien plus lumineuse pour d'autres!!doux baisers ma Camomilleps: et merci pour ta gentille réponse de ton avant-dernier article...j'en rougit jusqu'aux oreilles et j'ai bien envie de te donner un gros bisous sur la joue :)....et, bien sur, l'offre (d'aide ;) ) et la proposition de se voir reste toujours ouverte ;)...!

Camomille 14/03/2006 00:28

Il ne faut jamais perdre de vue que ces événements se déroulent dans les années 70. Une femme seule avec un enfant avait très peu de chances de refaire sa vie. Tu vas le voir d'ailleurs... En ce qui concerne ce qui te fais rougir, il n'y a pas de quoi. Il n'y a pas de honte à être quelqu'un de bien. Il faut en être fière et continuer à le rester. Je croyais que tu étais plus âgée car tu as une grande maturité d'esprit. Je pensais que tu avais 10 ans de +. Ce n'est pas facile de trouver lâme soeur quand on a cette maturité... j'ai longtemps eu ce problème.

Présentation

  • : MA VIE EN PATCHWORK
  • MA VIE EN PATCHWORK
  • : C'est l'histoire d'une vie mouvementée, la mienne avec des joies et des peines. Le poids du silence devenait trop lourd, j'ai souhaité partager mes souvenirs avec d'autres pour qu'ensemble nous apportions des réponses à certaines de mes questions.
  • Contact

Pourquoi ce blog ?

 
 

Pour parler ! pour dire enfin ce que tout le monde me conseille de taire.

« c’est du passé, tout cela, il faut tourner la page, regarder vers l’avenir, etc… » s’il suffisait de dire « c’est fini », je l’aurais fait. Malheureusement ça ne se passe pas comme ça. Parler fait du bien. Rencontrer d’autres personnes qui souffrent aide à guérir. Si vous voulez lire mon histoire, cliquez sur le lien suivant :

 

 


J'ai créé une catégorie supplémentaire :

La médecine et moi 

Une rubrique indépendante dans laquelle je parle de mes relations conflictuelles avec la médecine et de ma façon personnelle de me soigner.


 

Recherche

Référencements

Articles Récents

Catégories