Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 avril 2006 6 08 /04 /avril /2006 16:04
 
 

L’associé de Boris rentre de vacances. Il est très fier de montrer les photos du petit château qu'il vient d'acheter.
Boris qui demande où en est la régularisation de l’association essuie un refus catégorique : il est bien payé, a de nombreux avantages, il doit se contenter de ça.
Furieux, il menace de détruire ce qu’il a élaboré avec les planteurs. Il est licencié immédiatement sans indemnités, nous avons huit jours pour partir.
C’est une catastrophe! J’interviens auprès de la femme de " l’associé " et lui explique ma situation mais elle ne veut rien entendre. 
La mort dans l'âme, pour nous éviter le retour en France, Boris négocie un arrangement  avec son " associé " qui accepte immédiatement. Il lui propose de tenir une boutique pour vendre des fruits et légumes, il devra aussi en superviser deux autres dans des pays limitrophes. Bien entendu, il sera à son compte, " l’associé " lui avançant les fonds nécessaires qu’il remboursera selon ses possibilités…

Tout va donc pour le mieux même si Boris est amer de s’être fait rouler. Je trouve même cela trop beau… Pour le remercier, j’invite " l’associé " à dîner mais il refuse plusieurs fois de suite, il semble qu’il me fuit... l’attitude des collègues de Boris est étrange, les regards sont fuyants, on nous évite…

Mon instinct est en alerte : il se trame quelque chose. Sur mon insistance, Boris téléphone à un ami " haut placé " et lui demande de vérifier s’il n’y aurait pas un avis d’expulsion à son encontre. Quelques heures plus tard, nous avons la confirmation : il y a bien un dossier prêt à être signé… L’ami se charge se mettre fin à cette action.

Boris n’a pas la possibilité de dire à " l’associé " ce qu’il pense de lui, puisqu’il est parti d’urgence dans un autre pays soit disant pour prospecter… 
Pour le moment, il a mieux à faire. Il se rend à la Capitale pour trouver du travail, le temps presse car sans contrat, il risque l’expulsion à tout moment.
 
 
 

viré




Page suivante - Page précédente





 

Partager cet article

Repost 0
Published by Camomille - dans 1977 - 1991
commenter cet article

commentaires

cocole 09/05/2006 15:01

le monde des affaires est partout un monde impitoyable!!!

Camomille 09/05/2006 18:31

Le contexte de l'Afrique fait croire que tout le monde est gentil... mais ce n'est pas valable pour tout le monde

eva 11/04/2006 14:39

...oui, je comprends tout à fait ce que tu veux dire - encore que je pense que ça peux résulter assez facile de fuir ses "mauvais actes" dans le quotidien - ce qui me pose le plus problème, vraiment, c'est de m'imaginer comment des personnes "méchantes" peuvent arriver à trouver le sommeil, seuls dans leur lit! et comment ils peuvent se regarder dans le miroir le matin! mais j'imagine, et je connais, des personnes qui sont tellement convaincues que le monde est un lieu de perdition, de mal et de méchanceté, que d'y ajouter un mauvais acte ne signifie rien pour eux - selon la devise, tu bouffes ou tu va etre bouffé... :(
c'est une grande tristesse, mais une réalité tellement présente...qu'en penses-tu ?

Camomille 12/04/2006 00:26

Tu as raison à 50% mais l'autre 50% des gens méchants ne se rendent même pas compte qu'ils le sont.  Ils se sentent tout à fait à l'aise et dans leur bon droit en écrasant les autres, ils n'y pensent même pas... c'est naturel chez eux. Contrairement à toi (je le suppose car je crois te connaître un peu) qui culpabilise quand tu ne peut répondre à une demande d'aide, ces gens là sont parfaitement sereins et critiquent et insultent une personne qui leur aurait pas tenu la porte - alors que cette même personne leur a tenu la porte plus de 10 fois sans jamais recevoir ni un merci ni même un regard... cette situation a dû t'arriver aussi, non ?Je t'embrasse ma petite éva, je suis triste ce soir car un ami bloggeur arrête et un autre de mes amis a quitté OB la semaine dernière...

eva 10/04/2006 11:36

oh...quel sort pour cet associé...comme on dit et on pense souvent - ce qu'il a fait aux autres lui a été rendu...en plein!oui, le milieu des affaires peut etre impitoyable - c'est effarrant, les lois de la jungle y règnent!doux baisers...!

Camomille 10/04/2006 15:15

Ma mère me disait : ne te venge jamais car ta vengeance serait petite, celle de Dieu est terrible!!!!
Je me demande toujours comment les gens qui ont fait des choses aussi moches peuvent vivre tranquilles... moi je ne le pourrais pas...

eva 09/04/2006 10:40

c'est triste - cela me fait penser à ma cousine - qui a épousé un éuropéen, je pense t'en avoir déjà parlé, et l'a suivi en Afrique - où il a rencontré maintes de situations semblables - trahisons, coups bas...et, surtout, le fait de se savoir seuls dans un pays aussi vaste, aussi différent, cela doit etre une sensation bien égarrante...oui, on regrette de ne pas avoir fixé avant des contrats - mais quelque part c'est aussi mieux de fuire des associés pareilles - tot ou tard il aurait montré son vrai visage...quelle bataille contre le vent...!bis!

Camomille 09/04/2006 16:13

C'est le monde des affaires, c'est comme celui du travail... ce qui n'est pas écrit est nié... Dès qu'il y a de gros sous en jeux, il n'y aplus de parole qui compte...  B. n'était pas armé pour ce genre de combats, il venait d'un milieu où la parole suffit pour conclure une affaire. Ses parents faisaient les marchés à Paris, un monde qui à l'époque n'avait pas le droit de trahir. Celui qui trahissait recevait une correction ou plus même. Alors B. faisait confiance...
Si un contrat signé avait été fait, il aurait au moins touché sa part, alors que là l'autre s'est tout mis dans la poche. Note bien qu'il n'en a pas profité longtemps - 8 ans - on l'a retrouvé mort tout seul dans une chambre d'hôtel. C'est la seule fois que je me suis réjouie de la mort d'une personne. 

:0007: framboise 09/04/2006 10:31

je viens de lire tes trois derniers articles et je confirme : tu as une façon d'écrire qui rend la lecture très agréable et nous tiens en éveil . Je sais que ton objectif est de retracer les péripéties de ta vie et ainsi donner des conseils ou espoirs à certains, mais c'est une lecture très ... haletante pour ceux qui te lisentbravo pour ton style très purframboise

Camomille 09/04/2006 15:55

Merci Framboise pour ce compliment. Je souhaite ne pas ennuyer les personnes qui me lisent. Comme je fais en même temps un travail de mise au point dans mon esprit c'est un peu comme des visites chez le psy.
Je t'embrasse.

Présentation

  • : MA VIE EN PATCHWORK
  • MA VIE EN PATCHWORK
  • : C'est l'histoire d'une vie mouvementée, la mienne avec des joies et des peines. Le poids du silence devenait trop lourd, j'ai souhaité partager mes souvenirs avec d'autres pour qu'ensemble nous apportions des réponses à certaines de mes questions.
  • Contact

Pourquoi ce blog ?

 
 

Pour parler ! pour dire enfin ce que tout le monde me conseille de taire.

« c’est du passé, tout cela, il faut tourner la page, regarder vers l’avenir, etc… » s’il suffisait de dire « c’est fini », je l’aurais fait. Malheureusement ça ne se passe pas comme ça. Parler fait du bien. Rencontrer d’autres personnes qui souffrent aide à guérir. Si vous voulez lire mon histoire, cliquez sur le lien suivant :

 

 


J'ai créé une catégorie supplémentaire :

La médecine et moi 

Une rubrique indépendante dans laquelle je parle de mes relations conflictuelles avec la médecine et de ma façon personnelle de me soigner.


 

Recherche

Référencements

Articles Récents

Catégories