Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 avril 2006 3 12 /04 /avril /2006 23:05
 
 
Boris trouve des investisseurs qui souhaitent être approvisionnés en haricots verts frais. Ils veulent faire un financement minimum  : un véhicule pour Boris, les graines et les traitements pour les plants et quelques menus frais.
Boris est bien obligé de se contenter de ce projet. Il part en brousse et se fait héberger par différents amis, vivant à leurs frais. A quelques jours du début de la récolte, il obtient enfin l'autorisation de louer une case qu’il aménage avec une partie de nos propres affaires.
Il demande que nous venions le rejoindre. J’ai un travail qui me plaît, avec des gens avec qui je m’entends bien. Même si mon entreprise est au bord du dépôt de bilan, je préfère rester jusqu’au bout. Il y a aussi la scolarisation des enfants qui est en cours.
Pour le rassurer,  je prépare quelques cartons en vue d'un hypothétique déménagement.

Rosalie travaille toujours très bien mais elle commence à prendre ses distances avec Miguel qu’elle trouve trop " bébé ". C’est normal, elle est déjà une petite jeune fille alors que Miguel se complet à jouer avec des enfants qui ont 3 ou 4 ans de moins que lui. Il travaille mal, il est distrait, brouillon et ne s’intéresse qu’aux mathématiques. Je trouve quand même que Rosalie est trop agressive envers lui mais j’excuse cette attitude par l’adolescence.

Les nouvelles de France ne sont pas bonnes. James a porté plainte cette fois pour rapt d’enfant. Il est membre d’une association de pères qui ont été privés de leurs enfants.
Avec l’aide d’un journaliste, il fait la une de différents journaux en s’enchaînant au balcon de ma mère et aux grilles d’offices de justice dans plusieurs villes. Il demande l’aide des lecteurs pour retrouver son fils… Personne ne doute de la sincérité de ce pauvre père désespéré.

La police perquisitionne dans ma famille. Chez ma mère, les policiers arrachent même le papier peint pour trouver mon adresse. Heureusement, elle a brûlé son passeport et elle n’a pas mon adresse.
Son appartement est mis sans dessus-dessous de nombreuses fois, James et ses parents appellent régulièrement la police en prétendant avoir vu Miguel jouer dans le parc.
Ma mère et ma sœur subissent de nombreux interrogatoires parfois très musclés. On hurle sur elles, elles sont bousculées et insultées. Leur courrier est ouvert, les lignes téléphoniques sont sur écoute, la police a tous les droits puisqu’il s’agit d’un rapt.

Mes trois autres sœurs font pression sur ma mère pour qu’elle donne mon adresse car elles en ont assez d’être dérangées avec cette histoire. Elle sont du côté de James qui est allé se plaindre chez elles et elles compatissent au chagrin de ce pauvre père.
Elles refusent d’entendre ma mère qui raconte ce qu'elle a vu et entendu : les coups et les obscénités dont l'enfant est témoin.
Elles veulent la paix, c’est tout.

 

perquisition, ecoutes,interrogatoires,harcelement




Page suivante - Page précédente 








 

Partager cet article

Repost 0
Published by Camomille - dans 1977 - 1991
commenter cet article

commentaires

cocole 09/05/2006 15:18

c'est triste!! prêts à sacrifier l'équilibre d'un enfant, de sa mère pour vivre tranquille.si tout cela est dur à vivre pour elles, je comprends mais à ce prix là, c'est rude quand même!!

Camomille 10/05/2006 16:19

On ne peut rien contre cela...

mel 14/04/2006 22:25

coucou ma camomille...avoir la paix..le leitmotiv de bcp de personnes qui justifie à leurs yeux tout le mal qu'on peux causer aux autres par méchanceté..par indifférence...par inconscience...c'est tellement triste de voir que notre petit bien être peut être au détriment du bonheur des autres..au prix d'une vie...gros bisous et JOYEUSES PAQUES !

Camomille 14/04/2006 23:46

Merci Mel, j'ai reçu ce soir des nouvelles des mes 3 soeurs chéries... elles payent leur méchanceté et c'est bien ainsi. Elles n'ont que ce qu'elles méritent. Bonne nuit Mel je vais me coucher tôt pour récupérer un peu durant ces 3 jours. Bises 

Estelle 13/04/2006 20:02

pour revenir à ton commentaire sur les expatriés...il est vrai que l'on ressent les memes choses..je me retrouve un peu quand tu dis que les personnes que tu as laissé en france sont en décalages par rapport à nous et ce n'est pas une situation toujours facile..
je t'ai laisse un message perso sur mon site...tu as juste besoin de t'inscrire et tu devrais voir...."un message non lu"
 
 

Camomille 13/04/2006 23:25

Merci, je vais le lire, en fait la gestion des courriels est un peu compliquées entre la maison et le travail (je peux les lire de chez moi mais je ne peux pas répondre)
Bises

line 13/04/2006 13:26

la paix oui mais à quel prix? au prix de te mettre en danger!quel égoïsme

Camomille 13/04/2006 14:36

Oui, Line, chacun son problème... heureusement que ma mère et l'une de mes soeur avaient une vraie notion de la famille. J'avoue que je ne comprends pas ... c'est pour moi un mystère.

eva 13/04/2006 10:29

oh, oui, elles veulent la paix, voilà le problème, je toruve, de tous les conflits - les gens qui sont indifférent à tout sauf à leur propre paix - pour cela ils sont prets à tout sacrifier, tant que cela ne les touche pas... et sans entendre d'autres raisons...quand on voit des conflits pareils dans des familles, on se rend bien compte de comment doit se dérouller une guerre...ta mère est à admirer!au meme temps je me demande si elle ne se dit pas que tout cela aurait pu etre évité si elle avait reconnu plutot les dangers de J....?doux baisers,bonne journée!

Camomille 13/04/2006 14:32

Ma pauvre mère n'est responsable de rien, elle a tout fait pour m'empêcher d'épouser J. elle a même proposé d'élever mon enfant, mais tu sais à 20 ans on se croit très fort et j'ai bravé ma mère et toute ma famille pour faire ce que j'avais décidé. JE suis responsable de tout !
Ma mère a vraiment été très courageuse face à tous ces tracas.
Tu as raison en ce qui concerne l'attitude que les gens peuvent avoir pour sauvegarder leur paix. Je suis bien persuadée qu'en temps de guerre mes soeurs n'auraient pas hésité à dénoncer leurs voisins si cela avait pu leur donner quelque chose... Je les imagine très bien en collabos... 

Présentation

  • : MA VIE EN PATCHWORK
  • MA VIE EN PATCHWORK
  • : C'est l'histoire d'une vie mouvementée, la mienne avec des joies et des peines. Le poids du silence devenait trop lourd, j'ai souhaité partager mes souvenirs avec d'autres pour qu'ensemble nous apportions des réponses à certaines de mes questions.
  • Contact

Pourquoi ce blog ?

 
 

Pour parler ! pour dire enfin ce que tout le monde me conseille de taire.

« c’est du passé, tout cela, il faut tourner la page, regarder vers l’avenir, etc… » s’il suffisait de dire « c’est fini », je l’aurais fait. Malheureusement ça ne se passe pas comme ça. Parler fait du bien. Rencontrer d’autres personnes qui souffrent aide à guérir. Si vous voulez lire mon histoire, cliquez sur le lien suivant :

 

 


J'ai créé une catégorie supplémentaire :

La médecine et moi 

Une rubrique indépendante dans laquelle je parle de mes relations conflictuelles avec la médecine et de ma façon personnelle de me soigner.


 

Recherche

Référencements

Articles Récents

Catégories