Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 avril 2006 6 15 /04 /avril /2006 16:41

 


 

  

En France Miguel était un petit garçon très mûr, il allait et rentrait seul de l’école. Il se rendait chaque matin à la boulangerie pour y acheter un pain au lait pour le goûter. Il traversait la route nationale bien sagement au feu.

En arrivant en Afrique, brutalement il n’a plus aucune responsabilité et se laisse porter, rassuré par tous ces adultes qui l’entourent et qui ne lui veulent que du bien. Pendant quelques semaines il se comporte même comme un enfant de deux ans.

Il est clair qu’il préfère jouer avec des enfants beaucoup plus jeunes que lui. L’arrivée de Rosalie est bénéfique, il a reçu pour mission de lui montrer comment elle doit se "tenir" dans notre société européenne.

Il n’est pas attiré par l’école. Il se perçoit comme plus mûr que les autres du fait de son passé et il ne voit pas qu’au niveau scolaire ses camarades progressent alors que lui reste sur place.
Quand il prend conscience d’avoir été distancé, il est trop tard. Il n’a pas acquis les bases, son orthographe est un désastre, il sait à peine lire… Il se croit toujours supérieur mais ses camarades se moquent de son ignorance. Il traduit sa détresse par une hypersensibilité qui peu à peu se transforme en agressivité.

La pratique du judo l’aide à se défouler et prendre de l’assurance, l’équitation est une passion. Sur un cheval, il redevient important, il gagne les concours, tout le monde l’admire et nous sommes très fiers de lui.

Avant d’entrer en 6ème Miguel est déjà en échec scolaire. Il ne veut pas travailler, les récompenses, les punitions sont sans effet. Il s’amuse d’un rien, grâce à son imagination un simple caillou le transporte vers toutes sortes d’aventures. J’ai essayé de le faire travailler, mais après quelques minutes il baille, n’écoute rien, il est impossible de capter son attention.
La 6ème ne fait que confirmer l’échec, il ne s’intéresse qu’aux mathématiques. Je ne peux pas continuer à lui laisser compromettre son avenir. Je suis venue en Afrique pour lui, pour en faire un homme bien et il va droit à l’échec.

Je décide le mettre en pension en Suisse (pour que son père ne le trouve pas) puisque je suis incapable de le faire travailler. Ce n’est pas pour le punir, c’est pour son bien. Il semble accepter. 

Quelques jours plus tard alors que j’ai déjà rassemblé quelques renseignements, on le trouve sur le toit de la maison, prêt à se jeter dans le vide. Il dit qu’il a trop peur d’être retrouvé par son père, qu’il ne veut pas être séparé de nous et promet de travailler. Il tient ses promesses quelques jours mais c’est plus fort que lui, il recommence à jouer.

Je trouve une autre solution : comme il est très attiré par la vie militaire, il pourrait entrer dans la Marine, il ferait des études sans être menacé par son père. Nous commençons les démarches. Il faut l’adresse en France d’une personne susceptible de le recevoir pendant le week-end et les vacances. Je demande à ma sœur, qui refuse catégoriquement cette responsabilité. 

Il faut oublier la Marine.



echec scolaire, TS,cheval,equitation



Page suivante - Page suivante

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Camomille - dans LA FAMILLE
commenter cet article

commentaires

cocole 12/05/2006 16:56

difficile d'obliger un enfant à travailler s'il n'en voit pas l'utilité!!

Camomille 13/05/2006 00:22

tellement difficile que j'ai renoncé.

eva 17/04/2006 15:57

oui...mais, ce monde...est-il aussi vraiment adapté aux adaptés ?? et les adaptés, sont-ils réellement adaptés ? parfois il y a des "Inadaptés" qui arrivent à beaucoup mieux rentrer dans le "circuit", grace au fait qu'ils n'en font pas vraiment partie - dans le sens qu'ils ne sont pas bouffés par le système...et certains adaptés sont finalement soumis à leur adaptation, et souvent bien plus malheureux............

Camomille 17/04/2006 23:00

Oui, Eva mais tu sais bien (on en a parlé sur ton blog) que pour être accepté il faut être beau, jeune et intelligent... Dès que tu n'entre pas dans les cases prévues tu es rejetté...
Heureusement il y a beaucoup "d'inadaptés " qui réussissent, souvent les artistes sont considérés comme tels car ils n'entrent pas dans le moule.

eva 16/04/2006 12:59

ouf, difficile...de comprendre et trouver le bon chemin pour ses enfants...et pour les enfants pour trouver le courage de faire face à la vie....je cours lire la suite!

Camomille 16/04/2006 16:41

surtout pour lui qui n'a pas eu d'enfance, malheureusement le monde n'est pas adapté aux inadaptés...

angelyz 15/04/2006 21:38

dommage que ta soeur n'ait pas eu le sens des responsabilité et la valeur du mot "famille"bonnes fêtes de pâques, ma grandebizou

Camomille 15/04/2006 23:13

Bonne fêtes pour toi et ta petite famille. Il n'y a rien à regretter pour ma soeur, de toute façon ça n'aurait pas marché. M. a besoin de tendresse, beaucoup de tendresse après ce qu'il a vécu et ma soeur n'aurait pas su lui en donner.

mel 15/04/2006 21:05

coucou ma camomille..M est un petit garçon qui a bcp de chance de t'avoir comme maman..malgré toutes les difficultés..c'est pour lui que tu n'as jamais baissé les bras...pour lutter sans cesse pour son bonheur...JOYEUSES FETES !

Camomille 15/04/2006 23:10

Joyeuses fêtes pour toi aussi. Demain : repos, j'ai travaillé jusqu' à 20 heures ce soir. En effet Mel c'est pour lui que j'ai fait tout cela et je considérais qu'il me devait au moins de bien travailler à l'école.

Présentation

  • : MA VIE EN PATCHWORK
  • MA VIE EN PATCHWORK
  • : C'est l'histoire d'une vie mouvementée, la mienne avec des joies et des peines. Le poids du silence devenait trop lourd, j'ai souhaité partager mes souvenirs avec d'autres pour qu'ensemble nous apportions des réponses à certaines de mes questions.
  • Contact

Pourquoi ce blog ?

 
 

Pour parler ! pour dire enfin ce que tout le monde me conseille de taire.

« c’est du passé, tout cela, il faut tourner la page, regarder vers l’avenir, etc… » s’il suffisait de dire « c’est fini », je l’aurais fait. Malheureusement ça ne se passe pas comme ça. Parler fait du bien. Rencontrer d’autres personnes qui souffrent aide à guérir. Si vous voulez lire mon histoire, cliquez sur le lien suivant :

 

 


J'ai créé une catégorie supplémentaire :

La médecine et moi 

Une rubrique indépendante dans laquelle je parle de mes relations conflictuelles avec la médecine et de ma façon personnelle de me soigner.


 

Recherche

Référencements

Articles Récents

Catégories