Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 avril 2006 6 15 /04 /avril /2006 23:04
 


 
Le temps passe, Miguel est en échec total, il se bagarre avec tout le monde, je sais qu’il est malheureux… 
Complètement découragée, je pense que la seule solution est de l’envoyer retrouver son père. A 14 ans il est assez mur pour se défendre, il demandera à rencontrer un juge et obtiendra certainement le droit de faire ses études dans un pensionnat.

Nous avons une longue conversation. J'explique à quel point cet échec est grave pour moi car on ne manquera pas de me le reprocher. Je vais un jour paraître devant un juge qui me demandera des comptes. Si j’avais pu dire à ce juge : " j’ai enlevé mon enfant et regardez, comme j’ai parfaitement réussi son éducation " cela aurait certainement pesé favorablement dans la sentence. Il est évident que l’échec scolaire pèsera lourdement sur mes épaules. Je suis profondément déçue…
Je croyais que ces paroles provoqueraient en lui une ultime réaction qui l’amènerait à travailler. J’insiste sur le fait qu’il n’est pas trop tard, qu’il peut encore s’en sortir, que même si je dois me priver davantage, je lui ferai donner des cours particuliers afin de l’aider.
Miguel pleure beaucoup, me demande pardon, m’assure qu’il m’aime et conclut en disant que ce n’est pas de sa faute s’il n’arrive pas à travailler. Il n’est pas intelligent et il n’arrive pas à retenir ce qu’il apprend…
Le lendemain, un professeur le retient in extremis alors qu’il s’apprête à sauter d’un balcon du lycée… il refuse d’être la cause d’ennuis supplémentaires pour moi et il n’a pas trouvé d’autre solution que de mettre fin à sa vie.

Afin de répondre à ses arguments, je l’emmène chez un psychologue pour tester le QI. Résultat : normal, supérieur.
Il reste à comprendre les tentatives de suicide. Quelques séances nous apprennent que Miguel est très attaché à nous, nous sommes tout simplement indispensables à sa vie.
Les conclusions du psychologues sont formelles, il faut choisir :
  •  

  • - soit le forcer à partir pour faire des études et la probabilité de suicide est pratiquement de 100%,

     

  • - soit le laisser mûrir car il souffre d’un retard de maturité.

C’est un peu comme s’il était né le jour où nous sommes arrivés en Afrique. Il a besoin de jouer puisqu’il ne l’a pas fait avant et petit à petit il rattrapera son âge réel. Ce retard devrait être comblé vers ses vingt ans.
Le psychologue l’a trouvé bien dans sa peau, heureux de vivre, bien intégré dans une famille avec un modèle masculin, il est à l’aise pour parler de son passé et ne semble pas en souffrir.

L’espace d’un regard avec Boris : nous avons choisit. Nous voulons que notre enfant vive, peu importent les reproches et les sanctions qui seront prises à mon encontre.

Il lui appartiendra d’assumer plus tard un chemin professionnel qui ne se présente pas sous les meilleurs hospices.




echec scolaire, psy
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Camomille - dans LA FAMILLE
commenter cet article

commentaires

mireille 10/05/2006 18:00

Bonjour,Et oui : il faut laisser à M. le temps de mûrir également dans sa tête et dans son coeur.Ce ne sera que bénéfice pour son avenir.Courage.Mireille

Camomille 10/05/2006 23:52

Mais ce n'est pas facile, beaucoup ne comprennent pas et me reproche de trop le protéger.
Je ne pouvais quand même pas expliquer à tout le monde qu'il avait eu un gros problème
Amitiés

mel 17/04/2006 04:53

Coucou ma camomille..j'espère que tu as pu te reposer un peu..
Je suis très touchée par la détresse immense du petit...après ces horreurs et cette perversité qu'il a subi.. ce besoin de se créer un nouveau départ...revivre les moments volés de son enfance...comprendre que grandir..n'est plus "un danger" pour lui...j'espère qu'avec votre soutien et votre amour..il sera un jour prêt à s'envoler...gros bisous...

Camomille 17/04/2006 07:53

Tu as bien compris son problème. Ce qui était trompeur c'est que cet ado était en apparence tout à fait épanoui, il respirait la joie de vivre, alors nous pensions que tout allait bien. Nous nous étonnions seulement de sa grande émotivité et d'une agressivité qui se manifestait sans raison apparente. On aurait dit qu'il défendait son droit à l'enfance comme un territoir...
Merci Mel, oui je me suis reposée et je vais continuer aujourd'hui. Bonne journée à toi, je vois que tu as commencé très tôt ce matin... Bises

angel 16/04/2006 16:16

bonjour à l'age dur dur en plus . courage bisous et bonne fete de paques

Camomille 16/04/2006 16:47

Bonnes fêtes à toi aussi - bises

eva 16/04/2006 13:05

son chemin ne se présente peut etre pas sous les meilluers hospices au premier abord....mais l'important est que M. avance véritablément dans sa vie - s'il ne correspond pas au canon général, ce n'est pas grave, surtout que pas tous les enfants ont vécu des moments durs comme lui..et que chaque enfant et si différent...et s'il termine l'école à 20 ans à la place de 17 ou 18, cela ne change pas grande chose - au contraire, il sera plus mur pour affronter la vie d'adulte ;)...doux baisers et bonne fetes!!

Camomille 16/04/2006 16:45

Malheureusement le monde du travail se moque bien du fait qu'il a eu ou non des problèmes dans sa jeunesse... et pour un ado, se trouver dans une classe avec des petits ce n'est pas facile à assumer. J'en sais quelquechose mais j'avais la chance d'avoir un physique jeune...

angelyz 16/04/2006 08:27

les surdoués ont souvent un retard sur les autres, paradoxalement... pourvu qu'il arrive à surmonter tout ça !bonne journée ma grande et bonnes fêtes de pâquesbizou

Camomille 16/04/2006 16:41

En France on commence seulement à s'occuper d'eux et encore, il n'existe pas vraiment de système adapté... alors à cette époque on préférait les considérer comme des cancres... dommage pour les mathématiques, et surtout dommage pour mon fils...
Bonnes fêtes à toi aussi

Présentation

  • : MA VIE EN PATCHWORK
  • MA VIE EN PATCHWORK
  • : C'est l'histoire d'une vie mouvementée, la mienne avec des joies et des peines. Le poids du silence devenait trop lourd, j'ai souhaité partager mes souvenirs avec d'autres pour qu'ensemble nous apportions des réponses à certaines de mes questions.
  • Contact

Pourquoi ce blog ?

 
 

Pour parler ! pour dire enfin ce que tout le monde me conseille de taire.

« c’est du passé, tout cela, il faut tourner la page, regarder vers l’avenir, etc… » s’il suffisait de dire « c’est fini », je l’aurais fait. Malheureusement ça ne se passe pas comme ça. Parler fait du bien. Rencontrer d’autres personnes qui souffrent aide à guérir. Si vous voulez lire mon histoire, cliquez sur le lien suivant :

 

 


J'ai créé une catégorie supplémentaire :

La médecine et moi 

Une rubrique indépendante dans laquelle je parle de mes relations conflictuelles avec la médecine et de ma façon personnelle de me soigner.


 

Recherche

Référencements

Articles Récents

Catégories