Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mai 2006 3 03 /05 /mai /2006 15:09


 
 


Miguel appréhendait beaucoup de rencontrer son père avant de partir. 
Les amis, à qui nous avons révélé notre secret, sont unanimes : son père va être fou de joie et il ne peut rien arriver de désagréable.
Tout le monde imaginait le bonheur de ce pauvre père (pas très gentil avec son enfant certes mais qui a certainement changé avec les années) qui va enfin retrouver son fils…Un grand gaillard dont il ne peut qu'être fier !
Malgré ces paroles encourageantes, Miguel est tenaillé par la peur.
 
La tension que les grands parents tentent de dissimuler sous une attitude bienveillante n’est pas faite pour le rassurer. Il doit maintenant rencontrer son père. Non seulement il crève de peur, mais il voudrait surtout réussir la mission dont l'avocate l'a chargé : obtenir que son père retire sa dernière plainte contre moi.


Quand Miguel téléphone à son père il comprend que ses grands-parents ont appelé avant pour donner leurs impressions. James est assez froid. Il dit à Miguel de venir chez lui dans le Midi, qu’il lui suffira d'indiquer son heure d’arrivée et qu'on viendra l’attendre à la gare.
MIguel ne peut pas. C'est au dessus de ses forces. Il craint un piège. 
Il demande à son père de venir à Paris, ils passeront la journée ensemble et après, ils iront ensemble dans le Midi…
La réponse est sans appel : Il n’en est pas question ! Tu viens ou on ne se voit pas.
Sentant la situation lui échapper, Miguel fait un effort pour surmonter sa peur et tente de négocier : " d’accord, je viens mais tu me promets de retirer ta dernière plainte contre ma mère, je ne veux pas venir chez toi alors que tu es occupé à faire mettre ma mère en prison "
James éclate d’un rire méchant et prononce les mots que Miguel n’oubliera jamais : " mais j’en ai rien à foutre de toi, la seule chose qui m’intéresse c’est de voir ta mère partir en prison entre deux gendarmes " et raccroche.


On est bien loin de l’accueil triomphal que tout le monde prévoyait.
Miguel est désespéré, non seulement il a échoué dans sa mission mais son père lui a dit qu’il se fichait pas mal de lui.

Ma sœur et mon beau-frère ne comprennent pas que leur neveu a mal, ils pensent que c’est uniquement l’échec de la négociation qui le rend si triste. Il font leur possible pour lui remonter le moral.
Cherchant un réconfort, autre que les sorties, ma sœur contacte mes autres sœurs pour qu’il fasse connaissance de ses cousins et cousines. Malheureusement, elle reçoit un refus sans appel, comme moi, Miguel est banni de ma famille.



desillusions,rejet,agressivite
 



 
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Camomille - dans 1977 - 1991
commenter cet article

commentaires

Franka 04/05/2006 15:17

oh la la il est incoyable ce type .. dur pour ton fils, j'espère qu'il a réussi à accuser  le coup... je t'embrasse.

Camomille 04/05/2006 17:36

Non, un coup comme cela ne s'accuse pas, cela reste une plaie à vie que tout ravive à la moindre occasion
Moi aussi je t'embrasse.

angelyz 04/05/2006 07:22

oui, malheureusement, bcp agissent de la sorte.. et c'est le gamin qui trinque.. et ça ose s'appeler "adulte"bizou

Camomille 04/05/2006 17:34

J'ajoute adulte responsable... imagine que ce type est instituteur et qu'il a une fille...

mel 04/05/2006 04:46

quel cruauté..J a su réveiller en un mot tous les cruels souvenirs..et détruire en un rire les efforts d'une petite vie passée à se retrouver..et d'autres années encore pour tenter de se reconstruire de toute cette haine qu'il reçoit en pleine figure..de son géniteur..car le mot père est indigne de ce monstre..un homme obsédé par l'idée de faire encore plus de mal qu'il n'a déja fait..j'ai tellement mal pour lui..que j'imagine un peu...ce que tu ressens en revivant tout ça..je t'embrasse très fort !

Camomille 04/05/2006 17:26

Je ressens du mépris, rien que du mépris, il est allé au delà que tout ce que je pouvais imaginer.
Il a berné tout le monde, comment ne pas penser qu'il avait un minimum de sentiments pour son fils après tout ce qu'il a fait pour le retrouver...
Bisou

angelyz 03/05/2006 22:21

sal... c'est tout ce que ce type m'inspire.. ok, ok, il est le père de M mais il n'en a que le nom, rien d'autrebizou à vous deux

Camomille 03/05/2006 23:02

C'est la preuve que les droits de visite où il arrachait l'enfant, toutes les singeries qu'il a faites en s'enchaînant au balcon de ma mère, l'acharnement à me poursuivre, tout cela ce n'était pas pour retrouver son fils mais pour me faire du mal, pour se venger.
Je vais en parler demain.
Bises

Sad Song 03/05/2006 21:40

Quelle cruauté de la part d'un père...

Camomille 03/05/2006 22:55

Il ne mérite pas le nom de père. Comment imaginer qu'il n'a pas vu son fils depuis 11 ans et il n'a même pas envie de le voir ne serait-ce que pas curiosité. Il ne consent même pas à faire des concessions, venir à Paris et passer la journée avec son fils, il refuse !
Je n'ai jamais compris comment il avait pu faire ça.

Présentation

  • : MA VIE EN PATCHWORK
  • MA VIE EN PATCHWORK
  • : C'est l'histoire d'une vie mouvementée, la mienne avec des joies et des peines. Le poids du silence devenait trop lourd, j'ai souhaité partager mes souvenirs avec d'autres pour qu'ensemble nous apportions des réponses à certaines de mes questions.
  • Contact

Pourquoi ce blog ?

 
 

Pour parler ! pour dire enfin ce que tout le monde me conseille de taire.

« c’est du passé, tout cela, il faut tourner la page, regarder vers l’avenir, etc… » s’il suffisait de dire « c’est fini », je l’aurais fait. Malheureusement ça ne se passe pas comme ça. Parler fait du bien. Rencontrer d’autres personnes qui souffrent aide à guérir. Si vous voulez lire mon histoire, cliquez sur le lien suivant :

 

 


J'ai créé une catégorie supplémentaire :

La médecine et moi 

Une rubrique indépendante dans laquelle je parle de mes relations conflictuelles avec la médecine et de ma façon personnelle de me soigner.


 

Recherche

Référencements

Articles Récents

Catégories