Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mai 2006 5 05 /05 /mai /2006 17:29
 
 
 
 

Le moment n'est pas très bien choisi mais la mère de Rosalie vient passer quinze jours de vacances dans sa famille.
Rosalie est très contrariée et anxieuse. Elle se rapproche de nous. Elle craint que sa mère ne l’emmène en France. 
Je la rassure, il me semble que pour le moment elle n'en ait pas les moyens. Elle est séparée de son mari et déménage très souvent.
Toutefois, si la mère désire que sa fille l’accompagne, nous ne pourrons nous y opposer. Rosalie ne sera majeure qu’à 21 ans, dans deux ans.

La jeune fille reçoit sa mère avec beaucoup de froideur. Elle ne lui parle pas. Il est vrai qu’elles ne se sont pas vues depuis six ans.
Pour qu’elles se rapprochent je propose, avec l’accord de Rosalie, que la mère passe sa dernière semaine chez nous. Elles pourront ainsi communiquer plus facilement. C’est peine perdue, Rosalie ne lui adresse plus la parole, ne lui répond pas et continue à lire quand sa mère vient dans sa chambre. Elles visitent la famille, vont en boîte, mais rien n’y fait.

Dès son arrivée, la mère a demandé que Boris reconnaisse la petite pour lui faire obtenir la nationalité française. 
La petite se réjouit à cette idée, elle me demande de pousser Boris à accepter car  ainsi elle serait majeure et personne ne pourrait lui imposer quoi que ce soit.

Je me renseigne au Consulat. Boris doit faire une déclaration de reconnaissance de paternité conjointe avec la mère. Le Consul me met en garde contre les risques d’une fausse déclaration.
Boris n’est plus d’accord. Il refuse de faire une déclaration de paternité alors qu’il serait facile de prouver le mensonge. Quand il est venu pour la première fois dans ce pays, la petite était déjà née…
Ce n’est pas un acte anodin, qu’on lui demande de faire. Il s'agit d'un véritable engagement, même envers ses véritables enfants. 

Il ne cache pas que l'attitude de Rosalie à son égard ne le motive pas. Il espérait recevoir un minimum d'affection, il ne perçoit que de l'indifférence.

Rosalie et sa mère sont très fâchées. 
Enfin d'accord, elles partent passer les deux derniers jours de vacances dans leur famille.




reconnaissance de paternite, fausse declaration,adoption

 


 
 
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Camomille - dans 1977 - 1991
commenter cet article

commentaires

eva 07/05/2006 22:53

après quelques jours d'absence je reviens feuilletter les pages de ta vie, Camomille...j'espère que tu vas bien, et que tu as pu passer des paisibles journée!ah, les rapports familiaux, combien de difficultés et de délicatesses...surtout la situtation de R., n'est pas évidente du tout...et toi, toujours au milieu entre ces rencontres...combien tu devais garder ta respiration en espérant que tout se passe pour le mieux!

guyl 06/05/2006 12:52

un petit coucou pour te souhaiter un bon week-end !! GUYL

guyl 06/05/2006 07:12

je viens de parcourir ton blog, mais je ne comprend pas tout. Tu dis ke tu as recueilli R et que celle-ci revoit sa mère avec froideur...
donc tu as fait une sorte de parrainage ? ce n'est pas une adoption ??
bonne journée et bonne continutation .....

Camomille 06/05/2006 07:16

C'est cela, la petite m'a été confiée et je l'ai élevée. Merci pour ta visite

:0026: framboise :0026: 05/05/2006 18:39

parfois en te lisant je me dis que finalement ma vie n'était pas si moche que cela ...

Camomille 05/05/2006 18:43

Merci framboise de me faire rire, en fin de journée ça fait du bien !!!!!!!!

Présentation

  • : MA VIE EN PATCHWORK
  • MA VIE EN PATCHWORK
  • : C'est l'histoire d'une vie mouvementée, la mienne avec des joies et des peines. Le poids du silence devenait trop lourd, j'ai souhaité partager mes souvenirs avec d'autres pour qu'ensemble nous apportions des réponses à certaines de mes questions.
  • Contact

Pourquoi ce blog ?

 
 

Pour parler ! pour dire enfin ce que tout le monde me conseille de taire.

« c’est du passé, tout cela, il faut tourner la page, regarder vers l’avenir, etc… » s’il suffisait de dire « c’est fini », je l’aurais fait. Malheureusement ça ne se passe pas comme ça. Parler fait du bien. Rencontrer d’autres personnes qui souffrent aide à guérir. Si vous voulez lire mon histoire, cliquez sur le lien suivant :

 

 


J'ai créé une catégorie supplémentaire :

La médecine et moi 

Une rubrique indépendante dans laquelle je parle de mes relations conflictuelles avec la médecine et de ma façon personnelle de me soigner.


 

Recherche

Référencements

Articles Récents

Catégories