Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 mai 2006 1 15 /05 /mai /2006 16:09
 

 
 

La peur qui me tenaille sans répit me pousse à vivre intensément, comme un condamné à mort. Je fume, je suis ivre tous les soirs et j’ai deux amants.
Tout le monde sait ce qui m’attend, beaucoup comprennent et très franchement je me moque bien de ceux qui je jettent la pierre.
La date du procès approche, il me reste moins de six mois.

Mon avocate me presse, il lui faut des témoins. Depuis le début je pense aux parents de la petite fille que ma mère gardait. Ils ont peut-être des choses à dire… Ma sœur m’interdit de les citer, elle est certaine qu’ils sont complices avec James.

N’ayant plus rien à perdre, je communique quand même leur nom à mon avocate. Elle les trouve et elle est ravie : la dame va témoigner. Son témoignage aura un poids énorme. Non seulement elle a vu James brutaliser l’enfant quand il venait le chercher mais le petit lui racontait les " choses " qui se passaient chez son père. Mon avocate m’assure que la dame est sincère.

En apprenant que j’ai cité ces gens, ma sœur se met très en colère, dit qu’il ne faut pas les laisser témoigner, que le jour du procès ils témoigneront à charge !


Je n’en crois rien, je retrouve l’espoir d’une peine légère, je cesse de boire exagérément. J’ai trouvé un second emploi à mi-temps. J’économise pour payer mon voyage et celui de Miguel.

Boris a encore perdu son travail. Plus exactement, maintenant qu’il a mis en relations tous les planteurs et la société d’exportation, qu’il a montré tout ce qu’il savait, on l’a remercié…

Mon fils s'est donné beaucoup de mal pour recueillir un grand nombre de témoignages de qualité auprès des amis et connaissances. Curieusement les gens sur lesquels on pense pouvoir compter refusent de témoigner alors que les meilleures attestations émanent de personnes à qui on n’a même pas osé s’adresser.



 

témoins,recueillir des temoignages,proces




Page suivante
 - Page précédente




 

 
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Camomille - dans 1977 - 1991
commenter cet article

commentaires

:0075: Danet :0075: 18/05/2006 09:44

Merci beaucoup de ton commentaire, je raprs demain matin !Bisous Danet.

Camomille 18/05/2006 18:53

Quelle vie trépidante !!!! Bises ma Danet

line 18/05/2006 08:23

j avais du retard et je suis contente d arriver au moment où un espoir se dessine

Camomille 18/05/2006 18:53

C'est un grand espoir. Le seul en fait ....

melancoline 18/05/2006 06:47

coucou ma camomille...un petit coucou matinal pour continuer malgré mes absences..ce partage des moments forts de ta vie...
C\\\'est vrai que parfois dans des situation angoissante et pénible..il nous semble que tout est perdu...qu'on a plus rien à perdre...et on se laisse sombrer...heureusement que les amis sont là pour nous redonner courage et confiance...il suffit parfois d'une etincelle d'amitié pour rallumer le feu de l'espoir...gros bisous et a tres vite j'espere !

Camomille 18/05/2006 18:52

On se raccroche à ce qu'on peut !!!!

Carpette 17/05/2006 09:40

Un petit coucou de retour des vacacances. Je te souhaite une très bonne journée, à très bientôt. Bisous

Camomille 18/05/2006 18:51

Merci Laeti, j'aurais bien besoin de me reposer aussi...

eva 17/05/2006 08:16

...surtout je trouve que c'est aussi une question de...justice! et de principe - comment se rétirer quand on est appelés à faire ce qui nous semble juste (et cela me fait étrangement penser aux temps de guerre, aux dénonciations...bon!) - comment fermer l'oeil de la nuit...comment encore pouvoir faire confiance dans les amis, quand soi-meme on n'a pas su tenir parole, honorer son amitié...et le coup le plus dur est pour toi - mais, au moins, des personnes plus éloignées vous ont soutenus, c'est déjà quelque chose!je t'embrasse, Camomille, bon courage :)

Camomille 18/05/2006 18:50

Surtout que ces témoignages étaient sans grande importance. Il fallait dire que j'élevais bien mon enfant et qu'il ne voulait pas retourner en France. Que je ne le gardais pas de force.... c'est tout!

Présentation

  • : MA VIE EN PATCHWORK
  • MA VIE EN PATCHWORK
  • : C'est l'histoire d'une vie mouvementée, la mienne avec des joies et des peines. Le poids du silence devenait trop lourd, j'ai souhaité partager mes souvenirs avec d'autres pour qu'ensemble nous apportions des réponses à certaines de mes questions.
  • Contact

Pourquoi ce blog ?

 
 

Pour parler ! pour dire enfin ce que tout le monde me conseille de taire.

« c’est du passé, tout cela, il faut tourner la page, regarder vers l’avenir, etc… » s’il suffisait de dire « c’est fini », je l’aurais fait. Malheureusement ça ne se passe pas comme ça. Parler fait du bien. Rencontrer d’autres personnes qui souffrent aide à guérir. Si vous voulez lire mon histoire, cliquez sur le lien suivant :

 

 


J'ai créé une catégorie supplémentaire :

La médecine et moi 

Une rubrique indépendante dans laquelle je parle de mes relations conflictuelles avec la médecine et de ma façon personnelle de me soigner.


 

Recherche

Référencements

Articles Récents

Catégories