Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 février 2009 6 07 /02 /février /2009 15:59



Un contrôle fiscal est une réelle épreuve. Bien que n'ayant rien fait d'illégal, je crains d'avoir commis une ou même plusieurs erreurs que le fisc seraient susceptible de pénaliser. Je suis comme une ado à la veille d'un examen, à la différence que ce ne sont pas mes connaissances qui vont être recherchées mais mes erreurs éventuelles.

Si pour moi ce contrôle est particulièrement traumatisant ce n'est pas seulement parce qu'il peut déboucher sur une somme importante à payer, c'est surtout parce qu'un redressement  serait synonyme de faute ce qui me ferait perdre la confiance que mon époux porte en mon travail.

Il est comme cela... Il n'accepte ni l'erreur, ni l'échec !

L'un des grands inconvénients du travail en couple est que les problèmes ne restent pas derrière la porte du bureau. Ils nous accompagnent chez nous et y restent sans respect ni pour le week-end ni pour les vacances. Ils surgissent à tout moment, à table, au super marché, en famille ou chez les amis...

Cette idée me terrorise. 

Ce contrôle devient une idée fixe. Ce qui est terrible, c'est le sentiment d'impuissance. Il n'y a rien à faire : les cartes sont jouées.

Je prépare les documents. Je vis dans un autre monde. Je n'entends plus rien, je ne vois plus rien, plus rien ne m'intéresse...

Enfin, arrive le jour où la contrôleuse sonne à la porte. Son physique est agréable, elle n'est pas agressive, juste professionnelle. Le courant passe entre nous.

Je dis comprendre qu'elle est là pour faire son travail et suis disposée à tout mettre en œuvre pour que les choses se passent bien. Elle apprécie visiblement cet état d'éprit et m'assure qu'elle fera en sorte de ne pas perturber l'activité de l'entreprise et de ne pas faire traîner inutilement le contrôle en longueur.

Les principes étant posés, la pression se relâche sensiblement. Bien entendu, je dois rester sur mes gardes sans me laisser abuser par l'attirance sympathique qui émane de la contrôleuse.

Mon époux, profite de mon apaisement pour m'emmener presque de force passer le week-end en Bretagne avec interdiction de prononcer les mots « contrôle fiscal ».

Le miracle se produit : épuisée par les travaux de jardinage, je parviens à dormir deux nuits complètes. Cela ne m'était pas arrivé depuis plus de quinze jours. Le dimanche matin, au réveil, une pensée s'impose à mon esprit : tout est joué, il n'y a qu'une chose à faire : attendre que la roue de la fortune ou de l'infortune arrête de tourner.

J'ai alors l'impression de sortir d'un long cauchemar et de reprendre une vie normale.

Quelle que soit le résultat du contrôle fiscal, il n'y a qu'une chose à faire : assumer.







Entre la réception de l'avis de contrôle et l'appel téléphonique de la contrôleuse m'annonçant qu'il n'y aurait pas de redressement , il s'est écoulé seulement deux mois, qui m'ont semblés une éternité.

Je craignais tellement de perdre la confiance de mon époux que je n'avais même pas envisagé qu'en cas de non redressement j'allais gagner son estime. C'est ce qui s'est produit. Il est très fier de moi et ne manque jamais l'occasion de vanter ma capacité à bien tenir la partie administrative de l'entreprise.

Je n'aurai jamais pensé qu'un contrôle fiscal pouvait m'apporter un tel bonus...





Page suivante  -  Page précédente








Partager cet article

Repost 0
Published by Camomille - dans 2008
commenter cet article

commentaires

Madame X 04/03/2009 17:18

un controôle fiscal, mon Dieu l'angoisse...c'est comme quand on attend le résultat d'un examen médical...enfin tu t'en es bien sortie tu vois, il faut avoir plus confiance en soi. bisous.

Camomille 10/03/2009 23:08


Bah, ce n'est pas une question de confiance en soi... Quand tu es arrêtée pour un contrôle de police tu as peur, même si tu n'as rien fait de mal. Tu es persuadée qu'ils vont bien trouver quelque
chose... et pour le contrôle ça ne dure pas 15 minutes, ça dure ses semaines, des mois ....

 


Armide 17/02/2009 00:21

Ouf ! Que l'année se poursuite aussi favorablement.Cordialement

Camomille 18/02/2009 16:14


Ce n'est pas joué !   les commandes se font rares alors que les mauvais payeurs se font de plus en plus nombreux !


Petite Jeanne 09/02/2009 10:42

Ta fidèle lectrice est toujours là!.Je n'aurai qu'un seul mot: Bravo! (pour ton mari et toi).A bientôt

Camomille 13/02/2009 13:31


Merci ! Merci pour le "Bravo" et merci pour ta fidélité. Je n'ai même plus le temps de lire les blogs avec cette chienne de crise. Je dois me concentrer à trouver des clients et de temps en temps
j'arrive à écrire un article...
Mes je n'oublie personne.

Camo
 


Présentation

  • : MA VIE EN PATCHWORK
  • MA VIE EN PATCHWORK
  • : C'est l'histoire d'une vie mouvementée, la mienne avec des joies et des peines. Le poids du silence devenait trop lourd, j'ai souhaité partager mes souvenirs avec d'autres pour qu'ensemble nous apportions des réponses à certaines de mes questions.
  • Contact

Pourquoi ce blog ?

 
 

Pour parler ! pour dire enfin ce que tout le monde me conseille de taire.

« c’est du passé, tout cela, il faut tourner la page, regarder vers l’avenir, etc… » s’il suffisait de dire « c’est fini », je l’aurais fait. Malheureusement ça ne se passe pas comme ça. Parler fait du bien. Rencontrer d’autres personnes qui souffrent aide à guérir. Si vous voulez lire mon histoire, cliquez sur le lien suivant :

 

 


J'ai créé une catégorie supplémentaire :

La médecine et moi 

Une rubrique indépendante dans laquelle je parle de mes relations conflictuelles avec la médecine et de ma façon personnelle de me soigner.


 

Recherche

Référencements

Articles Récents

Catégories