Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 juin 2006 1 05 /06 /juin /2006 11:32

 


Nous nous quittons en prenant rendez-vous pour la prochaine audience qui aura lieu dans quatorze jours. Je m’apprête à partir avec mes deux enfants mais mon beau-frère exige que je vienne avec lui - tout de suite. Il a versé 50 000 F de caution et il me croit capable de me sauver en Afrique…
Il faut l’intervention de mon avocate pour qu’il me laisse passer la nuit chez ma fille et récupérer mes affaires. J’entrevois déjà la contre partie de son accès de générosité…

Nous passons une soirée morose. L’issue du procès est toujours inconnue, je n’ai pas réussi à discerner si la Présidente m’est hostile ou non. S’il est vrai qu’elle m’a accordé la liberté sous caution, elle a bien fait sentir qu’elle n’a pas aimé que je me joue des services de police qui m’ont attendue à l’aéroport. 
La perspective d’aller vivre chez mon beau-frère ne m’enchante pas, mais c’est quand même beaucoup mieux que de passer quatorze jours en prison. Je regrette que sa façon de faire ait transformé en humiliation ce qui devrait être une immense gratitude.

Dès le lendemain je pars avec Miguel dans une ville à deux cents kilomètres de Paris. Nous nous installons dans un petit appartement que ma sœur appelle le studio de passage. Nous sommes indépendants (enfin presque) car ma sœur et mon beau-frère nous épient sans arrêt.
Ils ont fixé les règles. Nous devons prendre tous nos repas chez eux. Nous n’avons pas de clef. Pour sortir nous devons passer par la terrasse et traverser leur appartement. Ils nous demandent où nous allons et trouvent des prétextes pour nous accompagner…

En vue de la prochaine audience, mon avocate s’assure que cette fois mon "ex" est bien averti. Elle tente de lui faire rencontrer son fils dans un but d’apaisement mais il refuse.

Le jour du procès arrive, nous partons la veille, mon beau-frère prend deux chambres communicantes dans un hôtel. 




 
liberte surveillee,caution,audience,surveillance
 
 
 
 
 
 
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Camomille - dans 1991 (le procès)
commenter cet article

commentaires

Elise 06/06/2006 17:48

Désolé de faire la fille qui ne comprend pas grand chose, mais cette histoire s'est passée en 77, mais le procès a-t-il lieu maintenant ou est-il déjà passé, et l'auteur nous en fait part aujourd'hui ??
merci

Camomille 06/06/2006 22:53

J'ai enlevé mon enfant en 1977 et le procès a eu lieu en 1990.
Tu n'as pas de site web? 

angelyz 06/06/2006 14:15

toute façon, tu lui avais rien demandé à ton beau frère.. donc il faudrait qu'il arrête de prendre ses accès de générosité comme qq chose pour aliéner les autres...au fait, tu n'as pas oublié,  petite camo, de lui demander la permission d'aller aux toilettes ? sinon, aïe, aïe, aïe.. pffouu kécecè ces personnes ?!bizou ma grande

Camomille 06/06/2006 22:52

Ce est devenu très riche (promoteur immobilier) alors il achète les gens. Il paye pour les humilier...
J'étais une proie pour lui...

mel 06/06/2006 10:43

Coucou ma camomille...merci bcp pr ton adorable message et ta gentillesse...ne t'inquiete pas..j'espere que la situation va s'arranger bientôt !
Je profite de ma présence ces qlq jours pour continuer à passer te lire avec bcp d'émotions...l'attente est le moment le plus difficile...car dans ces moments..le passé et le présent se concentrent dans l'attente de l'avenir...courage..et bonne semaine ! je t'embrasse affectueusement !

Camomille 06/06/2006 13:17

Je suis un peu rassurée... mais inquiète quand même.
Merci pour ton passage. Bises Affectueuses.

eva 06/06/2006 08:14

...c'est épuisant, d'avoir à faire avec des personnes qui ne peuvent pas, un moment, avoir confiance et savoir écouter, voir...on se demande comment font certaines personnes pour supporter de vivre avec toutes ces peurs, ces aprioris...ton beau-frère à certe fait un geste très important et touchant - mais ce qui suit rend bien difficile de vivre à ses cotés...au meme temps je peux le comprendre, comme dit Sad Song, il a du mal à s'ouvrir à toi, à une nouveauté, après une vie toujours égale et morne... :Pà plus ma Camomille!p.s: en fait j'étais passée les derniers jours pour lire les articles et tout, mais je n'arrivais pas à laisser des comms!! :(

Camomille 06/06/2006 13:14

Ob est : GRRRRrrrrrrrrrrrrrrrrrrr
 

:0026: framboise :0026: 05/06/2006 19:48

coucou rapide après deux jours de panne : impossible de commenter en deux mots alors ... à bientôtbises

Camomille 06/06/2006 08:19

Surtout quand OB fait (encore) des siennes...

Présentation

  • : MA VIE EN PATCHWORK
  • MA VIE EN PATCHWORK
  • : C'est l'histoire d'une vie mouvementée, la mienne avec des joies et des peines. Le poids du silence devenait trop lourd, j'ai souhaité partager mes souvenirs avec d'autres pour qu'ensemble nous apportions des réponses à certaines de mes questions.
  • Contact

Pourquoi ce blog ?

 
 

Pour parler ! pour dire enfin ce que tout le monde me conseille de taire.

« c’est du passé, tout cela, il faut tourner la page, regarder vers l’avenir, etc… » s’il suffisait de dire « c’est fini », je l’aurais fait. Malheureusement ça ne se passe pas comme ça. Parler fait du bien. Rencontrer d’autres personnes qui souffrent aide à guérir. Si vous voulez lire mon histoire, cliquez sur le lien suivant :

 

 


J'ai créé une catégorie supplémentaire :

La médecine et moi 

Une rubrique indépendante dans laquelle je parle de mes relations conflictuelles avec la médecine et de ma façon personnelle de me soigner.


 

Recherche

Référencements

Articles Récents

Catégories