Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juin 2006 4 08 /06 /juin /2006 10:51




Le témoignage des membres de la famille n’a pas la même importance que celui de personnes étrangères en raison de leur inévitable partialité.


Ma sœur témoigne :
A chaque " droit de visite " James saisissait l’enfant qui se débattait et s’accrochait à tout ce qu’il pouvait en hurlant et en le suppliant de ne pas l’emmener. La scène horrible, les cris et les pleurs du petit arrachaient le cœur et ameutaient tous les voisins.
James bousculait l’enfant, le jetait contre les murs et dans la voiture comme s’il s’agissait d’un sac de linge.
Au retour, l’enfant restait caché sous une table une partie de la soirée et posait inlassablement la même question à sa mère : pourquoi tu le laisses m’emmener ?

L’avocate de James hurle " menteuse ! vous n’avez pas honte de dire des choses pareilles ? " et se fait rappeler à l’ordre.


Ma fille Rosalie témoigne
Elle parle de la peur maladive que Miguel a de son père.
Elle dit qu’il n’a pas été retenu contre son gré en Afrique, bien au contraire puisqu’il a fait deux tentatives de suicide quand je voulais qu’il parte en France pour ses études. Il disait qu’il préférait mourir que de revoir son père.

Miguel est entendu, pas comme témoin, seulement pour information.
Il se souvient de peu de choses, seulement d’une extrême violence et de cris.
Il atteste qu’il a toujours eu la possibilité de rentrer, que jamais je ne l’ai retenu de force ni exercé une quelconque pression pour qu’il reste.

L’avocate adverse, malgré de nombreux rappels à l’ordre, ne cesse d’émettre des bruits, s’exclame, ricane, hurle que tout cela n’est qu’un tissu de mensonges, que j’ai manipulé tout le monde…


Mon couple de témoins.
.
Elle ne se contente pas de raconter. Elle cite mot pour mot les questions que l’enfant posait sur la normalité ou non d’accouplements à plusieurs.
Elle ne commente pas : elle répéte les mots exacts de l’enfant…
Cette façon de faire nous fait imaginer le petit de six ans qui a vu et a participé à des jeux érotiques. Autant de détails et de précisions impliquent que l’enfant faisait partie de ces jeux, qu’il était là pour répondre aux fantasmes de ces adultes dont l’un était son père biologique.

Lui ajoute que l’enfant lui a demandé s’il mettait son zizi dans la bouche de sa femme et avec qui il " jouait " quand son épouse n’était pas là…
Les trois juges restent muettes, il n’y a pas un bruit dans la salle, tout le monde est sous le choc. Le procureur, l’huissier, la greffière… restent les yeux fixés sur ce couple.
La Présidente leur demande si à l’époque ils m’ont informée. La réponse est non car d’une part nous n’entretenions aucune relation et ma mère leur avait interdit disant que j’avais déjà suffisamment de problèmes.
L’ambiance est très lourde. Les larmes coulent sur mes joues. Je n’ai donc pas fait tout cela pour rien, ce que je soupçonnais était donc bien réel… Merci mon Dieu de m’avoir donné la force d’arracher mon enfant à cette horreur !

L’avocate de mon " ex " quitte discrètement la salle… A t-elle compris qu’elle a perdu ou n’était-elle pas au courant des jeux pervers de son client ? Je ne le saurai probablement jamais…



temoignage accablant,pervers,exibitionisme,pedophilie

Page suivante - Page précédente

 
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Camomille - dans 1991 (le procès)
commenter cet article

commentaires

M : son fils 10/09/2006 21:26

 
c est une chose de le savoir et une autre de le lire écrit par sa mère
Je pleure car pour moi les choses sont encore très difficile : problèmes de couple,  interrogations sur l éducations de mes enfants, relations avec ma famille, paternel, cauchemars ...,

Camomille 10/09/2006 23:39

Tu me fais pleurer....  mon fils chéri. Ces difficultés doivent t'aider à aller de l'avant. Tu avais tellement de courage alors... tu avais l'âge que ton fils a maintenant - quand ce monstre et sa compagne te faisaient ces choses.
Tout le courage que tu trouvais alors est encore en toi, bien plus fort. Il faut tourner la page, ne pas les laisser gagner. La guerre c'est contre eux que tu dois la mener.
Ne retournes pas ta rage contre ceux qui t'aiment (ta femme, tes enfants, moi, ta famille...) Pourquoi ne pas aller cracher ce que tu as sur le coeur à ces deux monstres ? Elle qui a osé te tétéphoner récemment pour te demander des nouvelles de tes enfants ...
Tu as déjà fait un pas. Tu es allé en parler à ta grand-mère mais je ne la considère pas comme responsable. Elle n'a pas vu ce qu'elle ne voulait pas voir et concernant les coups que tu recevais, pour elle c'était une chose "normale".
Elle n'est pas la bonne personne. Ce n'est pas elle qui t'a touché, elle ne s'est pas livrée à des actes sexuels devant toi et elle ne t'a pas forcé à y participer...
Ne les laisse pas bousiller ta vie et celle de ta famille qui elle est innocente.
Tu vas partir pour une nouvelle vie dans une autre ville, une autre maison, tout va être nouveau, alors pourquoi ne pas règler tes comptes avant de partir.
Comme à mon avis il ne te taissera pas parler, pourquoi ne pas lui écrire ? Tu aurais ainsi tout le temps de réfléchir à ce que tu veux  lui dire sans rien oublier comme cela ne manquerait pas de se produire si tu le rencontrais.
Je tembrasse tendrement mon M. et prie pour que tu trouves le courage de sauver ton bonheur qui ne demande qu'à être cueilli.
Maman 

mel 27/06/2006 19:12

Coucou ma camomille...me voila revenue pleine de joie a l'idee de te relire et je ne peux retenir mes larmes en lisant ces mots...
Je ne peux trouver les mots pr exprimer ce que je ressens...un mélange d'horreur et de terreur en pensant à ce que cet enfant a pu voir et vivre...un sentiment que je connais bien...je t'embrasse très fort et cours lire vite la suite...!

Camomille 27/06/2006 22:51

Tu es déjà revenue ma Mel, je t'embrasse de bonheur

cocole 09/06/2006 08:54

je suis prise de frissons en lisant ces derniers articlesl'avocate de la partie adverse n'a manifestement pas le beau rôle!ça ne doit pas être simple pour elle d'assumer cela par la suite!mais bon, c'est son métier!comment peux t'on vivre une vie équilibrée aprés une petite enfance pareille, c'est triste et révoltant.l'adulte par ces côtés me dégoute.

Camomille 09/06/2006 13:00

L'avocate a été piégée mais je l'ai été avant elle ainsi que de nombreuses personnes. Mon ex a manifestement un don pour tromper son entourage. Perso je joue toujours la franchise et je n'ai jamais imaginé tromper mon avocate, c'est bien pour cela que nous avons avancé... Elle n'était pas d'accord pour que je "plaide coupable" ni pour que je dise que je ne regrettais rien car je pense qu'il n'est pas d'usage de jouer franc... pourtant ça a payé, la sincèrité se reconnaît souvent.
Tu imagines bien que la vie de mon fils n'est pas facile même si j'ai réussi à lui épargner bien pire...

eva 08/06/2006 18:16

c'est accablant, d'entendre des horreurs pareils, de devoir réaliser que c'est vraiment nous et pas un autre à qui tout cela arrive...quelle chose immonde, qui arrive pourtant trop souvent...sans que les personnes doivent en rendre compte...c'est d'une telle saleté, que c'est écoeurant tout cela, ton texte me bouelverse au plus haut point, je ne sais pas quoi ajouter, ma Camomille...désolée pour ce commentaire décousu...je vous embrasse, toi et ce fils courageux...

Camomille 08/06/2006 23:46

Ce qui est le plus écoeurant c'est que bien que la justice soit informée au cours de ce procès, rien n'a été fait contre ce couple. Lui a tranquillement continué à être enseignant et elle psychologue... La justice est ainsi (mal) faite...
Je ne peux pas croire que ce couple en est resté là de ses fantasmes, ils avaient des enfants à leur disposition, il serait bien étonnant qu'ils n'en aient pas profité...
Ils ont une fille mais en dehors du fait que le père avait déclaré au juge d'instruction que (par ma faute en raison de ce que j'avais fait) il la battait et ne l'aimait pas, mon fils n'a pas réussi à savoir si elle a été victime de violences.
Je t'embrasse Eva, tu sais je comprends bien que ce n'est pas facile de laisser des commentaires sur de tels articles, mais par la suite ces confidences nous permettrons d'échanger des idées.
Je t'embrasse

Sad Song 08/06/2006 17:23

Je suis choquée à la lecture de ces lignes, comment ne pas l'être quand on comprend l'ampleur de ce que ton ex a fait subir à ton fils...Mais quelque part je suis soulagée : soulagée que tes témoins ne t'aient pas lâchée au dernier moment, que la justice t'aie entendue enfin, quand on lit ces témoignages, comment imaginer que la juge donne raison à ton ex. De nombreuses difficultés traversées, mais un Happy End qui semble se profiler à l'horizon...

Camomille 08/06/2006 17:46

Amusant que tu dises TON fils... c'est vrai qu'il est difficile de dire NOTRE fils après ça... .
L'issue du procès paraît logique en effet mais pense à l'affaire Outreau.... Rien n'est jamais gagné d'avance.
Je viens de réparer mon article, manifestement OB avait pris quelques libertés...
 

Présentation

  • : MA VIE EN PATCHWORK
  • MA VIE EN PATCHWORK
  • : C'est l'histoire d'une vie mouvementée, la mienne avec des joies et des peines. Le poids du silence devenait trop lourd, j'ai souhaité partager mes souvenirs avec d'autres pour qu'ensemble nous apportions des réponses à certaines de mes questions.
  • Contact

Pourquoi ce blog ?

 
 

Pour parler ! pour dire enfin ce que tout le monde me conseille de taire.

« c’est du passé, tout cela, il faut tourner la page, regarder vers l’avenir, etc… » s’il suffisait de dire « c’est fini », je l’aurais fait. Malheureusement ça ne se passe pas comme ça. Parler fait du bien. Rencontrer d’autres personnes qui souffrent aide à guérir. Si vous voulez lire mon histoire, cliquez sur le lien suivant :

 

 


J'ai créé une catégorie supplémentaire :

La médecine et moi 

Une rubrique indépendante dans laquelle je parle de mes relations conflictuelles avec la médecine et de ma façon personnelle de me soigner.


 

Recherche

Référencements

Articles Récents

Catégories