Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 juin 2006 5 09 /06 /juin /2006 13:08
 
 



Le procureur :
Il rappelle qu’en enlevant mon enfant j’ai commis un acte très grave, que je n’ai pas respecté la loi qui avait ordonné un droit de visite pour le père, etc, etc.
Il dit aussi que l’absence du père au procès traduit plus un désir de revanche que de rapprochement avec son fils, qu’il s’est contenté d’une rédaction qui aurait certainement obtenu une bonne note au BEPC mais qui n’était pas de mise dans ce tribunal,
Considérant les faits qui ont motivé ma fuite, que l’enfant est maintenant âgé de vingt ans et que l’infraction a cessé : il ne demande aucune sanction à mon encontre.

Mon avocate :
Elle résume les déclarations de mes témoins et demande l’abandon des charges qui pèsent contre moi compte tenu de mon exil en Afrique, de l’abandon de ma carrière, de ma famille, de mon pays qui peuvent être considérés comme une peine suffisamment lourde que je me suis infligée par anticipation.

La Présidente me demande si j’ai autre chose à ajouter qui n’aurait pas encore été évoqué. Mon avocate me fait signe de me taire, que tout va bien… " Non, je n’ai rien d’autre à dire ".

Le tribunal se retire pour délibérer. Mon avocate est optimiste, il est rare qu’un tribunal demande une peine plus forte que celle demandée par le procureur… et comme il n’a rien demandé… je risque tout au plus une peine avec sursis.

Après une courte délibération, le tribunal revient. La présidente prononce un tas de choses incompréhensibles pour moi, me regarde et dit : " c’est fini "…
Je serre la barre de toutes mes forces pour ne pas tomber et j’attends la suite. Elle parle à ses assesseurs, il y a plein de bruit dans la salle, des gens partent, son regard se pose de nouveau sur moi qui continue à attendre et elle dit avec un sourire : " c’est fini, vous pouvez partir "…
Je murmure un " Merci " mais je ne comprends pas, ça ne veut rien dire, " c’est fini… " il faut que l’on m’explique…
Mon fils et mon avocate me prennent sous les bras et me sortent hors de la salle.

Il y a plein de monde dans cette autre salle immense, tout le monde me parle, les miens et des gens que je ne connais pas. Je ne comprends rien, je m’agrippe à mon avocate : qu’est-ce que ça veut dire " c’est fini " ?
Il va m’arriver quoi maintenant ?

Rien sauf que le Parquet ou mon " ex " ont dix jours pour faire appel du jugement. En ce qui concerne le Parquet c’est peu probable vu les circonstances, reste " l’ex " qui vit pour ce procès depuis treize et qui va probablement se sentir frustré.
Cependant, comme il n’a pas eu le courage de se présenter, qu’il semblerait que son avocate ignorait les perversités de son client, que son association de pères abandonnés va certainement lui demander des comptes quand elle va apprendre qui il est réellement… on peut penser qu’il ne fera pas appel.

Encore dix jours d’attente et ce cauchemar sera terminé.


procureur,avocate,juge,parquet,sentence,deliberation
 
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Camomille - dans 1991 (le procès)
commenter cet article

commentaires

cocole 12/06/2006 08:25

ton état d'hédêtement me tire des larmes...ce moment que tu décrit est d'une force...

Camomille 12/06/2006 23:29

Ma famille m'a dit que tous les gens qui étaient dehors, je me suis demandée ce qu'ils faisaient là, étaient venus pour me féliciter d'avoir gagné. Il paraît que des gens pleuraient, il y avait une association qui voulait que je leur rende visite. Mon avocate me l'a fortement déconseillé afin de ne pas ranimer les braises... Je l'ai écoutée. Elle a eu certainement raison mais malheureusement je n'ai jamais pu parler et tout ça était en boule dans mon coeur et ne faisait que me faire souffrir.
Vendredi après avoir fini de raconter le procès j'ai eu le sentiment d'un travail accompli. Dimanche j'ai dormi l'après-midi ce qui pour moi est exceptionnel, je n'avais pas envie d'écrire, j'étais calme, enfin.
J'ai

eva 10/06/2006 18:42

et le film continue...on a l'impression que tout se déroulle comme dans un reve - absurde et inattendu...et surtout, après des années d'attente dans des pensées de peur, de voir une lumière surgir devient presque encroyable! :)et c'est fini, FINI! meme moi, petite lectrice de ta vie et de tes pas, je n'y crois pas!! j'imagine que pour toi cela devait etre encore plus épatant!passe un bon week-end!

Camomille 11/06/2006 01:00

Je ne savais pas qu'un procès pouvait se terminer ainsi, juste en disant c'est fini. Il est bien regrettable que les véritables coupables ne soient pas poursuivis et que l'on se contente de dire que le procès est sans objet... Mais c'est ainsi.
Pour le week-end, le soleil est au rendez-vous : comme un petit clin d'oeil d'Afrique...
Bises

flo-h 10/06/2006 08:44

un dernier commentaire pour te dire que non je n'exagère pas!nous vivons une époque où les enfants sont régulièrement abusés, maltraités dans l'indifférence générale...Je ne te prend pas pour un "guide", je constate que partir en Afrique, s'exiler 10 ans pour protéger son enfant de sévices quelconques n'est pas l'attitude la plus commune de nos jours...Aujourd'hui ce serait plutôt fermer les yeux , ne rien dire ne rien faire pour ne pas se faire remarquer devant les voisins...notre époque est de plus en plus dure même si elle sauve les apparences par la télé ou par des lois "visant l'intérét de l'enfant", tu parles !alors je répète: je suis fière de toi! car les gens n'ont plus de compassion et toi tu en as fait preuve! tu as mis l'intérét de ton fils avant le tien! c'est un exemple!
peut être que ton témoignage donnera du courage à certains ou certaines pour agir...bonne journée ^_^

Camomille 10/06/2006 17:49

Ton témoignage m'a fait pleurer. Je connais certaines de tes souffrances : je te lis régulièrement même si je ne laisse pas de commentaire.
J'ai seulement lme sentiment d'avoir fait mon devoir car pour moi mettre un enfant au monde c'est en être respnsable. Ce n'est pas de sa faute si je lui ai donné ce père. Même si j'ai des excuses, cela ne change rien au problème. J'ai estimé que je devais assumer. Je ne regrette rien, si c'était à refaire je ferais la même chose. Avec toutes les conséquences que cela a entraîné et qui se perpétuent dans le temps. 
Je ne suis pas certaine que l'attitude de fermer les yeux soit plus de notre temps que d'un autre, je crois que cela a toujours été comme cela, la différence c'est qu'on en parle comme tu le dis pour se rassurer et se donner bonne conscience.
Je ne peux pas croire que tout le monde est mauvais alors j'espère donner du courage à ceux et celles qui n'osent pas aller au bout de leur action. Nous sommes des adultes et nous avons le devoir de protéger les enfants. Les animaux meurent pour protéger leurs petits, pourtant on dit qu'ils ne sont que des bêtes...
Je t'embrasse très fort, à bientôt.

Adal Wulf 09/06/2006 23:59

Bon courage...votre témoignage est digne et franc.Je vous souhaite plein de bonnes choses !!!A-W

Camomille 10/06/2006 00:21

Merci pour ce compliment cela fait chaud au coeur.

flo-h 09/06/2006 22:56

mon dieu!comme je suis fière de toi!tu es un exemple pour l'humanitébravo!(je suis émue)

Camomille 10/06/2006 00:20

Tu exagères  non ? je veux surtout dire aux femmes et aux hommes qu'il faut tout faire pour sauver son enfant quand il est en péril. Je ne suis pas un guide mais j'y suis parvenue, il faut le vouloir de toutes ses forces...
Bises affectueuses 

Présentation

  • : MA VIE EN PATCHWORK
  • MA VIE EN PATCHWORK
  • : C'est l'histoire d'une vie mouvementée, la mienne avec des joies et des peines. Le poids du silence devenait trop lourd, j'ai souhaité partager mes souvenirs avec d'autres pour qu'ensemble nous apportions des réponses à certaines de mes questions.
  • Contact

Pourquoi ce blog ?

 
 

Pour parler ! pour dire enfin ce que tout le monde me conseille de taire.

« c’est du passé, tout cela, il faut tourner la page, regarder vers l’avenir, etc… » s’il suffisait de dire « c’est fini », je l’aurais fait. Malheureusement ça ne se passe pas comme ça. Parler fait du bien. Rencontrer d’autres personnes qui souffrent aide à guérir. Si vous voulez lire mon histoire, cliquez sur le lien suivant :

 

 


J'ai créé une catégorie supplémentaire :

La médecine et moi 

Une rubrique indépendante dans laquelle je parle de mes relations conflictuelles avec la médecine et de ma façon personnelle de me soigner.


 

Recherche

Référencements

Articles Récents

Catégories