Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 juin 2006 1 12 /06 /juin /2006 17:50
 
 
    


Voilà, c’est terminé, je dois reprendre une vie normale.
Ce n’est pas facile. Je me prépare depuis un an à faire de la prison mais je ne me suis pas préparée un seul instant à ne pas en faire.
Je suis une étrangère dans mon pays. Je ne connais plus les règles.

Par nécessité, nous allons rester chez ma sœur. Il ne me reste pratiquement plus d’économies, le report de procès m’a coûté plus de 10 500 francs non prévus et nous avons dû acheter des vêtements d’hiver.

Dès que l’on sait qu’il n’y aura pas d’Appel, je vais m’inscrire à l’ANPE avec ma sœur qui connaît le responsable.
Elle va d’ailleurs continuer à m’accompagner chaque matin. Elle vient frapper à ma vitre, je dois être à l’agence dès l’ouverture pour montrer au responsable (qui se moque bien de moi) que j’ai envie de travailler (sic).
Quand elle ne peut pas venir, c’est mon beau-frère qui vient à l’Agence vérifier que je suis bien là.
Elle sélectionne pour moi les annonces de manutention ou de caissière. Je refuse, je veux trouver un emploi stable en rapport avec mes connaissances.

Malheureusement, mes différents postes de secrétaire comptable n’ont aucune valeur ici; d’ailleurs je sais pas me servir d’un traitement de texte et je ne parle pas de langue étrangère.

Mes certificats de travail n’intéressent personne.
" L’Afrique tout le monde sait ce que c’est : la vie se passe au bord d’une piscine, sous un cocotier à siroter une boisson glacée pendant qu’un boy vous évente ".

J’obtient quelques entretiens qui restent sans suite. Quand je rentre, j’angoisse comme une gamine. Je sais que je vais être humiliée et déstabilisée.

Non seulement mon beau-frère me reproche de ne pas trouver de travail mais il me réclame l’argent de la caution comme si je le détenais.
Il exige que j’appelle mon avocate plusieurs fois par semaine, en sa présence pour réclamer le chèque. Je l’ai surpris une fois à téléphoner lui même.
Il ne faut pas croire qu’il a besoin de cet argent. Il est très à l’aise, s’il réclame c’est uniquement pour exercer son pouvoir.
 

ANPE,recherche emploi,harcelement,honoraires avocat
 
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Camomille - dans 1991 (le procès)
commenter cet article

commentaires

mel 29/06/2006 10:24

Coucou ma camomille..je profite d'une petite pause dans l'agitation du retour pour passer lire qlq passages de ce que j'ai perdu durant mon voyage...
Tu ne peux imaginer mon soulagement en lisant  les premiers mots.."Voila c'est terminé.." j'ai ressenti comme qlq'un qui portait un lourd fardeau durant toutes ces années... et qui, pr un instant, l'a posé pr se reposer sur un banc...
Je sais que rien n'est encore fini..que réapprendre à vivre est souvent le plus difficile..surtout quand une grande partie de votre vie a été menée par la peur d'être retrouvés...et ton obsession légitime de protéger  ton enfant et l'aider à se reconstruire..
Ma Camomille...tu peux etre fiere de ce que tu as fait et de ce que tu es devenue..peu de personnes ont cette force de l'ame...je t'embrasse fort !

cocole 14/06/2006 09:48

quelle période de creux! j'ai l'impression que ta vie n'aura été que succession de périodes instables, total doute, et remise en question.autant en afrique qu'en france.il en faut du caractère pour toujours avancer!

Camomille 14/06/2006 23:50

Oui, cocole et c'est pour cela que j'ai pensé qu'il était bien de tout "mettre à plat". Faire une mise au point en quelques sortes. C'est curieux mais depuis que j'ai raconté le procès, je passe des heures sans y penser alors que cela n'arrivait jamais... Je me repose enfin...

angelyz 13/06/2006 21:51

quel sale c**, ce type ! et ta soeur qui ne dit rien ! remarque, qu'est-ce qu'elle pourrait dire vu sa réaction de te pister ? z'ont pitêt pas pigé que t'étais une grande fille......... ou alors, un manque d'enfants...bizou

Camomille 13/06/2006 23:22

Ma soeur est une carpette.    (excuse moi Laeti,, je ne parle pas de ton adorable chien). Elle n'a aucune personnalité et en aucun cas elle n'irait contre son mari, elle aurait trop peur de le fâcher... Lui a eu 3 enfants qui tous ont quitté le domicile à 16 ans ârcequ'ils ne pouvaient plus le supporter.
Ma soeur n'a pas eu d'enfant et je suis sa petite soeur.

eva 13/06/2006 17:17

ahlalà, il n'y a rien de pire que l'avidité et la pingrérie (on le dit ainsi ?)..quelle tristesse...et après tout ce que tu as vécu, ça doit faire bizarre de te retrouver dans une situation pareille, la pauvre!!!je t'embrasse bien fort et passe au prochain article...

Camomille 13/06/2006 17:47

Je n'ai pas été très affectée par tout cela, c'est ce qui m'a permis de supporter... pour moi tout cela n'était rien, que du détail, qu'un moyen de parvenir à reconstruire ma vie; Des épreuves j'en avais déjà connues de pires...
Ils n'ont pas réussi à me déstabiliser. Il est vrai que j'aurai été dans de meilleures conditions s'ils n'avaient pas agi ainsi, mais bon...

:0026: framboise :0026: 12/06/2006 19:44

Ce que tu dis de tes difficultés à te réadapter ne me surprend pas ; d'autant que tes proches n'ont rien fait pour t'aider vraiment à retrouver la confiance en toi ... Henreusement que nous sommes capables de nous en sortir malgré tout et que parfois l'instinct de survie est le plus fort et nous empêche de sombrer.

Camomille 12/06/2006 23:57

Ils se sont peut-être laissés tromper par mon assurance. J'avais beaucoup mûri en 13 ans et surtout j'avais appris à être à l'aise avec tout le monde. Ils me trouvaient trop sure de moi, prétentieuse,  ils voulaient m'abaisser pour que je devienne une souris peureuse qui fait ses coups en douce.  
Après ce que je venais de vivre, il était bien difficile de m'abattre. Leurs paroles, leurs mesquineries... tout cela n'était rien comparativement à la prison. Curieusement c'est la prison qui me donnait du courage, qui me faisait rire quand j'avais envie de pleurer.

Présentation

  • : MA VIE EN PATCHWORK
  • MA VIE EN PATCHWORK
  • : C'est l'histoire d'une vie mouvementée, la mienne avec des joies et des peines. Le poids du silence devenait trop lourd, j'ai souhaité partager mes souvenirs avec d'autres pour qu'ensemble nous apportions des réponses à certaines de mes questions.
  • Contact

Pourquoi ce blog ?

 
 

Pour parler ! pour dire enfin ce que tout le monde me conseille de taire.

« c’est du passé, tout cela, il faut tourner la page, regarder vers l’avenir, etc… » s’il suffisait de dire « c’est fini », je l’aurais fait. Malheureusement ça ne se passe pas comme ça. Parler fait du bien. Rencontrer d’autres personnes qui souffrent aide à guérir. Si vous voulez lire mon histoire, cliquez sur le lien suivant :

 

 


J'ai créé une catégorie supplémentaire :

La médecine et moi 

Une rubrique indépendante dans laquelle je parle de mes relations conflictuelles avec la médecine et de ma façon personnelle de me soigner.


 

Recherche

Référencements

Articles Récents

Catégories