Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 juin 2006 5 16 /06 /juin /2006 11:03
 
 
 
Nous goûtons quelques jours de tranquillité. Je réponds à un grand nombre d’offres d’emploi sur Paris en donnant l’adresse de ma fille car avec une adresse en province, je n’obtenais aucune réponse.
Mon fils a trouvé un poste de gardiennage de nuit. Je suis autorisée à utiliser la voiture de ma sœur mais pas mon fils… Je peux ainsi l’accompagner et le rechercher à son travail car avec les transports en commun, il met un temps fou.
Ma fille nous rend visite, ma sœur avait interdit qu’elle vienne à l’appartement sous prétexte qu’elle ne l’aime pas…
Je souffre beaucoup du froid de l’hiver. J’ai des engelures aux pieds, je n’arrive plus à me chausser.
Un soir je téléphone à ma mère et la trouve incohérente. J’alerte la responsable de la maison de retraite. Ma mère est transportée d’urgence à l’hôpital.
J’habite chez ma fille, ce qui me permet d’aller à l’hôpital chaque jour. Il fait froid, il neige et je ne peux pas mettre de chaussures fermées à cause des engelures, je marche en pantoufles avec de grosses chaussettes. Je pleure de douleur en parcourant les allées de l’hôpital. Ma mère ne me reconnais pas, elle délire… Je n’arrive pas à rencontrer de médecin. Après quatre jours d’hospitalisation, l’état de ma mère est toujours le même, les infirmières ne lui donnent pas de médicaments. Elle n’a pas de perfusion non plus et elle est attachée. Je veux voir le médecin responsable.
On me fait attendre très longtemps avant que le médecin, une jeune femme excitée, me parle tout en classant des dossiers.
Elle dit qu’il est normal qu’il n’y ait aucune amélioration, en effet, ma mère ne reçoit aucun soin car on ne peut rien faire d'autre qu’attendre la fin du sevrage…
Le sevrage de quoi ? elle prenait trop de médicaments ?
Elle ricane, et en tournant les talons dit : mais non, de l’alcool ! Tout le monde sait que les petits vieux picolent en douce dans les maisons de retraite.
Je la rattrape furieuse, ma mère ne boit pas!
Oui… tout le monde dit ça. Je lui parle tous les jours, elle voit des animaux sur son armoire… c’est le delirium.
Ma mère parle bien d’animaux sur son armoire mais je peux vous assurer qu'elle ne boit pas, elle n’a même jamais supporté l’alcool…
Le médecin me regarde stupéfaite, dit qu’elle va voir et part en courant.
Le lendemain ma mère est transférée dans un autre hôpital où elle sera opérée de la vésicule biliaire (?) et ne se réveillera pas…
En réalité elle a fait une embolie cérébrale et on l’a laissée sans aide.
Le lendemain de son décès alors qu’avec ma sœur (qui est enfin venue) nous préparons son enterrement, j’ai un entretien d’embauche et je suis retenue.

Mon beau-frère, qui n'a pas pris la peine de se déplacer, a ces quelques mots de "réconfort" :
     "C’est triste, pour ta mère, elle était encore jeune pour mourir, et c’est toi qui l’a tuée avec ton histoire…"

 

 

erreur medicale,sevrage,alcoolisme,engelure,ambolie cerebrale,vesicule biliaire

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Camomille - dans 1992
commenter cet article

commentaires

Brigitte 06/09/2006 16:22

Dans le genre mufle, on ne fait pas mieux que ton beauf' !!! Mais s'il n'y avait que ça...

Camomille 08/09/2006 13:42

C'est tellement facile de donner des remors!

eva 20/06/2006 12:58

coucou Camomille!!suite à quelques jours d'absence (départ en Suisse pour un mariage en famille...), je reviens te lire avec attention...ouf!!quelle ordure ce beau-frère...mais surtout les médecins, ça fait rager une incompétence semblable!!ma pauvre douce, les épreuves ne terminent toujours pas pour toi....je t'embrasse bien fort et je passe au prochain article...

Camomille 20/06/2006 13:41

Eva, je commençais à m'inquiéter de ton absence, je t'ai cherchée en vain.
Je suis enfin rassurée.

cocole 19/06/2006 08:46

ça me donne envie de pleurer, une telle cruauté!!d'abord savoir qu'on aurait pu la soulager aulieu de l'attacher comme une furieuse, enfin, je ne veux pas te tourmenter avec cela, tu ne le mérite pas.mais la vieillesse est mal considérée dans leshopitaux, c'est d'une tristesse effarante!et ton beauf alors lui une paire de claque, et un bon coup de pied au cul pour lui remettre les idées en place!!

Camomille 19/06/2006 16:00

Ce n'est pas de la cruauté, c'est que beaucoup ne se remettent pas en question, puisqu'ils savent tout.... il aurait suffit qu'elle lise le dossier du médecin traitant...
Pour mon beauf, hélas, mon éducation ne me permet pas... il a quand même 36 ans de plus que moi... je ne peux le faire que moralement.... Bises à toi.

line 17/06/2006 15:45

ah ce beau frère pour parachever le chagrin de perdre sa mère le voila quil y met son grain de perfide méchanceté
bon dimanche Camomille

Camomille 17/06/2006 17:45

C'est certein, on peut toujours compter sur lui pour ce genre de choses. Si tu es au bord du gouffre, il est là pour te pousser.

angeline 17/06/2006 00:19

j'ai découvert ce soir votre blog et je l'ai dévoré d'une traite malgré l'heure tardive : quelles épreuves pour une seule personne ! J'attends la suite : on m'avait prévenue , tu ne pourras pas t'arrêter ! c'est  vrai.Bon courage

Camomille 17/06/2006 08:27

Bonjour Angeline,  et merci.

Présentation

  • : MA VIE EN PATCHWORK
  • MA VIE EN PATCHWORK
  • : C'est l'histoire d'une vie mouvementée, la mienne avec des joies et des peines. Le poids du silence devenait trop lourd, j'ai souhaité partager mes souvenirs avec d'autres pour qu'ensemble nous apportions des réponses à certaines de mes questions.
  • Contact

Pourquoi ce blog ?

 
 

Pour parler ! pour dire enfin ce que tout le monde me conseille de taire.

« c’est du passé, tout cela, il faut tourner la page, regarder vers l’avenir, etc… » s’il suffisait de dire « c’est fini », je l’aurais fait. Malheureusement ça ne se passe pas comme ça. Parler fait du bien. Rencontrer d’autres personnes qui souffrent aide à guérir. Si vous voulez lire mon histoire, cliquez sur le lien suivant :

 

 


J'ai créé une catégorie supplémentaire :

La médecine et moi 

Une rubrique indépendante dans laquelle je parle de mes relations conflictuelles avec la médecine et de ma façon personnelle de me soigner.


 

Recherche

Référencements

Articles Récents

Catégories