Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 juin 2006 2 20 /06 /juin /2006 13:28
 
 
 


Un matin, au réveil, la mère de Rosalie me dit de partir. Elle ne supporte d’entendre sa fille rire avec moi. Je demande une semaine de délai, je vais avoir mon appartement dans moins de dix jours. Elle ne veut rien entendre, elle exige que je sois partie quand elle rentrera le soir.

L’assistante de direction qui est au courant de mes démarches, sachant que c’est une question de quelques jours, m’offre l’hospitalité. J’arrive le soir même avec mes bagages et mon chat.
J’ai un copain depuis un mois mais il ne propose pas de m’héberger, je suis déçue.
Les soirées avec ma collègue sont propices aux confidences. Nous pleurons, nous nous réconfortons, elle a un passé très douloureux.

Enfin j’ai les clefs de l’appartement. Miguel ne peut pas m’aider, il fait ses classes (pas de permission possible). Je n’ai plus de véhicule, mon beau-frère en a fait cadeau à sa petite fille pour son bac.

Le déménagement est cauchemardesque. Après avoir dirigé le chargement en province, nettoyé l’appartement, rapporté le téléphone loué à france télécom, je vais à Paris en train. Avec des sacs plein les bras je rejoins mon futur domicile en métro et en bus… Quand j’arrive les déménageurs ont déjà bien avancé le déchargement, Rosalie est venue et a orienté les paquets étiquetés dans les pièces correspondantes.
Dès que les déménageurs sont partis nous allons à l’appartement de ma collègue pour récupérer mes affaires et mon chat qui est seul depuis la veille.

Le soir, nous mangeons une pizza et elle reste pour aider à défaire les paquets. Avant de dormir, elle m’annonce qu’elle a déjà prévenu sa mère qu’elle va venir s’installer chez moi.



chassée, à la rue,demenagement,paquets,hospitalite

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Camomille - dans 1992
commenter cet article

commentaires

eva 21/06/2006 13:04

oulla, quel démènagement...je connais, j'ai changé de logement au moins 9 fois en six ans...et R. m'étonne, elle continue son jeu triste ???d'autre part c'est difficile de réagir dans des situations pareilles, on se demande toujours si la personne n'a pas peut-etre changée...on espère toujours...mhm...je t'embrasse ma Camomille!

Camomille 21/06/2006 13:35

Je voulais croire qu'elle avait changé mais elle faisait tellement de choses horribles à sa mère que je savais bien au fond de moi qu'elle ne faisait que jouer un rôle.
Mais comme au fond on espère toujours un peu, on ne parvient pas à prendre ses distances.
Amitiés

cocole 21/06/2006 11:27

bonjour camomille, pas trop le temps aujourdhui de lire en détail, je reviendraibisou bonne journée

Camomille 21/06/2006 13:32

Bises, Cocole, bonne journée à toi aussi

sandra 21/06/2006 11:25

bonjour camomille...alor voila ton fameux site...oulala...magnifique et tres intime...vraiment j'adore...je suis simplement tres sensible et le blog consacrer a ton petit bout partie tro to m'a boulverser...mais je vois que ca va mieux alor je ne vais pas m'etaler a ce sujet....alor je te fais pleins de bisous et bonne continuation et peut etre a biento sur le site van fée!!!bizzz  sandra

Camomille 21/06/2006 13:31

???????????????????????????????
Il doit y avoir une erreur !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Sad Song 20/06/2006 23:49

La multitude de sacs dans les transports en commun, je connais ça : pas facile...

Camomille 21/06/2006 06:09

Sacrée galère même... pour toi le souvenir n'est pas bien loin...

angelyz 20/06/2006 21:37

ta fille semble avoir repris ses esprits, tant mieux :)bizou

Camomille 21/06/2006 06:08

Voyant le transfert de son agressivité sur sa mère, je me méfiais... Sa gentillesse envers moi lui servait à punir sa mère mais n'était pas sincère.

Présentation

  • : MA VIE EN PATCHWORK
  • MA VIE EN PATCHWORK
  • : C'est l'histoire d'une vie mouvementée, la mienne avec des joies et des peines. Le poids du silence devenait trop lourd, j'ai souhaité partager mes souvenirs avec d'autres pour qu'ensemble nous apportions des réponses à certaines de mes questions.
  • Contact

Pourquoi ce blog ?

 
 

Pour parler ! pour dire enfin ce que tout le monde me conseille de taire.

« c’est du passé, tout cela, il faut tourner la page, regarder vers l’avenir, etc… » s’il suffisait de dire « c’est fini », je l’aurais fait. Malheureusement ça ne se passe pas comme ça. Parler fait du bien. Rencontrer d’autres personnes qui souffrent aide à guérir. Si vous voulez lire mon histoire, cliquez sur le lien suivant :

 

 


J'ai créé une catégorie supplémentaire :

La médecine et moi 

Une rubrique indépendante dans laquelle je parle de mes relations conflictuelles avec la médecine et de ma façon personnelle de me soigner.


 

Recherche

Référencements

Articles Récents

Catégories