Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 juillet 2006 5 07 /07 /juillet /2006 17:50



 
 
Miguel vit chez elle quand il est en permission. Ils font des sorties ensemble. Il lui présente sa copine.
Rosalie le casse, parle du passé avec d’autres filles, se moque de ses fautes de français, le reprend, le ridiculise et le pousse à bout. La jeune fille est effrayée et rompt.

Miguel et Rosalie se disputent. Un soir il trouve ses affaires sur le palier, elle a changé la serrure et les voisins se sont copieusement servis dans le tas de vêtements, de CD et d'objets divers, posé au bas du vide ordures.
Je ne prends pas parti, ayant pour principe que chacun a probablement des torts.

Concernant mes relations avec Rosalie, j’ai décidé d’ignorer ses reproches. Elle veut que je m'excuse, que je me justifie indéfiniment. Je l'ai fait, plusieurs fois mais maintenant j'estime que cela suffit. Ne trouvant pas d’écho, je pense qu’elle va cesser.
Les reproches cessent en effet, l’agressivité fait place à une très grande amabilité.

J’observe avec étonnement son changement d'atitude  :
- Quand nous arrivons chez elle, elle est nue sous un peignoir qui s’entrebâille à chaque mouvement.
- Ses sous-vêtements sont savamment " oubliés " dans divers endroits, bien en vue.
- Quand elle est habillée elle ne porte pas de sous-vêtements et elle s’arrange pour se pencher, montrant ses seins libres sous son tee-shirt.
- Elle prend des poses lascives qui ne laissent rien ignorer de son anatomie.
- Elle est très attentionnée envers mon compagnon, elle boit ses paroles…

La jalousie s’empare de moi. Je fais un point : cette relation vaut-elle la peine d’être continuée? Après avoir détruit le couple de Miguel, n'aurait-elle pas entrepris de détruire le mien?

Je décide de ne plus la voir. Comme je l’évite, elle tente de forcer ma porte en m’apportant des fleurs pour la fête des mères. Pendant qu’elle insiste je vis un véritable supplice mais je n’ouvre pas. Pris de pitié pour elle, Mick descend lui dire que je ne veux plus la voir.
Quand il remonte je vois bien qu'il est en colère contre moi. Il me déteste, ne comprend pas. Je préfère ne pas m'expliquer. Il prend toujours la défense de Rosalie contre Miguel ou contre moi. Il est séduit comme beaucoup l'on été avant lui.
Je ne lui donne pas l'occasion de plaider en faveur de  "la pauvre petite". Quand il me dit qu'il a eu beucoup de chagrin à la voir partir en pleurant, je me contente d'un grognement pour lui signifier que j'ai entendu. Il attend quelques instants puis comprend que je ne veux pas en parler. Je n'ai jamais reparlé de Rosalie avec lui.


J’ai versé beaucoup de larmes, j’en verse encore mais ma décision est irrévocable. Elle a détruit en moi le sentiment d’avoir accompli une chose bien mais elle ne détruira pas mon avenir ni celui de ma famille.

J’ai fait ce que je devais faire, maintenant que chacune suive son chemin…



provocations,zizanie,seduction,reproches,manigances,seduction


 

Page suivante - Page précédente

 
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Camomille - dans 1996 - 1998
commenter cet article

commentaires

Serge 26/09/2006 14:39

Trés bonne decision.Faut pas s'accrocher.
J'ai bcp plus d'affinité avec la fille de mon ex-epouse qu'avec notre propre fils.Il nous en a tant fait voir à sa mere et moi qu'il peut crever de faim que je prefererais donner du paim aux pigeons de Paris qu'à lui alors que la fille de mon ex dont je ne suis pas le pere s'entend merveilleusement bien avec sa mere et moi.(Mon ex et moi sommes toujours en bons termes).c'est mes mutations hors metropole qui nous ont separé.
@+.Bien Cordialement.

Camomille 26/09/2006 17:25

Il faut savoir faire son deuil . Il ne sert à rien de s'accrocher. Il y a tellement de gens intéressants!!!! 

Brigitte 12/09/2006 22:17

Il arrive un moment où trop c'est trop et la rupture définitive est la seule solution. Malgré la culpabilité, le déchirement , il faut partir. Vous avez eu du courage car il en faut pour fuir une manipulatrice.

Camomille 12/09/2006 23:08

Mais ce courage il faut continuer à l'avoir car malgré le temps qui est passé, mon coeur saigne toujours. Aujourd'hui encore je suis allée voir sur les pages jaunes si elle se trouvait toujours à la même adresse. Elle n'y est plus alors je ne peux m'empêcher d'être inquiète.

mel 03/07/2006 07:49

Coucou ma camomille...j'ai profité de ce week end pour rattrapper  au vol ce que j'avais perdu durant mon voyage...
C'est vrai que le comportement de cette jeune fille semble assez perturbé mais tu ne peux te culpabiliser car toute ton affection ne peux combler l'absence d'une maman...et tous tes efforts ne peuvent réparer un manque si important..tu as apporté toute la tendresse et l'attention que tu pouvais à cette jeune fille déchirée..et elle a reporté sur toi tout ces sentiments ambivalents qu'elle n'a pas su exprimer autrement...
Ma camomille..je te le dis encore une fois...connaissant maintenant un peu de ton parcours....tu peux être fière de ce que tu as fait et de ce que tu es car au delà de ce que tu as vécu et souffert, tu as toujours essayé d'apporter aux personnes autour de toi une présence chaleureuse pour les aider à se reconstruire...ton fils est maintenant un heureux papa....j'espère que la vie pour toi ne sera plus bataille et souffrance mais deviendra douceur et lumière...Gros bisous et à très vite pour la suite :)

Camomille 03/07/2006 08:15

Merci Mel pour ces paroles apaisantes, je suis tranquille maintenant avec ce sujet. j'ai fait ce que j'ai pu, elle en a fait ce qu'elle a pu, il faut en rester là...
J'ai d'autres choses à construire.
Amitiés

Sifranc le correcteur 01/07/2006 07:56

Coucou, merci pour ta réponse courageuse face à la violence exercée sur les enfants. Je réponds individuellement car le sujet ne doit pas rester sur mon blog, ça ne va pas avec l'esprit général et la joie de vivre que j'essaie de transmettre. Avec mes excuses si mon coup de gueule a pu techoquer, Sifranc le correcteur

Camomille 02/07/2006 07:13

Bises

pom' 30/06/2006 17:31

je viens de découvrir ton blog, je me rends compte que ma vie est bien simple, et moi qui me fait de souci pour mon chien qui s'est cassé la patte, je suis ridicule.
Tu as du avoir beaucoup de courage pour prendre cette décision,tu as trés bien fait, il faut savoir dire stop quelque fois même si cela fait mal.
bisou

Camomille 30/06/2006 18:33

Mais moi aussi je me fais du souci pour mon chien quand il est malade ! Il ne faut pas croire que je minimise les autres choses.
Je crois qu'il faut toujours provilégier l'avenir, il faut avancer, toujours et encore, la vie est devant...

Présentation

  • : MA VIE EN PATCHWORK
  • MA VIE EN PATCHWORK
  • : C'est l'histoire d'une vie mouvementée, la mienne avec des joies et des peines. Le poids du silence devenait trop lourd, j'ai souhaité partager mes souvenirs avec d'autres pour qu'ensemble nous apportions des réponses à certaines de mes questions.
  • Contact

Pourquoi ce blog ?

 
 

Pour parler ! pour dire enfin ce que tout le monde me conseille de taire.

« c’est du passé, tout cela, il faut tourner la page, regarder vers l’avenir, etc… » s’il suffisait de dire « c’est fini », je l’aurais fait. Malheureusement ça ne se passe pas comme ça. Parler fait du bien. Rencontrer d’autres personnes qui souffrent aide à guérir. Si vous voulez lire mon histoire, cliquez sur le lien suivant :

 

 


J'ai créé une catégorie supplémentaire :

La médecine et moi 

Une rubrique indépendante dans laquelle je parle de mes relations conflictuelles avec la médecine et de ma façon personnelle de me soigner.


 

Recherche

Référencements

Articles Récents

Catégories