Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 juillet 2009 3 29 /07 /juillet /2009 15:29

 


Je viens juste de me rappeler pourquoi nous avions changé de médecin, abandonnant non sans état d’âme le « bon docteur » - celui-là même dont les actions les plus marquantes ont été de ne pas juger utile de se déplacer en pleine nuit alors que mon père avait une crise cardiaque et qui m’a fait prendre des gouttes de Largactil dont je n’ai « profité » que des inconvénients et d’aucun avantage puisque ce médicament n’était nullement adapté à mon état de santé…


C’était dans les années 60 et pour la énième fois, j’étais malade. Bronchite, angine ? peu importe, j’étais tout le temps malade à tel point que j’ai plus de souvenirs d’enfance vus du lit que de l’extérieur…


A cette époque, les médecins prescrivaient les antibiotiques sans compter… Le « bon docteur » n’était pas en reste, bien entendu.


Voyant ma bouche se tapisser d’aphtes, ma mère fit appel au « bon docteur ». Celui-ci, nullement inquiet accusa ma mère de m’avoir forcée à boire mon café au lait brûlant !!!


Ma mère ne pouvait recevoir pire insulte ! On mettait en cause son rôle de mère !


Elle me badigeonna la bouche avec du bleu de Méthylène. C’était très douloureux et j’avais l’impression d’être traitée comme nos poules quand elles avaient la pépie car, comme pour les poules, ma mère utilisait un coton au bout d’une pince et badigeonnait les aphtes.


Trois jours plus tard, je ne pouvais même plus avaler ma salive. Ma bouche était blanche, gencives et lèvres comprises. Je sentais la moindre goutte d’eau descendre dans l’œsophage et atteindre l’estomac comme s’il s’agissait d’un acide…


Devant l’incapacité à me soigner du « bon docteur » qui persistait à dire que ma mère m’avait brûlée, nous sommes allées consulter un nouveau médecin qui venait de s’installer au coin de la rue…


C’est alors que pour la première fois j’ai entendu prononcer le mot « allergie ». Il a fait stopper la prise de l’antibiotique (il fallait commencer par ça !!!) et… du Largactil (mais c’est une autre histoire).


Il a expliqué ce qu’était une allergie (enfin ce qu’il en savait à l’époque mais au moins, il savait en reconnaître les symptômes).

En quelques jours les aphtes ont disparu en même temps que la famille adoptait le nouveau médecin qui faisait office de sauveur.


Hélas, si l’antibiotique incriminé avait bien été identifié, je n’étais qu’aux début de mes  problèmes allergiques.


Pendant les années qui ont suivi, j’étais sujette a de très vives démangeaisons dont nous cherchions en vain la cause. Nous avons exclu  les vêtements en laine qui par irritation donnaient le point de départ à des grattages frénétiques. Je me vis interdire la consommation de sauce tomate que j’adorais, le médecin pensant que le fait d’en abuser pouvait être une source d’allergie.


Sans rien connaître des pollens nous avions remarqué que les allergies se manifestaient plus à certains moments de l’année mais sans en tirer de conséquence.


Je fis deux ou trois autres allergies aux médicaments, heureusement, détectées dès les premiers signes.

 

.

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Camomille - dans La médecine et moi
commenter cet article

commentaires

tarot 26/01/2010 14:05


bonne santé.


Camomille 04/03/2010 08:51


Merci !


dialogue erotique 26/01/2010 14:04



l'allergie est dangereuse, moi aussi j'ai l'allergie contre la sigarette et le parfum.



Camomille 04/03/2010 08:52


c'est un handicap !


astrologie 26/01/2010 14:01


je vous souhaite une bonne santé.


voyance paris 26/01/2010 14:00


ne t'inquiète pas.


Camomille 04/03/2010 08:53


Quand on souffre et qu'il n'existe aucun remède, on a le droit de s'inquiéter...


Voyance par téléphone 26/01/2010 14:00


intéressant article.


Présentation

  • : MA VIE EN PATCHWORK
  • MA VIE EN PATCHWORK
  • : C'est l'histoire d'une vie mouvementée, la mienne avec des joies et des peines. Le poids du silence devenait trop lourd, j'ai souhaité partager mes souvenirs avec d'autres pour qu'ensemble nous apportions des réponses à certaines de mes questions.
  • Contact

Pourquoi ce blog ?

 
 

Pour parler ! pour dire enfin ce que tout le monde me conseille de taire.

« c’est du passé, tout cela, il faut tourner la page, regarder vers l’avenir, etc… » s’il suffisait de dire « c’est fini », je l’aurais fait. Malheureusement ça ne se passe pas comme ça. Parler fait du bien. Rencontrer d’autres personnes qui souffrent aide à guérir. Si vous voulez lire mon histoire, cliquez sur le lien suivant :

 

 


J'ai créé une catégorie supplémentaire :

La médecine et moi 

Une rubrique indépendante dans laquelle je parle de mes relations conflictuelles avec la médecine et de ma façon personnelle de me soigner.


 

Recherche

Référencements

Articles Récents

Catégories