Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 septembre 2006 6 30 /09 /septembre /2006 16:03

 

Brusquement, la grossesse de Kate se complique. Elle manque de perdre son bébé et doit rester couchée.

Le repos ne suffit pas, en décembre elle est hospitalisée, la naissance prévue mi-février peut se produire d’un jour à l’autre.
La veille de Noël elle est autorisée à sortir. La mère de Kate a organisé une fête à laquelle nous sommes conviés. Je suis inquiète pour ma belle-fille mais je comprends qu’elle ait envie de voir du monde après deux mois au lit dont un passé en clinique (oui, elle a les moyens, elle !).
Le père de Kate n’a jamais accepté son gendre. Miguel m’avait dit que son beau-père ne l’aimait pas mais je ne pensais pas que c’était à ce point.
Il sert l’apéritif à tout le monde sauf à Miguel, lui coupe la parole, s’assoit sur sa chaise, retire son verre, en bref, il lui montre à chaque instant qu’il est indésirable.
Miguel se rend dans la cuisine pour aider sa belle-mère qui est seule à préparer les plats pour une quinzaine de personne. Le beau père entre et hurle " fout le camp d’ici ! " " tu n’as rien à foutre dans ma cuisine ! ".
Miguel est épuisé physiquement par le parcours maison/clinique pour voir sa femme et moralement par peur que l’accouchement se passe mal pour Kate ou le bébé.
Depuis des mois il encaisse les mesquineries de son beau-père, aujourd’hui comme nous sommes là, qu’il n’est pas seul contre tous, il se rebiffe. Il dit qu’il en marre de se faire traiter ainsi et il éclate en sanglots.
Personne ne prend parti pour lui, je suis révoltée par cette attitude lâche. J’ai envie de partir. Tout le monde continue à parler et à rire comme si c’était normal.
Mick et moi sortons dans la rue pour calmer Miguel. Nous le persuadons de remettre les explications à plus tard, Kate est si fragile.
Laisser passer de tels incidents est un encouragement par l’agresseur. Les choses vont inévitablement évoluer dans le mauvais sens.
Je fais croire à Miguel que je suis persuadée que la venue d’un petit-fils va mettre son beau-père dans de meilleures dispositions.
La soirée est gâchée. Nous nous hâtons de partir. Nous n’avons pas d’autre moyen de signifier notre colère.



noel,accouchement premature,gendre indesirable,mesquineries,soiree gachee
 
 
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Camomille - dans 2000
commenter cet article

commentaires

cocinelle 05/10/2006 06:55

Je ne sais si c est une bone chose mais mon mari lui a fait un trait definitif sur un certain nombre de personnes qui lui pourissait la vie. De la meme facon, son pere en loccurence, ne prenait pas position devant l attitude plus que denigrante de sa nouvelle femme. Il ne met donc plus les pieds chez son pere  apres une grosse engueulade un jour et une grosse lettre ensuite.  Il revoit son pere mais sans elle..Moi je sais que je ne serais jamais capable de faire mais au moins cela a eu le merite d etre clair et il ne  sencombre plus l esprit et ne se le fait plus encombrer non plus par des petits merdeux..

Camomille 05/10/2006 09:01

Pour le beau-père de M la solution a été trouvée après bien des moments difficiles. Il y a eu beaucoup de larmes mais maintenant la situation est calme.
Il est regrettable que K n'ait jamais mené une action commune avec M contre son père. Les choses se seraient certainement arrangées avant.
Il y a des gens dont on se passe facilement et d'autres non. Comment ne plus voir ses parents? ses enfants, ses petits enfants?  

cocinelle 03/10/2006 02:03

decidement, ce beau pere n a rien de sympathique, mais peu importe son comportement meme si cela fait mal et je pense M que tu as bien fait de ne pas lui donner de leçon, a ce stage il est completement "gate" comme on dit et apparemment pas heureux non plus meme si c est un autre debat, la notion de bonheur le fait qu il ne sente pas heureux et la meilleure correction que la vie puisse lui donner.
POur revenir a nos moutons, ce qui importe dans un couple c est de pouvoir construire SA famille avec SES valeurs quelque soit la famille qui l entoure et le comportement du couple et donc de  K y a son importance.

Camomille 03/10/2006 17:10

Tu as raison mais pour un couple c'est une épreuve dont on n'a pas forcément besoin. Quand on a déjà des difficultés à s'entendre, ce genre d'événement vient s'ajouter au conflit. Il est difficile pour moi, je ne sais pas comment les autres le gère de me sentir seule face à un agresseur.
Quand les filles de MR m'agressent, je lui en veux de ne pas me soutenir. Je ne comprends pas que l'on puisse se sentir non concerné. Je fais un parallèle entre K et MR qui nous laissent nous "débrouiller" face à leurs familles. 

m 02/10/2006 19:39

ce n etait qu un debut malheureusement car le conflit avec beau papa a empire par la suite
ma mere oubli de dire qu au debut de ma relation avec K beau papa la mise a la porte de chez lui en la traitant de pute et de salope devant moi et la j ai failli pour la 1 ere fois lui en coller une mais education quand tu nous tient "on ne frappe pas les "vieux" me disait ma mere ,cheri,"
a si je l avais fait le futur proche aurais etait moins stressant il maurais craint et la j aurais ressemble a mon violeur et frappeur de "pere" bou j en ai des frissons MERCI MAMAN   

Camomille 02/10/2006 22:42

Ici on écrit : p**   et   sal** s'il te plait., question d'éducation !  je ne vois pas comment tu serais sorti d'un tel conflit avec ton beau-père. Quand les limites sont passées, il n'y a plus de retour possible.
Il ne faut pas regretter d'avoir garder une attitude modérée même si tu en souffrais. On sort toujours grandit en restant respectable. Tu aurais honte si tu avais frappé le grand père de tes enfants.  

Brigitte 01/10/2006 16:27

Et comment K réagissait-elle face au comportement de son père ?

Camomille 01/10/2006 23:18

Aucune réaction. Manifestement le père s'est toujours comporté ainsi, il faut accepter. La famille et les amis sont habitués à ce comportement, à ses crises pendant lesquelles il insulte tout le monde...  Il disent qu'il est malade, dépressif pour avoir perdu son emploi à 48 ans.
Le pauvre gros canard est dans une situation épouvantable. Propriétaire de 2 maisons et d'un appartement, il fait en moyenne 2 voyages par an et par en mer sur son bateau  plusieurs fois par an. Il a une vie très aisée... on comprend qu'il soit dépressif à mort...
 

Marie-Suzanne 01/10/2006 08:24

Ce dimanche commence bien puisque je viens de te rencontrer... à très bientôt, je vais revenir !

Camomille 01/10/2006 22:57

Un bien agréable commentaire, Marie-Suzanne. J'espère te rencontrer de nouveau. A bientôt.

Présentation

  • : MA VIE EN PATCHWORK
  • MA VIE EN PATCHWORK
  • : C'est l'histoire d'une vie mouvementée, la mienne avec des joies et des peines. Le poids du silence devenait trop lourd, j'ai souhaité partager mes souvenirs avec d'autres pour qu'ensemble nous apportions des réponses à certaines de mes questions.
  • Contact

Pourquoi ce blog ?

 
 

Pour parler ! pour dire enfin ce que tout le monde me conseille de taire.

« c’est du passé, tout cela, il faut tourner la page, regarder vers l’avenir, etc… » s’il suffisait de dire « c’est fini », je l’aurais fait. Malheureusement ça ne se passe pas comme ça. Parler fait du bien. Rencontrer d’autres personnes qui souffrent aide à guérir. Si vous voulez lire mon histoire, cliquez sur le lien suivant :

 

 


J'ai créé une catégorie supplémentaire :

La médecine et moi 

Une rubrique indépendante dans laquelle je parle de mes relations conflictuelles avec la médecine et de ma façon personnelle de me soigner.


 

Recherche

Référencements

Articles Récents

Catégories