Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 octobre 2006 2 24 /10 /octobre /2006 15:29
 


Le licenciement n’est pas immédiat car il fait partie d’une procédure collective qui permet de mettre en place l’accompagnement au reclassement des salariés licenciés.

Je ne sais pas comment cette entreprise peut continuer à fonctionner avec si peu de productivité. La moitié du personnel part pour le nouveau site pendant que l’autre est occupée à chercher du travail ou constituer un dossier de préretraite. Un fait est certain, personne ne travaille, chacun rassemble ses affaires pour les mettre dans des cartons.

Mick pensait que le montant de l’indemnité de licenciement ajouté à ses économies lui assurerait une petite rente. Il doit bien vite déchanter, aucun placement ne lui apporterait le moyen de vivre sans travailler.
Il s’inscrit sur des sites de recherche d’emploi. Les seuls postes qui lui correspondent sont à pourvoir dans le nord de la France. Ce n’est pas vraiment ce qu’il espérait mais c’est mieux que rien.
 

Arrive enfin le dernier jour de travail. C’est le moment des adieux. Ils sont très douloureux. Les nombreux revirements de situations ont créés des liens entre les gens. Ceux qui partent aujourd’hui sont les survivants des précédentes vagues de licenciement, ceux qui restent pensent que la prochaine fois ce sera leur tour.

C’est plus de la moitié de sa vie que Mick laisse derrière lui. Après bientôt 32 années passées dans cet endroit, il traverse la cour pour la dernière fois, franchit la grille pour la dernière fois, rentre du travail pour la dernière fois.

Il n’a pas de projet. Il se sent las, vieux, inutile…

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Camomille - dans 2002
commenter cet article

commentaires

Brigitte 26/10/2006 21:50

Que ça a du être dur ! J'en ai le coeur lourd pour lui... :-(

Camomille 26/10/2006 23:17

Cela doit être très dur en effet. Quand j'ai quitté la Sté pour laquelle j'ai travaillé 11 ans j'avais le coeur gros alors que je détestais tout le monde et que je n'avais pas comme lui de souvenirs de jeunesse dans cet endroit.

Lucquiaud 24/10/2006 23:39

Surtout pas de découragement ... Ne plus avoir de projet c'est déjà être mort ...  Ce licenciement après 32 ans , c'est vraiment le coup de grâce... on peut comprendre... Savoir se relever , repartir , aller de l'avant et se trouver un but nouveau ... Attendons la suite ...
Bonne nuit ...  A demain au jour...

Camomille 25/10/2006 15:41

Les dépôts de bilans et reprises de l'entreprise ont usé le personnel. Ne pas savoir de quoi sera fait le lendemain, les promesses non tenues, les subordonnés qu'il faut licencier, ceux que l'on essaye de sauver, les menaces les insultes ...  il faut être passé par là pour comprendre. D'autres ont craqué, il a tenu le coup mais il est bien naturel qu'il touche le fond avant de rebondir...

Présentation

  • : MA VIE EN PATCHWORK
  • MA VIE EN PATCHWORK
  • : C'est l'histoire d'une vie mouvementée, la mienne avec des joies et des peines. Le poids du silence devenait trop lourd, j'ai souhaité partager mes souvenirs avec d'autres pour qu'ensemble nous apportions des réponses à certaines de mes questions.
  • Contact

Pourquoi ce blog ?

 
 

Pour parler ! pour dire enfin ce que tout le monde me conseille de taire.

« c’est du passé, tout cela, il faut tourner la page, regarder vers l’avenir, etc… » s’il suffisait de dire « c’est fini », je l’aurais fait. Malheureusement ça ne se passe pas comme ça. Parler fait du bien. Rencontrer d’autres personnes qui souffrent aide à guérir. Si vous voulez lire mon histoire, cliquez sur le lien suivant :

 

 


J'ai créé une catégorie supplémentaire :

La médecine et moi 

Une rubrique indépendante dans laquelle je parle de mes relations conflictuelles avec la médecine et de ma façon personnelle de me soigner.


 

Recherche

Référencements

Articles Récents

Catégories