Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 décembre 2006 4 07 /12 /décembre /2006 17:07
 
 
Nous décidons de partir (avec le chien) le vendredi matin pour le Cantal. Nous sommes d’abord passés à l’entreprise donner les dernières instructions. C’est l’employé le plus jeune qui a la responsabilité d’arrêter les machines et de fermer les portes. Les deux autres pourtant plus anciens ont la fâcheuse habitude (tellement ils sont pressés de partir) de laisser les lampes allumées, les séchoirs et les machines en fonctionnement.
C’est dur de faire confiance à des gens que nous connaissons si peu.

Le trajet se passe bien hormis un terrible orage dans les montagnes qui rafraîchit momentanément l’atmosphère.
L’hôtel se trouve sur une grande place très bruyante, impossible de stationner. Ce n’est pas grave, l’hôtel nous a confirmé lors de la réservation qu’il a un parking privé.
Mick se met en double file et demande comment accéder au parking. Le parking ? non, vous ne pouvez pas y aller, il est plein… Nous devons nous débrouiller pour trouver une place. Nous n’avons même pas le temps de décharger la voiture, un policier nous fait circuler. Nous finissons par trouver un stationnement payant.

La réception de l’hôtel est glaciale. Notre chambre se trouve dans un renfoncement au bout d’un couloir. C’est minable, de propreté douteuse. La fenêtre donne sur la rue, le bruit est infernal, il fait plus de 35°, nous sommes bien obligés de laisser la fenêtre ouerte.
Je n’ai pas fini de sortir les vêtements des sacs que déjà Frane arrive. Elle vient donner ses instructions.
Nous devons être demain à treize heures devant notre hôtel pour la séance photo.
Comme elle souhaite arriver la dernière à l’église au bras de son père, il faut que je me rende seule à l’église. Cela m’embête car je n’ai pas conduit depuis dix ans. En plus sur une route de montagne je ne suis pas rassurée mais j’accepte. Je me doute bien que Mick est heureux d’amener sa fille.
Au moment de prendre congé elle demande si nous sommes bien installés. La réponse négative semble la surprendre. Elle avoue qu’elle n’a pas cherché à se renseigner, elle a coché les hôtels uniquement parce qu’ils se trouvaient au centre ville (!).

Nous pensions dîner avec elle mais elle se dit trop occupée. Mick demande où nous allons manger, elle répond qu’il y a plein de restaurants sur la place (!).
Nous sommes déçus. Elle a insisté pour que nous venions la veille, nous pensions recevoir un accueil un peu plus chaleureux.
 

voyage,hotel,parking,deception

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Camomille - dans 2003
commenter cet article

commentaires

Lucquiaud 13/12/2006 01:25

Bienvenue en Ayvergne !... dommage , c'est une belle région ....

Camomille 13/12/2006 11:48

Je n'ai pas vraiment apprécié malheureusement et n'ai pas trop envie d'y retourner. Je n'ai pas gardé un bon souvenir, hélas !

angie 11/12/2006 08:53

bonjour du lundi

Camomille 11/12/2006 17:46

Trop mignons  lol

krybaby 10/12/2006 09:26

  un coucou en passant !!!j'ai  un forum ou tu pourras présenter ton boulot, deja presque 50 membres, un partenariat ,des articles,coups de geules,etc........,content de pouvoir venir ici!!!! a++++ j'esperes!!! beau blog !! bravo!!

mel 08/12/2006 23:27

coucou ma  camomille, ca m'a fait plaisir de t'entendre l'autre jour..prends soin de toi et courage !!! bisous

Camomille 09/12/2006 22:55

Bisous Mel et couragez pour toi aussi !!!

Brigitte 07/12/2006 22:47

Aaaaaah... vous aviez donc gardé quelques illusions sur Peste2 ?

Camomille 07/12/2006 23:19

Je suis comme ça. Mais c'est surtout son père pour qui ce mariage a été la révélation.

Présentation

  • : MA VIE EN PATCHWORK
  • MA VIE EN PATCHWORK
  • : C'est l'histoire d'une vie mouvementée, la mienne avec des joies et des peines. Le poids du silence devenait trop lourd, j'ai souhaité partager mes souvenirs avec d'autres pour qu'ensemble nous apportions des réponses à certaines de mes questions.
  • Contact

Pourquoi ce blog ?

 
 

Pour parler ! pour dire enfin ce que tout le monde me conseille de taire.

« c’est du passé, tout cela, il faut tourner la page, regarder vers l’avenir, etc… » s’il suffisait de dire « c’est fini », je l’aurais fait. Malheureusement ça ne se passe pas comme ça. Parler fait du bien. Rencontrer d’autres personnes qui souffrent aide à guérir. Si vous voulez lire mon histoire, cliquez sur le lien suivant :

 

 


J'ai créé une catégorie supplémentaire :

La médecine et moi 

Une rubrique indépendante dans laquelle je parle de mes relations conflictuelles avec la médecine et de ma façon personnelle de me soigner.


 

Recherche

Référencements

Articles Récents

Catégories