Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 décembre 2006 1 11 /12 /décembre /2006 17:32
 


Il fait une chaleur épouvantable, l’humidité de l’orage rend l’air irrespirable.
Nous dînons au restaurant de l’hôtel. Nous ne nous attendions pas à être seuls ce soir.
Pour détendre le chien qui a passé une grande partie de la journée en voiture, nous marchons dans les ruelles. Il n’y a rien à faire, rien à voir, tout est fermé. C’est une ville de province ordinaire.
La nuit est un cauchemar. En raison de la chaleur il y a beaucoup de gens dehors. Alors qu’enfin les bruits cessent et que nous nous assoupissons, nous sommes réveillés par la sirène des pompiers et de la police : des poubelles ont été incendiées sur le trottoir d’en face.
A peine endormis, nous sommes réveillés par les bruits de l’hôtel : les portes claquent, les camions de livraisons manœuvrent sous la fenêtre, les gens s’interpellent.
Nous nous préparons en attendant l’heure du petit déjeuner. Il faut descendre en salle, ici on ne sert pas dans la chambre.
Il y a une mini catastrophe : J’ai oublié le rasoir de Mick. Il dit que c’est mon rôle de penser au rasoir. Dès l’ouverture des magasins j’achète rasoir mécanique et mousse à raser. J’en profite pour remettre de l’argent dans le parcmètre.
Nous descendons prendre le petit déjeuner. Il faut régler notre note tout de suite car la responsable va partir. Nous devons impérativement libérer la chambre avant 10 heures.
Nous sortons donc à 10 heures, habillés pour la cérémonie qui aura lieu à 16 heures. Il fait plus de 37°.
Nous entassons nos bagages dans la voiture transformée en four. Nous marchons sans but dans les rues, il fait de plus en plus chaud. Dans les bars la chaleur est intenable, aucun n’est climatisé. Le temps n’en finit pas de passer.
Nous allons dans le parc, sur la place où nous avons rendez-vous. Même sous les arbres il fait chaud, la température continue de monter. Tout à coup Mick reconnaît l’ancienne nourrice de sa fille puis ses ex beaux-parents, il y a de plus en plus de monde dans le petit parc. Tous ces gens semblent attendre…
Des véhicules arrivent, tout le monde s’y engouffre. Ce sont les invités du mariage qu’on est venu chercher pour déjeuner avec les mariés. Nous restons seuls.
Nous prenons un repas rapide et retournons attendre tristement dans le parc.

 

hotel,attente,tristesse,chaleur



Page suivante- Page précédente

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Camomille - dans 2003
commenter cet article

commentaires

Lucquiaud 13/12/2006 01:20

Oui , c'est triste et désopilant tant d'ingratitudes et de vexations ...  Nous compatisssons ...
Amitiés
Farfadet

Camomille 13/12/2006 11:47

Merci   :D

angie 12/12/2006 09:47

Brigitte 11/12/2006 22:08

Non mais là, ça dépasse l'entendement ! C'est dingue !
Vous n'avez pas eu envie de prendre vos cliques et vos claques et de laisser entre eux ces gens de bonne compagnie ?!?

Camomille 11/12/2006 22:51

Moi, oui ! c'est d'ailleurs ce qui est écrit dans mon prochain article (en préparation) mais lui (mon mari) voulait tenir son rôle. Il se sent coupable d'avoir quitté son foyer pour une autre femme et il s'accroche à son rôle de père.
D'autre part j'ai compris qu'il y avait un combat qui se livrait entre les deux ex époux. Son ex femme menait une vengeance... elle a maneuvré sa seconde fille (elle n'a pas réussi à le faire avec l'aînée).
 

manu 11/12/2006 19:55

cela fait maintenant 8 mois que je vous lis et là franchement je ne sais pas ce qui vous retient d'aller leur dire mer..... et de partir. Comment peut-on traiter ses parents de cette façon, je pensais avoir lu les pires méchancetés mais je constate qu'elles (les pestes) en ont encore sous le pied.
Bon courage
manu

Camomille 11/12/2006 22:46

Ce n'est pas fini, mais c'est pour bientôt. Il fallait que MR comprenne (enfin) cette fois lui aussi est la cible des méchancetés. Tant que ce n'était que moi il refusait de voir... Je suis contente de ce qui c'est passé durant ce mariage car il a enfin ouvert les yeux (il aurait été difficile de faire autrement).

Présentation

  • : MA VIE EN PATCHWORK
  • MA VIE EN PATCHWORK
  • : C'est l'histoire d'une vie mouvementée, la mienne avec des joies et des peines. Le poids du silence devenait trop lourd, j'ai souhaité partager mes souvenirs avec d'autres pour qu'ensemble nous apportions des réponses à certaines de mes questions.
  • Contact

Pourquoi ce blog ?

 
 

Pour parler ! pour dire enfin ce que tout le monde me conseille de taire.

« c’est du passé, tout cela, il faut tourner la page, regarder vers l’avenir, etc… » s’il suffisait de dire « c’est fini », je l’aurais fait. Malheureusement ça ne se passe pas comme ça. Parler fait du bien. Rencontrer d’autres personnes qui souffrent aide à guérir. Si vous voulez lire mon histoire, cliquez sur le lien suivant :

 

 


J'ai créé une catégorie supplémentaire :

La médecine et moi 

Une rubrique indépendante dans laquelle je parle de mes relations conflictuelles avec la médecine et de ma façon personnelle de me soigner.


 

Recherche

Référencements

Articles Récents

Catégories