Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 décembre 2006 2 12 /12 /décembre /2006 18:44
 


Les mariés arrivent très excités. Personne ne s’inquiète ni de notre nuit ni de savoir si nous avons déjeuné ni même quei nous mourons de chaud.
Nous montons dans notre voiture surchauffée pour nous rendre sur une place très escarpée (la voiture a calé dans la montée). Nous n’avons pas pu faire réparer la climatisation par manque de moyens et nous le regrettons amèrement.
Les photographes préviennent Mick qu’il ne doit pas intervenir et qu’il ne devra pas prendre de photos. Il se demande bien pourquoi sa fille l’a fait venir puisqu’elle connaissait ces interdits.
Sur la place où il n’y a pratiquement pas d’ombre, je dois attendre avec mon petit chien que j’abreuve régulièrement. Le parc qui sert de cadre aux photos est ombragé mais il est interdit aux animaux.
La séance dure deux heures. Une éternité ! Deux heures seule, sur cette place au soleil, je n’en peux plus, j’ai envie de pleurer !
Dès son retour, je vois que Mick est furieux. Il n’a rien pu dire et il s’est contenté de faire quelques photos à la dérobée. Il n’apprécie pas du tout le style de pauses qui est du genre : les mariés se cachent derrière un arbre et passent la tête de chaque côté en arborant des visages hilares.
Nous attendons encore. Il y a maintenant un peu plus d’ombre mais la chaleur n’a pas faibli.

Le beau-père arrive avec la voiture " décorée " de branches de lierre fanées. Il dit que les fleurs apportées par la fleuriste ont cuit sur le capot.
Il a quand même apporté des boissons fraîches pour les mariés, il n’y a rien pour nous bien entendu.
Peste2 donne ses dernières instructions. La famille entrera dans l’église en cortège. Elle énumère les couples qu’elle a soigneusement répertoriés sur un carnet. Je ne fais pas partie du cortège.
C’est stupide, mais certainement à cause de la chaleur et de la fatigue, je sens la rage qui me submerge. J’ai envie de partir, là tout de suite !
Je le dis à Mick en pleurant. Lui aussi est très énervé et tellement déçu mais il me demande de faire encore un effort. Il ne faut pas montrer que nous sommes touchés.
Nous descendons au village. Près de l’église, Mick reste avec sa fille puisqu’ils doivent arriver les derniers. Je conduis la voiture et trouve une place à l’ombre pour le chien. Même avec les vitres ouvertes au maximum, il fait trop chaud dans cette voiture, je vais devoir revenir très souvent.

photos de mariage,fleurs de décoration,seance photo
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Camomille - dans 2003
commenter cet article

commentaires

Martine 13/12/2006 07:13

Ces deux pestes ne méritent pas que l'on s'intéressent à elles.Je crois que j'aurais dit Garce 1 et Garce 2AmitiésMartine

Camomille 13/12/2006 11:51

Hum! j'ai pensé si fort ces mots pour que tu les entendes ?

Lucquiaud 13/12/2006 01:33

Honteux ... mais c'est de la pure méchanceté ...
Là je crois que comme père, j'y serai allé de la paire de gifles . Au moins elle aurait une raison de vous détester cette "peste" là ...
Est-ce que je ne suis pas en train de m'énerver moi le Farfadet ?...
Navré pour vous *Amitiés
Farfadet

Camomille 13/12/2006 11:50

Je ne crois pas qu'il ait un jour frappé ses filles (malheureusement) elles ne seraient peut-être pas ainsi

Brigitte 12/12/2006 23:16

Entre la chaleur, la rage, l'énervement et la fatigue, comment as-tu fait pour ne pas craquer ou hurler (au choix) ???

Camomille 13/12/2006 11:47

J'ai fais les deux mais un peu plus tard...

eva 12/12/2006 20:45

Camomille!après des (honteux) mois d'absence je me permets de refrapper à ta porte - je viens de lire presque tous les articles que j'avais ratté et je suis choquée par tout ce que je lis :(, combien de moments durs et épinglés que tu as enduré, c'est dur la famille, mais mince...et le monde du travail...quel courage et quelle motivation...bravo!!!mais surtout, heureusement que tu as rencontré une personne lumineuse avec laquelle resister dans toutes ces averses, cela donne du courage et fait chaud au coeur! je suis désolée d'avoir été absente si longtemps - un démènagement, des sacrés problèmes avec internet (plus de connection pendant des mois), et plusieurs virus de suite sur l'ordinateur ont fait d'OB une réalité plus du tout accessible!! (je n'ai pas le temps au boulot)je me réjouis de te retrouver et de suivre ton parcours,j'espère que tout va pour le mieux pour toi et à tout bientot!!!j'espère que tu ne m'as pas oublié... :) moi pas du tout!p.s: je pense reprendre en main mon blog abbandonné...et de changer un peu le tout, on verra bien! ;)ciaooooooooooo

Camomille 13/12/2006 11:46

Eva, comment pourrais-je t'oublier toi qui m'a tant aidée à évacuer ce qui pesait temps sur mon coeur. Tu as été présente chaque jour, tu as compris ma douleur, tu as prononcé les mots de réconfort quand j'en avais tant besoin et tu devançais même les événements tant tu étais proche de moi.
Merci encore Eva et je suis heureuse que tu reviennes sur ton blog qui est bien à l'abandon...
Je t'embrasse tendrement 

Présentation

  • : MA VIE EN PATCHWORK
  • MA VIE EN PATCHWORK
  • : C'est l'histoire d'une vie mouvementée, la mienne avec des joies et des peines. Le poids du silence devenait trop lourd, j'ai souhaité partager mes souvenirs avec d'autres pour qu'ensemble nous apportions des réponses à certaines de mes questions.
  • Contact

Pourquoi ce blog ?

 
 

Pour parler ! pour dire enfin ce que tout le monde me conseille de taire.

« c’est du passé, tout cela, il faut tourner la page, regarder vers l’avenir, etc… » s’il suffisait de dire « c’est fini », je l’aurais fait. Malheureusement ça ne se passe pas comme ça. Parler fait du bien. Rencontrer d’autres personnes qui souffrent aide à guérir. Si vous voulez lire mon histoire, cliquez sur le lien suivant :

 

 


J'ai créé une catégorie supplémentaire :

La médecine et moi 

Une rubrique indépendante dans laquelle je parle de mes relations conflictuelles avec la médecine et de ma façon personnelle de me soigner.


 

Recherche

Référencements

Articles Récents

Catégories