Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 décembre 2006 2 26 /12 /décembre /2006 15:52
 
 
Noël c’était bien entendu le fameux cadeau mais c’était aussi la fête. Je suis bien incapable de dire ce que je préférais des deux…
Dès les premiers jours de décembre, nous faisions le grand ménage dans la maison. Les vitres et les rideaux étaient lavés, les parquets et les meubles cirés.

Huit jours avant le grand jour, ma mère faisaient les terrines. Elle achetait de la viande et du lard au marché. Je l’aidais à hacher la viande au hachoir mécanique que l’on vissait à la table de la cuisine. C’était très dur, les mains et les épaules faisaient mal mais j’étais très fière. Les terrines cuisaient ensuite dans le four de la cuisinière à charbon répandant une odeur délicieuse dans toute la maison. Les terrines étaient gardées au frais dans la cave.

Venait ensuite la préparation de la bûche aux marrons. Il fallait fendre, éplucher, cuire et écraser les marrons, et râper une montagne de chocolat. J’avais les mains pleines d’ampoules mais je n’aurai abandonné pour rien au monde.
J’ai appris beaucoup trop tard que tout le monde détestait cette bûche mais que ma mère s’obstinait à la préparer chaque année, parce qu’à Noël, on doit manger de la bûche !

 

 

viande,terrine,buche,moka,marrons

 

 

L’odeur de la cire remplaçait celle du sapin. Les nombreux objets en cristal (cadeau de mariage de mes parents, notre bien le plus précieux), avaient été nettoyés à l’eau vinaigrée et brillaient de mille feux en guise de guirlandes.
La veille de Noël nous entamions les derniers préparatifs. Je hachais encore de la viande pour farcir la dinde. Ma mère faisait un Moka au café (sans doute pour se faire pardonner la bûche).

Le soir de Noël, il ne restait plus qu’à dresser la table en écoutant les chants de Noël à la TSF. Le service de fine porcelaine et les couverts en argent brillaient sur la nappe et les serviettes blanches amidonnées.
Nous mangions très tard en revenant de la messe de minuit. C’était une soirée magique.
Le lendemain, après avoir pris possession de mon jouet, je le rangeais précieusement.
Je préférais profiter de la fête qui se prolongeait tout au long des repas au cours desquels nous mangions " les restes ". Le temps de jouer venait après.
 
 
porcelaine,cristaux,cire,guirlandes,sapin
 
 
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Camomille - dans AUTRES
commenter cet article

commentaires

Annie 30/12/2006 18:51

Camomille 31/12/2006 00:34

Très jolie carte de voeux, je te remercie 

krybaby 30/12/2006 14:23

BONNE ANNEE 2007 et pleins de bonne choses ! a bientot!!

louly 28/12/2006 21:23

un petit coucou au passage !

Camomille 28/12/2006 23:05

merci pour ton passage Louly   :-P

Brigitte 28/12/2006 18:59

Ceci étant, faut pas non plus trop généraliser ! Y'a aussi des familles qui vivent cette période dans la simplicité, la chaleur et la Foi... Certes, elles ne sont pas majoritaires mais quand même...
Et puis, prêchons par l'exemple !   :-)

Camomille 28/12/2006 23:04

Tout à fait d'accord avec toi Brigitte mais ce n'est pas facile d'arriver avec "un petit presque rien" comme cadeau au milieu de dizaines d'autres plus coûteux les uns que les autres... on se sent poussé à la sur-enchère.... 

Lucquiaud 28/12/2006 00:40

Eh oui ... Mais qu'avons nous fait pour en arriver aux "hérésies" des Noël de ces temps présents  ... Le sens de cette fête est spolié par tout ce buiseness ,ces lumières clinquantes , cette frénésie , d'achat et de consomation , une avidité dicté par un obscure matérialisme ...
Mais c'est ainsi ... Rets nos générations pour témoigner de ces Noël d'antan où l'esprit de fammille prévalait et où le recueillement et la ferveur , la reconnaissance des valeurs véritables de l'existence  dictaient les usages et animait l'esprit de cette plus belle fête de l'année ...
Amitiés des Farfadets

Camomille 28/12/2006 07:00

J'ai fait ce que j'au pu... J'ai reprodui la même chose pour mon fils mais il a "dérapé" quand même. C'est à lui en particulier que je pense en écrivant cet article.
Il m'a même dit que s'il achetait tout cela à son fils c'est parcequ'il a été "rationné" dans sa jeunesse. Mais je ne le crois pas...

Présentation

  • : MA VIE EN PATCHWORK
  • MA VIE EN PATCHWORK
  • : C'est l'histoire d'une vie mouvementée, la mienne avec des joies et des peines. Le poids du silence devenait trop lourd, j'ai souhaité partager mes souvenirs avec d'autres pour qu'ensemble nous apportions des réponses à certaines de mes questions.
  • Contact

Pourquoi ce blog ?

 
 

Pour parler ! pour dire enfin ce que tout le monde me conseille de taire.

« c’est du passé, tout cela, il faut tourner la page, regarder vers l’avenir, etc… » s’il suffisait de dire « c’est fini », je l’aurais fait. Malheureusement ça ne se passe pas comme ça. Parler fait du bien. Rencontrer d’autres personnes qui souffrent aide à guérir. Si vous voulez lire mon histoire, cliquez sur le lien suivant :

 

 


J'ai créé une catégorie supplémentaire :

La médecine et moi 

Une rubrique indépendante dans laquelle je parle de mes relations conflictuelles avec la médecine et de ma façon personnelle de me soigner.


 

Recherche

Référencements

Articles Récents

Catégories