Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 janvier 2007 4 18 /01 /janvier /2007 16:51




C’est sans beaucoup d’enthousiasme que nous commençons l’année. Le comptable a confirmé un résultat négatif. De peu mais nous sommes vexés. 
Cette année, il n’y a pas de vœux, pas de galette des rois. Nous donnons une boîte de chocolats à chacun, c’est tout.
 
 
Nous cessons de déjeuner en même temps que les employés. Puisque les problèmes de l’entreprise ne les concernent pas, il est inutile d’essayer de communiquer.   
 
Pendant quelques semaines nous maintenons les petits déjeuners du vendredi matin. Ce moment est consacré à faire le point sur les activités de l’entreprise. Claude en profite pour poser des questions sur les ponts ou les dates de vacances. Il joue en quelque sorte le rôle de délégué.
 
Depuis quelques temps, ses questions ont pris une orientation moins anodine. Elles se transforment en accusations envers mon époux. S’il n’y a pas de travail c’est de sa faute, il doit aller en chercher, le prédécesseur, lui, savait en rapporter…
 
Nous supprimons les petits déjeuners.
 
 
 
Claude donne des instructions à ses collègues.
Ils ne doivent pas entrer dans l’atelier avant l’heure (ils restent dans leur voiture sous les fenêtres en attendant l’heure pile). Le soir ils quittent l’entreprise (Claude en tête) en dévalant l’escalier quatre à quatre comme des gamins qui sortent de l’école.
 
 
Je décide d’arrêter ça. L’un d’eux arrive en retard un matin. Quand il vient me donner la raison de son retard et proposer de récupérer le soir, je refuse, comme je l’ai toujours fait depuis deux ans…il me remercie.
Dès le lendemain, il reprend son petit jeu. Il attend l’heure pile dans sa voiture. Quelques jours passent. Il continue, ma colère monte mais je ne dis rien.
Arrive le jour où il est de nouveau en retard. Là j’explose pour la première fois en deux ans.
Alors qu’il est souvent en retard (il est le seul qui habite Paris), jamais je ne lui ai demandé de récupérer ! et, quand exceptionnellement il arrive avec quelques minutes d’avance, il reste dehors à attendre ! C’est quand même fort !
 
Depuis deux ans que cet incident a eu lieu, il ne regarde plus sa montre avant d’entrer dans l’atelier. Il entre simplement quand il arrive…
 
Claude a continué quelques jours puis, étant seul à jouer, il a arrêté.


 
 
 
 
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Camomille - dans 2005
commenter cet article

commentaires

Patrice Lucquiaud 18/01/2007 23:48

Comportement idiot, , il n'y a pas d'autres mots  pour qualifier cette attitude  gamine de claude et de ceux qu'il entraîne derrière lui ...Il semble que celà se soit arrangéBonsoir et amitiésFarfadet

Camomille 20/01/2007 07:35

Les choses sont moins violentes mais il reste comme un volcan en sommeil. Nous ne devons jamais baisser la garde car il reste prêt à déverser son venin.
C'est un bon technicien et c'est vraiment dommage que sa mentalité gâche tout.

Brigitte 18/01/2007 22:33

Camomille, un petit mot en aparté pour te signaler que sur mon blog un devoir à faire t'attend...  ;-)

Camomille 20/01/2007 07:32

J'ai assez de devoirs dans la journée avec le bilan et les charges sociales....
Une prochaine fois peut-être...

Brigitte 18/01/2007 21:45

On dit communément que la colère est mauvaise conseillère mais il faut reconnaître que de pousser une gueulante à l'occasion aide à remettre certaines pendules à l'heure !

Camomille 20/01/2007 07:46

Oui ça fait du bien, surtout que cette colère couvait depuis de nombreux jours. C'est parfois le seul moyen de retenir l'attention.

:0026:Framboise Photographe et Randonneuse:0026: 18/01/2007 19:35

comment peut on arriver à garder le moral dans de telles conditions ? il a certainement fallu se faire violence plus d'une fois pour ne pas exploser !

Camomille 20/01/2007 07:43

Comment garder le moral? en devenant égoïstes tout simplement.... 
Et puis il ne faut surtout pas oublier que les deux autres sont des gars bien. Il suffit d'isoler le mauvais élément. Leur donner des privilèges par exemple. Rigoler avec eux, les emmener au resto, déjeuner avec eux, faire un petit déjeuner quand l'autre n'est pas là, leur distribuer les cadeaux société que nous recevons...
Ainsi, il peut toujours dire que nous sommes ceci ou cela, il n'est plus crédible...

Présentation

  • : MA VIE EN PATCHWORK
  • MA VIE EN PATCHWORK
  • : C'est l'histoire d'une vie mouvementée, la mienne avec des joies et des peines. Le poids du silence devenait trop lourd, j'ai souhaité partager mes souvenirs avec d'autres pour qu'ensemble nous apportions des réponses à certaines de mes questions.
  • Contact

Pourquoi ce blog ?

 
 

Pour parler ! pour dire enfin ce que tout le monde me conseille de taire.

« c’est du passé, tout cela, il faut tourner la page, regarder vers l’avenir, etc… » s’il suffisait de dire « c’est fini », je l’aurais fait. Malheureusement ça ne se passe pas comme ça. Parler fait du bien. Rencontrer d’autres personnes qui souffrent aide à guérir. Si vous voulez lire mon histoire, cliquez sur le lien suivant :

 

 


J'ai créé une catégorie supplémentaire :

La médecine et moi 

Une rubrique indépendante dans laquelle je parle de mes relations conflictuelles avec la médecine et de ma façon personnelle de me soigner.


 

Recherche

Référencements

Articles Récents

Catégories