Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 février 2007 6 10 /02 /février /2007 18:43



Durant toute l’année nous acceptons tous les travaux qui se présentent. Il nous arrive de réparer des portes métalliques ou des armoires. Cela permet au moins de garder le contact et d'occuper les employés. 
Heureusement, les agences de publicité permettent à mon époux de se réaliser au niveau créatif, bien que nous ne gagnions rien sur ces travaux.
 
Nous bouclons péniblement les mois, c’est juste mais ça passe… enfin presque car si nous ne dégageons pas de bénéfices Mick ne percevra aucun salaire. Il a du mal a rester motivé pour travailler 70 heures par semaine sachant qu’il ne percevra rien !
Il ne peut rien s’acheter, pas même faire un cadeau à ses petits-enfants !
 
En juin, nous avons un surcroît de travail mais les employés traînent. Le client menace d’aller ailleurs… nous prenons un intérimaire puisque les employés prétendent ne pas pouvoir faire d’heures supplémentaires… ou si peu, une demi-heure de temps en temps ce qui ne sert à rien.
Ils travaillent lentement et s’arrêtent à tout moment pour discuter de ce qu’ils entendent à la radio.
L’intérimaire se met très vite dans l’ambiance, lui aussi s’arrête pour discuter, téléphone, sort pour fumer, arrive en retard… Après plusieurs rappels à l’ordre, je mets fin à son contrat.
 
Nous arrivons quand même à satisfaire notre client mais le coût de l’intérim a absorbé complètement le profit que nous aurions pu tirer de cette quantité de travail supplémentaire.
 
En, novembre un client nous propose une belle affaire. Malheureusement depuis quelques mois nous ne lui faisons plus aucun crédit car il est en grande difficulté financière.
 
La sagesse voudrait que nous déclinions le marché mais la tentation est trop forte. Si nous réussissons à nous faire payer nous pourrons acheter la machine laser qui nous permettra d’évoluer.
 
Nous entamons d’âpres discutions. Nous demandons un acompte, le client refuse, le marché nous échappe. Nous sommes désespérés.
Je suppose qu’il ne trouve pas d’autre fournisseur prêt à prendre des risques car il revient. Il est d’accord pour verser un acompte. Nous sommes fous de joie !
 
Pendant les vacances de Noël, l’enveloppe contenant l’acompte arrive. Notre joie tombe. Le client a remplacé le chèque demandé par une traite dont l’échéance tombe après que nous ayons tout livré !
Il n’est pas question d’accepter. Impossible de joindre le client, tout le personnel est en congrès. Nous prenons conseil autour de nous : tout le monde est unanime : il faut laisser tomber !
 
Je refuse d’abandonner. J’envoie une lettre recommandée signifiant que nous commencerons à livrer uniquement après avoir encaissé la traite…
 
 
La fin d’année est maussade ! Nous sortons un bilan positif (de peu) et si la traite est payée à son échéance, Mick pourra recevoir un petit salaire.




affaires, marchés, produire




 

Partager cet article

Repost 0
Published by Camomille - dans 2005
commenter cet article

commentaires

Patrice Lucquiaud 21/02/2007 00:17

Le monde des affaires, vu ainsi, n'a ren d'exaltant , travailler pour la peau et en se faisant mener par le but du nez,  dupé , trompé, trahi ... il faut être mordu pour poursuivre . Mais l'esprit d'entreprise ... un feu sacré qui couve m^me dans les pires moment ?....Bonne soirée Amitiés des Farfadets

Camomille 23/02/2007 16:41

Le feu sacré ? ouais, mais surtout il n'y a pas vraiment le choix. Mon "escapade" en Afrique a creusé un trou de 13 ans dans mon activité professionnelle ce qui fait que ma retraite sera celle minimum. Mon mari n'avait pas un gros salaire, je ne vois pas comment nous pourrions vivre sans travailler...
Si nous arrêtons de ramer, nous coulons !

mel 13/02/2007 11:06

Coucou ma cam......j'espere que  tu vas bien...excuse ce silence...tant de difficultes en ce moment...je rentre chez moi dans 10 jours...je t'ai transmis une petite chaine...je te fais de gros bisous et espere t'entendre ou te voir a mon retour...

Camomille 17/02/2007 15:47

Coucou, Mel je me demandais ce que tu devenais....
Bises

Brigitte 11/02/2007 22:53

C'est vraiment une lutte de chaque instant. Faut avoir l'âme chevillée au corps !

Camomille 12/02/2007 14:08

Pas toujours facile à supporter! heureusement que nous sommes deux et que nous nous soutenons... J'espère que jamais nous ne ressentirons un moment de découragement en même temps... pour le moment cela ne s'est jamais produit.

Présentation

  • : MA VIE EN PATCHWORK
  • MA VIE EN PATCHWORK
  • : C'est l'histoire d'une vie mouvementée, la mienne avec des joies et des peines. Le poids du silence devenait trop lourd, j'ai souhaité partager mes souvenirs avec d'autres pour qu'ensemble nous apportions des réponses à certaines de mes questions.
  • Contact

Pourquoi ce blog ?

 
 

Pour parler ! pour dire enfin ce que tout le monde me conseille de taire.

« c’est du passé, tout cela, il faut tourner la page, regarder vers l’avenir, etc… » s’il suffisait de dire « c’est fini », je l’aurais fait. Malheureusement ça ne se passe pas comme ça. Parler fait du bien. Rencontrer d’autres personnes qui souffrent aide à guérir. Si vous voulez lire mon histoire, cliquez sur le lien suivant :

 

 


J'ai créé une catégorie supplémentaire :

La médecine et moi 

Une rubrique indépendante dans laquelle je parle de mes relations conflictuelles avec la médecine et de ma façon personnelle de me soigner.


 

Recherche

Référencements

Articles Récents

Catégories