Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 avril 2007 2 03 /04 /avril /2007 10:45


 



Faire un Blog ! Quelle idée bizarre alors que je n’ai jamais tenu de journal dans mon enfance ! Enfin, j’en aurais certainement tenu un si un malheureux événement ne s’était produit.
 
Quand j’avais neuf ans, on parlait beaucoup de Minou Drouet. J’avais pratiquement le même âge et j’ai pensé que puisque ses poèmes avaient autant de succès, je pouvais en avoir autant en écrivant des histoires. Grâce à mon talent (on me disait douée pour l’écriture), j’allais gagner beaucoup d’argent et ma famille ne serait plus pauvre.
Dans le plus grand secret, je me suis mise à écrire des histoires que j’inventais sur un vieux cahier dont il manquait des pages. Mon idée était que dès que j’aurai suffisamment de textes, je les montrerai à mon institutrice afin qu’elle se charge de les faire connaître. Ma famille n’apprendrait mon action que lorsque les journalistes viendraient sonner à la porte, juste avant que ma photo ne fasse la une des journaux.
 
Je finissais la rédaction de mon second récit quand entrant à l’improviste dans la maison, j’entendis ma mère lire mon cahier à mes sœurs. Je restais pétrifiée derrière la porte entrebâillée, en proie à un immense désespoir.
Après la lecture, ma mère, visiblement très fière de moi, fit de nombreux compliments sur mon style et mon imagination. Je rougissais de plaisir. Après tout ce n’était pas si grave. L’essentiel était que personne ne connaisse mon projet de publication.
Heureuse que ma famille apprécie mes histoires, je m’apprêtais à entrer, quand mes sœurs, qui n’avaient fait aucun commentaire, demandèrent à lire à leur tour. Je décidais d’attendre leurs réactions.
Ce fut une horreur ! Elles commencèrent par rire des fautes d’orthographe puis, de plaisanterie en plaisanterie, elles en vinrent à me comparer à Minou Drouet.
Elles riaient, riaient se lançant des bribes de phrases : « c’est notre Minou Drouet, c’est le petit génie de la famille, elle sera bientôt publiée, nous allons faire la une des journaux, etc.
J’étais accablée. Mon grand projet était donc ridicule ? Je n’avais donc aucune chance de succès ? Quelle honte !
Elles riaient tellement qu’elles ne m’ont pas entendue entrer. J’ai saisi mon cahier et je me suis sauvée dans le jardin.
En pleurant et hurlant ma douleur, j’ai déchiré ces maudites pages.
 
Personne n’a jamais rien su de mon projet. A compter de ce jour, je cachais précieusement tous mes écrits à ma famille. Personne n’a jamais lu ni les lettres à ma Grand-mère (elle avait juré de ne pas les montrer à ma famille), ni les rédactions, ni les dissertations que je pris l’habitude de faire sans brouillon.
 
Pendant des années j’ai ruminé ma rancœur. Maintenant je suis conscience que mon grand projet était voué à l’échec mais je regrette quand même la brutalité avec laquelle j’ai été mise en face de la réalité.
 
J’aurais sans doute oublié cet incident si la blessures n’avait été réouverte constamment. Quand elles voulaient me vexer ou quand je leur expliquais des choses qu’elles ignoraient, mes sœurs se mettaient à dire « Minou, minou, minou » en faisant mine de chercher un chat imaginaire.
 
 
 
 
 
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Camomille - dans 2006
commenter cet article

commentaires

Brigitte 06/04/2007 15:40

Visiblement, ça t'a marqué pour que te souviennes de tout encore aujourd'hui. Cruauté...

severage 06/04/2007 13:50

un petit passage simplement pour t'embrasser Camomille, et te souhaiter une joyeuse paque à toi et à tes proches.
affectueusement,
Fab.

Camomille 06/04/2007 14:50

Merci, bonnes fêtes à toi et à ta famille. Mon programme c'est repos pendant 2 jours... Lundi je viendrai travailler.
Amitiés

Présentation

  • : MA VIE EN PATCHWORK
  • MA VIE EN PATCHWORK
  • : C'est l'histoire d'une vie mouvementée, la mienne avec des joies et des peines. Le poids du silence devenait trop lourd, j'ai souhaité partager mes souvenirs avec d'autres pour qu'ensemble nous apportions des réponses à certaines de mes questions.
  • Contact

Pourquoi ce blog ?

 
 

Pour parler ! pour dire enfin ce que tout le monde me conseille de taire.

« c’est du passé, tout cela, il faut tourner la page, regarder vers l’avenir, etc… » s’il suffisait de dire « c’est fini », je l’aurais fait. Malheureusement ça ne se passe pas comme ça. Parler fait du bien. Rencontrer d’autres personnes qui souffrent aide à guérir. Si vous voulez lire mon histoire, cliquez sur le lien suivant :

 

 


J'ai créé une catégorie supplémentaire :

La médecine et moi 

Une rubrique indépendante dans laquelle je parle de mes relations conflictuelles avec la médecine et de ma façon personnelle de me soigner.


 

Recherche

Référencements

Articles Récents

Catégories